La Motte-Picquet (frégate)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Motte-Picquet.
image illustrant le domaine militaire image illustrant un bateau ou un navire
Cet article est une ébauche concernant le domaine militaire et un bateau ou un navire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La Motte-Picquet
Image illustrative de l'article La Motte-Picquet (frégate)
La frégate La Motte-Picquet qui a participé à la mission Héraclès, salue les derniers bâtiments du groupe aéronaval de retour à Toulon (1er juillet 2002)

Type Frégate anti-sous-marine type F70
Histoire
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale française
Lancement 6 février 1985
Statut en service
Équipage
Équipage 22 officiers (dont 4 pilotes), 180 officiers mariniers, 40 quartiers-maîtres et matelots
Caractéristiques techniques
Longueur 139 mètres
Maître-bau 15 mètres
Tirant d'eau 5,50 mètres
Tirant d'air 41,60 mètres
Vitesse 30 nœuds avec les turbines à gaz (TG) et 21 nœuds avec les diesels
Caractéristiques militaires
Armement 1 canon de 100 mm
Carrière
Indicatif D 645

La frégate La Motte-Picquet est une frégate anti-sous-marine de classe F70 de la Marine nationale lancé en 1985.

Historique et mission[modifier | modifier le code]

Son numéro de coque est D 645. Elle est parrainée par la ville de Rennes. Il est nommé en l'honneur du lieutenant général des armées navales Toussaint-Guillaume Picquet de La Motte, dit La Motte-Picquet (1720 - 1791).

En janvier 2012, dans le cadre de la crise du détroit d'Ormuz avec l'Iran, elle a été déployée au golfe Persique[1].

Le 13 novembre 2013, le navire est en préparation opérationnelle à Brest[2]. Le 18 novembre 2015, le Charles de Gaulle appareille et rejoint son groupe aéronaval dont fait partie le La Motte-Picquet. Celui-ci est également constitué de la frégate Chevalier Paul, de la frégate belge Léopold Ier, du destroyer britannique HMS Defender, du navire ravitailleur Marne et d'un sous-marin nucléaire d'attaque[3].

Distinction[modifier | modifier le code]

  • * Le 6 juillet 2016, suite à l'opération Arromanches 2 en Méditerranée orientale, la frégate reçoit la croix militaire belge[4].

Galerie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Les autres frégates anti-sous-marine de classe Georges Leygues (F70) :


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Un pétrolier américain ravitaille la frégate La Motte-Picquet, site de la Marine nationale, 11 janvier 2012
  2. Cols bleus, le magazine de la Marine Nationale N°3023 du 23 novembre 2013 pages 4 et 5
  3. Laurent Lagneau, « Départ de Toulon du porte-avions Charles de Gaulle et de son escorte pour la Méditerranée orientale », opex360.com,‎ (lire en ligne)
  4. http://www.colsbleus.fr/articles/8635

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :