Latouche-Tréville (frégate)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir Latouche-Tréville (navire).
Latouche-Tréville
Image illustrative de l'article Latouche-Tréville (frégate)
La frégate Latouche-Tréville en manœuvre dans l'arsenal de Brest (septembre 1999)

Type frégate type F70
Histoire
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale française
Quille posée 31 mai 1985
Lancement 19 mars 1988
Statut en service
Équipage
Équipage 20 officiers , 145 officiers mariniers, 145 quartiers-maîtres et matelots
Caractéristiques techniques
Longueur 139 mètres
Maître-bau 15 mètres
Tirant d'eau 5,50 mètres
Tirant d'air 47,60 mètres
Vitesse 30 nœuds avec les turbines à gaz (TG) et 21 nœuds avec les diesels
Caractéristiques militaires
Aéronefs 2 hélicoptères Lynx HAS.4 en hangar
Carrière
Port d'attache Brest

La frégate Latouche-Tréville est une frégate de lutte anti-sous-marine du type F70 de la Marine nationale. Son numéro de coque est D 646. Elle est parrainée par la ville de Saumur. La frégate Latouche-Tréville est basée à Brest.

Elle apparaît dans le film-documentaire Océans de Jacques Perrin.

Engagements[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Les autres frégates anti-sous-marines de classe Georges Leygues (F70) :


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Référence[modifier | modifier le code]

  1. http://www.meretmarine.com/fr/content/la-fregate-latouche-treville-escorte-le-roulier-louise-russ-jusqua-dakar
  2. http://www.opex360.com/2013/06/19/la-marine-nationale-mobilisee-apres-lattaque-dun-petrolier-francais-dans-le-golfe-de-guinee/