La Légende du grand judo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Légende du grand judo
Description de cette image, également commentée ci-après

Affiche lors de la ressortie du film au Japon en 1952

Titre original Sugata Sanshiro
Réalisation Akira Kurosawa
Scénario Akira Kurosawa
Tomita Tsuneo
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau du Japon Japon
Genre Drame
Durée 97 minutes ramenée à 80
Sortie 1943

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Légende du grand judo (Sugata Sanshiro) est un film japonais réalisé par Akira Kurosawa, sorti en 1943. Tourné à Kyōto, c'est le premier long métrage de son auteur.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1882, le jeune Sanshiro Sugata veut apprendre l'art ancestral du ju-jitsu, mais il découvre le judo et en devient immédiatement un adepte. Cette nouvelle discipline attire rapidement la méfiance et la jalousie des écoles de jiu-jitsu. L'école de judo est défiée par des écoles de jiu-itsu de la ville. Sanshiro Sugata est désigné par son maître pour la représenter.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Lors de la réalisation du film, Akira Kurosawa subit des pressions du pouvoir japonais pour insérer des éléments de discours nationaliste alors diffusé par le gouvernement japonais engagé aux côtés de l'Allemagne nazie dans la seconde guerre mondiale. Lors d'une interview[1], Akira Kurosawa dit avoir essayer de ne pas le faire.
  • Après sa sortie, le film a été amputé de 17 minutes par la censure japonaise. Cette partie n'a jamais été retrouvée. Jugé trop proche du sentimentalisme occidental, le film doit son salut au soutien d'Ozu auprès des censeurs[2].
  • Le film a eu une suite en 1945, La Nouvelle légende du grand judo, toujours réalisée par Akira Kurosawa, ainsi que de nombreux remakes : Sugata Sanshiro, réalisé par Shigeo Tanaka en 1955, Sugata Sanshiro, produit par Akira Kurosawa et réalisé par Seiichiro Uchikawa en 1965, A Brave Generous Era, réalisé par Sadao Nakajima en 1966, Dawn of Judo, réalisé par Kunio Watanabe en 1970, ainsi que Sugata Sanshiro, réalisé par Kihachi Okamoto en 1977.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. extrait d'une interview donnée à la BBC présente sur le DVD "La légende du grand judo" édité par Arte Vidéo
  2. Olivier Rajchman, « Akira Kurosawa - L'esthète samouraï », Studio Ciné Live n°78,‎ , p. 124

Liens externes[modifier | modifier le code]