La Nouvelle-Ère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis La Nouvelle Ère)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nouvelle Ère (homonymie).
La Nouvelle-Ère
Logo de la Nouvelle-Ère.
Logo de la Nouvelle-Ère.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Commune Les Auxons
Fonctions urbaines Quartier d'affaires
Géographie
Coordonnées 47° 18′ 31″ nord, 5° 57′ 41″ est
Altitude 237 m
Superficie 25 ha = 0,25 km2
Transport
Gare Gare de Besançon Franche-Comté TGV
Bus Ginko 40 41 42 43 
Livéo
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Besançon

Voir sur la carte administrative de Besançon
City locator 14.svg
La Nouvelle-Ère

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Nouvelle-Ère

La Nouvelle-Ère est un quartier d'affaires en cours de réalisation sur le territoire de la commune des Auxons, au nord de Besançon, à proximité de la gare de Besançon Franche-Comté TGV[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le parc d'activités de la Nouvelle-Ère se trouve à environ 11 km au nord-ouest de Besançon, dans la pointe nord-ouest du département du Doubs, sur le territoire de la commune des Auxons, au sud de la LGV Rhin-Rhône et à l'est de la gare de Besançon Franche-Comté TGV.

Située sur l'axe Rhin-Rhône, à la confluence des grands flux européens, la Nouvelle-Ère jouit d'une position privilégiée. Elle se trouve au milieu d'un segment Lyon-Strasbourg, chacune de ces villes étant distante d'environ 190 kilomètres. Sa distance avec la capitale, Paris, est de 318 kilomètres à vol d'oiseau[2]. Elle est également proche de la Suisse et de l'Allemagne.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Située sur la LGV Rhin-Rhône, la gare de Besançon Franche-Comté TGV bénéficie de connexions directes avec plusieurs métropoles françaises dont Strasbourg, Lyon, Paris, Lille, Montpellier ou encore Marseille, ainsi qu'avec la Suisse, l'Allemagne et le Luxembourg. Elle bénéficie également d'une liaison directe en TER avec la gare de Besançon-Viotte via 16 navettes quotidiennes, pour environ 15 minutes de trajet.

Les lignes 40, 41, 42 et 43 du réseau de transport en commun Ginko desservent la gare sur réservation. Le réseau Livéo de la région Bourgogne-Franche-Comté propose également 4 allers-retours quotidiens entre la ville de Vesoul et la gare, en correspondance avec les principaux TGV.

La Nouvelle-Ère est accessible par la RD 1, qui permet de rejoindre la RN 57 reliant Metz à la Suisse via Nancy, Épinal et Besançon. L'échangeur autoroutier le plus proche est la sortie Sortie 4 Besançon - Saint-Claude de l'autoroute A36, située à 7 kilomètres au sud de la zone.

L'aéroport de Dole-Jura, directement accessible par l'autoroute A36, est situé à environ 50 km au sud-ouest de la Nouvelle-Ère. Les autres aéroports internationaux les plus proches sont ceux de Genève, Lyon-Saint-Exupéry et Bâle-Mulhouse-Fribourg. Besançon dispose aussi d'un aérodrome d'affaires, l'aérodrome de Besançon - La Vèze, avec un service d'avion taxi sur toute l'Europe.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans la perspective de la mise en service de la ligne à grande vitesse Rhin-Rhône prévue en 2011, la communauté d'agglomération du Grand Besançon a décidé, par délibération du [3], de développer un parc d'activités économiques à proximité immédiate de la future gare de Besançon Franche-Comté TGV. Le périmètre initial couvrait alors environ 35 hectares situés au nord et au sud de la LGV, autour de la nouvelle gare, avec pour objectif d'aménager un parc d'activités tertiaires de 100 000 m2 de surface de plancher.

Par délibération du [3], le Grand Besançon a déclaré d'intérêt communautaire la réalisation de l'opération seulement au sud de la LGV, afin de diminuer les impacts sur l'environnement. L'espace a été économisé via le recours à un « urbanisme de clairière », prônant la densité et l'intégration de parcs de stationnement à étages.

À l'issue des études préalables, une zone d'aménagement concertée (ZAC), s'étendant sur un périmètre de 25 hectares à l'est de la gare, a été créée par délibération du [3]. Il est prévu que le projet soit réalisé en deux phases de 56 000 m2 et de 36 000 m2 de surface de plancher.

Le , le Grand Besançon a décidé de désigner pour une durée de quinze ans la Société d’équipement et de développement du département du Doubs (SedD) en qualité de concessionnaire de l'aménagement et de lui confier les tâches nécessaires au montage du dossier de réalisation de l'ensemble de la ZAC et à la réalisation de la première phase de l'opération dans le cadre d'une concession d’aménagement[3].

L'aménagement de la Nouvelle-Ère a débuté en 2015 avec le lancement de la construction du centre d'affaires Le Signal, inauguré le [4]. Il est prévu que le parc d'activités propose à terme un maximum de 92 000 m2 de surface de plancher, ce qui représenterait environ 3 500 emplois[3].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Nouvelle Ère : la voie de la réussite », sur investinbesancon.fr (consulté le 17 janvier 2018).
  2. « Distance entre deux villes à vol d'oiseau », sur calculerlesdistances.com (consulté le 2 février 2018)
  3. a, b, c, d et e « Étude d'impact », sur besançon.fr, (consulté le 3 février 2018).
  4. « Inauguration du centre d'affaires Le Signal aux Auxons : 600 m2 d'espace de travail », sur macommune.info, (consulté le 27 janvier 2018).