La Grandière (bâtiment de transport)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir La Grandière (navire).

La Grandière
Image illustrative de l’article La Grandière (bâtiment de transport)
La Grandière en manœuvre le 8 août 2002 devant le terminal sucrier du port de commerce de la Pointe des Galets, à La Réunion.
Type Bâtiment de transport léger
Histoire
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale
Chantier naval Ateliers français de l'Ouest
Lancement
Statut Désarmé en 2016
Équipage
Équipage 4 officiers
5 officiers mariniers supérieurs et 20 officiers mariniers
23 hommes d'équipage
Caractéristiques techniques
Longueur 80 mètres
Maître-bau 13 mètres
Tirant d'eau 3 mètres
Tirant d'air 27,10 mètres
Déplacement 1 385 tonnes en charge
Propulsion 2 lignes d'arbres entraînées par 2 moteurs diesels SACM-Wärtsilä UD 33 V l2 M 4
2 hélices à pas variable
Vitesse 16 nœuds, 13 en transit
Caractéristiques militaires
Armement 2 affûts de 20 mm Bofors antiaériens
2 mitrailleuses de 12,7 mm
2 mortiers de 81 mm
Électronique 1 radar Decca 1226 ou Racal-Decca
Système de transmissions par satellite Inmarsat
Rayon d'action 4 500 nautiques à 13 nœuds
Carrière
Port d'attache Port de la Pointe des Galets

La Grandière, nommé d'après le vice-amiral Pierre-Paul de La Grandière (qui se distingua en 1866 parmi tous les amiraux gouverneurs qui se succédèrent en Indochine française), est un bâtiment de transport léger (BATRAL) français de la Marine nationale construit par les Ateliers français de l'Ouest.

Historique et missions[modifier | modifier le code]

Mis sur cale le , lancé le , il est admis au service actif le . Basé au port de la Pointe des Galets, le principal port de l'île de La Réunion, un département d'outre-mer dans l'océan Indien, il porte le numéro de coque L 9034 et est parrainé par la ville de Saint-Paul depuis le .

Au 13 novembre 2013, le Batral La Grandière se trouvait en opération de surveillance maritime dans l'océan Indien, au large de l'île de La Réunion[1] en compagnie du Patrouilleur de Service Public (PSP) Le Malin et de la frégate Nivôse.

Le 19 mai 2016 eu lieu l'ultime appareillage.[2]Après des escales à Capetown, Boma, Dakar et Lisbonne il arriva à Brest le 11 juillet.[3]

Il est amarré au port de Brest depuis son désarmement en 2016, dans l'attente de son démantèlement[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cols bleus, le magazine de la Marine Nationale N°3023 du 23 novembre 2013 pages 4 et 5
  2. « https://www.defense.gouv.fr/ema/forces-prepositionnees/la-reunion-mayotte/actualites/fazsoi-la-grandiere-quitte-definitivement-la-reunion », sur www.defense.gouv.fr (consulté le 13 août 2017)
  3. « La Grandière. Dernier voyage vers Brest », Le Telegramme, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  4. « Brest. Le saint-bernard des mers du sud tire sa révérence », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]