Kouvola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Kouvola
Blason de Kouvola
Armoiries
Kouvola
Vue aérienne de Kouvola.
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Vallée de la Kymi
Maire Lauri Lamminmäki
Langue(s) parlée(s) finnois
Démographie
Population 80 024 hab.[1] (30.6.2022)
Densité 28 hab./km2
Géographie
Coordonnées 60° 52′ nord, 26° 42′ est
Altitude Min. 40 m
Max. 90 m
Superficie 288 330 ha = 2 883,30 km2 [2]
· dont terre 2 558,24 km2 (88,73 %)
· dont eau 325,06 km2 (11,27 %)
Rang superficie (21e / 336)
Rang population (11e / 336)
Histoire
Province historique Uusimaa
Province Finlande méridionale
Fondation 1922
Droits de Cité depuis 1960
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Finlande
Voir sur la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Kouvola
Géolocalisation sur la carte : Finlande
Voir sur la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Kouvola
Géolocalisation sur la carte : Vallée de la Kymi
Voir sur la carte administrative de Vallée de la Kymi
City locator 14.svg
Kouvola
Liens
Site web http://www.kouvola.fi
Municipalité de Kouvola

Kouvola est une ville du sud-est de la Finlande, à 134 km de la capitale Helsinki. Elle est officiellement capitale de la région de la Vallée de la Kymi, même si en pratique elle partage les activités administratives avec Kotka.

En janvier 2009, les six municipalités – Kouvola, Kuusankoski, Elimäki, Anjalankoski, Valkeala et Jaala – ont fusionné pour former la nouvelle municipalité de Kouvola.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le premier Salpausselkä divise le territoire de Kouvola en une zone boisée et aux nombreux lacs au nord et une partie méridionale peu lacustre, plus plate et plus agricole. La majeure partie du territoire de la municipalité fait partie du bassin versant du Kymijoki. Le fleuve Kymijoki s'écoule dans la commune depuis le Pyhäjärvi jusqu'à Hirvikoskenhaara.

Le plus grand lac de Kouvola est le Vuohijärvi dans la partie nord, à travers lequel les eaux de la voie de Mäntyharju se jettent dans le Kymijoki. Entre le premier et le deuxième Salpausselä, s'écoule la voie lacustre de Valkeala.

Kouvola est un nœud ferroviaire à proximité de la frontière russe et un centre commercial et administratif à proximité des grandes usines de pâte à papier qui bordent la Kymijoki.

On y trouve aussi un des principaux hippodromes du pays, théâtre chaque année en juin du Kymi Grand Prix.

Elle est bordée par les communes d'Elimäki, Kuusankoski et Valkeala. Kouvola est traversée par la nationale 15, la nationale 26 et par la route nationale 12.

Population[modifier | modifier le code]

Fin 2019, Kouvola comptait 82 113 habitants, dont 70 023 vivaient dans une agglomération[3].

# Agglomération Habitants
(31.12.2019)
1 Centre-ville 47 391
2 Valkeala 5 863
3 Myllykoski 5 714
4 Inkeroinen 4 656
5 Koria 3 948
6 Village d'Elimäki 1 252
7 Village de Jaala 580
8 Utti 390
9 Zone de la gare de Kaipiainen 229

Démographie[modifier | modifier le code]

Depuis 1980, la démographie de Kouvola a évolué comme suit[4],[1] :

Année 1980 1985 1990 1995 2000 2005
Population 94 529 95 022 94 352 94 138 91 550 89 924
Année 2010 2015 2020
Population 88 072 86 283 81 808

Administration[modifier | modifier le code]

Découpage administratif[modifier | modifier le code]

Kouvola est divisé en districts subdivisés en quartiers[5]:

Conseil municipal[modifier | modifier le code]

Les 59 sièges du conseil municipal de Kouvola sont répartis comme suit:

Parti Sièges
2021–2025
Parti social-démocrate de Finlande 13
Parti de la Coalition nationale 15
Alliance de gauche 2
Vrais Finlandais 13
Ligue verte 4
Chrétiens-démocrates 3
Parti du centre 8
Mouvement maintenant 1
Sources : tulospalvelu.vaalit.fi[6]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le vieux mot finnois "kouvo" nomme diverses créatures maléfiques dans le folklore finlandais: ours, fantôme, loup, pou out oiseau hurlant[7]. Avant 2009, le nom désignait le quartier de l'ancienne ville de Kouvola, qui est le centre de la ville actuelle. Le village de Kouvola serait habité depuis le Moyen Age, et il aurait appartenu tour à tour aux paroisses de Hollola, Iitti et Valkeala. Le développement réel De Kouvola a commencé que dans les années 1870, lorsque le chemin de fer Riihimäki – Saint-Pétersbourg a été construit et une gare est construite sur le site de la future Kouvola (1875).

Dans la décennie suivante, le chemin de fer de Savonie a été construit au nord de Kouvola et le chemin de fer Kotka-Kouvola. C'est ainsi que la gare de Kouvola est devenue l'une des gares de passage les plus fréquentées de Finlande.[8].

Bourg et Ville[modifier | modifier le code]

Le centre administratif.
Armoiries de Kouvola en 1952-2008.


Une garnison russe s'installe à proximité en 1910, accélérant le développement de la petite ville. En 1922, la grande municipalité de Valkeala est scindée en plusieurs partie dont l'une devient Kouvola. Kouvola est rattachée à la province de Viipuri durant les années 1922-1945. Elle a reçu des droits commerciaux en 1923. Les raids aériens de la Guerre d'Hiver dévastent totalement la cité, mais la reconstruction est rapide après la Guerre de continuation. La commune est proclamée ville dès 1960. Les armoiries de Kouvola à l'époque comportaient deux clés rouges croisées sur fond noir et argent, ce qui décrit la position clé de la ville en tant que plaque tournante du trafic. Dans les années 1955-1997, Kouvola était la capitale de la province de Kymi.

Le parc immobilier de Kouvola est une architecture massive en béton des années 1960-1970, comme l'attestent les tours et l' hôtel de ville de Kouvola.

Rattachements[modifier | modifier le code]

En 1922, Kouvola, extraite de la municipalité de Valkeala, comprenait seulement une petite zone autour du centre-ville actuel, des deux côtés de la voie ferrée. Sa superficie s'est légèrement agrandie en 1939, lorsque les territoire de Käpylä et Kotiharju y ont été ajoutées en les prenant à Valkeala.

En 1950, la vaste zone comprenant Tornionmäki, Viitakumpu et Palokangas a été ajoutée a la commune. En 1956, La zone entre Ravikyla et Käyrälampi a été jointe à Kouvola, en plus des zones de Kellomäki et Tantari. En 1966, entre autres, les territoires de Rekola, Eskolanmäki, Lehtomäki, Tykkimäki et Korjala ont été rattachées à Kouvola.

En 1985, la partie au nord de la Valtatie 6 dans le territoire de Korjala a été rendue à Kuusankoski, tandis que la zone riveraine du Kymijoki au sud de la voie ferrée Lahti-Kouvola et les terres entre Ravikylä et Valkealanväylä ont été ccédées par Kuusankoski à Kouvola.

Les dernières cessions à Kouvola avant la fusion municipale de 2009 ont eu lieu en 1991, lorsque des zones de la rive nord du Kymijoki, du côté sud de Vahteronmäki, entre Lehtomäki et Valkealanväylä et du côté est de Tykkimäki ont été transférées de Valkeala à Kouvola[9],[10].

Fusion municipale de 2009[modifier | modifier le code]

Le 31 décembre 2008, l'ancienne ville de Kouvola a été dissoute et fusionnée avec Anjalankoski, Elimäki, Jaala, Kuusankoski et Valkeala pour former la nouvelle commune de Kouvoka à partir du 1er janvier 2009[11],[12].

Économie[modifier | modifier le code]

Principales entreprises[modifier | modifier le code]

En 2022, les principales entreprises de Kouvola par chiffre d'affaires sont[13] :

Société C.A.
Kymen Seudun Osuuskauppa 441 M
Stora Enso Ingerois Oy 230 M
Autosalpa Kouvola 170 M
Jatke Oy 129 M
Varte Oy 115 M
Kymenlaakson Sähkö Oy 89 M
KSS Energia Oy 88 M
Lumon Suomi 81 M
Woikoski Oy 65 M
Lumon Oy 61 M

Employeurs[modifier | modifier le code]

En 2022, ses plus importants employeurs sont[13]:

Employeur Employés
Kymen Seudun Osuuskauppa 401
Lumon Suomi 346
Lumon Oy 263
Stora Enso Ingerois Oy 222
Woikoski Oy 194
Autosalpa Kouvola 191
Jatke Oy 157
Fimpec Engineering Oy 143
Kaakkois-Suomen Tieto Oy 121
Varte Oy 109

Transports[modifier | modifier le code]

Transports ferroviaires[modifier | modifier le code]

La gare de Kouvola est desservie par, entre-autres, les trains régionaux de Lahti–Kouvola–Kotka Z et O.

Transports routiers[modifier | modifier le code]

Kouvola est traversée par la route nationale 6 (Koskenkylä-Kouvola-Lappeenranta-Joensuu-Kajaani) et la route nationale 15 (Kotka- Kouvola-Mikkeli). La route nationale 12 (Rauma-Tampere-Lahti-Kouvola) s'y termine.

La route nationale 6 passait autrefois par le centre-ville, mais en 1978, une voie de contournement du centre-ville par le nord a été achevée.

Kouvola est aussi traversée par la route principale 46 et par les routes régionales 357 (Kouvola-Kotka), 368 ( Valkeala-Uutela), 369 (Jaala-Kouvola), 371 (Hamina-Kouvola), 359 (Anjala-Kouvola), 360 (Iitti-Kouvola), 362 (Iitti-Kouvola), 363 (Vierumäki-Jaala) et 377 (Savitaipale-Kouvola). .

Transports interurbains[modifier | modifier le code]

Trajet Distance Durée min. Moyen
Kouvola-Helsinki 138 km h 10 bus
Kouvola-Helsinki 130 km h 16 train
Kouvola-Heinola-Jyväskylä 214 km h 15 bus
Kouvola-Riihimäki-Oulu 214 km h 54 train
Kouvola-Pieksämäki-Jyväskylä 365 km h 31 train
Kouvola-Viipuri 150 km h 11 train
Kouvola-Saint-Pétersbourg 285 km h 20 train

Transport aérien[modifier | modifier le code]

L'aéroport le plus proche de Kouvola assurant un transport de passagers, est l'aéroport de Lappeenranta à environ 85 kilomètres. L'aéroport d'Helsinki-Vantaa est à environ 130 kilomètres.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Vue du centre de Kouvola et de la tour Hansa.

Musées[modifier | modifier le code]

Églises[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Jumelages et partenariats de Kouvola.Voir et modifier les données sur Wikidata
Jumelages et partenariats de Kouvola.Voir et modifier les données sur Wikidata
VillePaysPériode
Flag of Balatonfüred.svgBalatonfüred[14]Flag of Hungary.svgHongrie
Flagge der Stadt Hagen.svgHagen[14]Flag of Germany.svgAllemagne-
Flagge der kreisfreien Stadt Mülheim an der Ruhr.svgMülheim[15]Flag of Germany.svgAllemagne
Flag of Vologda.svgVologda[14]Flag of Russia.svgRussiedepuis le

Galerie[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Kouvola[modifier | modifier le code]

Kuusankoski[modifier | modifier le code]

Valkeala[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fi) « Suomen asukasluvut kuukausittain – Kunnittain aakkosjärjestyksessä », Väestörekisterikeskus, (consulté le )
  2. (fi) « Superficie par municipalité au 1er janvier 2011 », Maanmittauslaitos (consulté le )
  3. (fi) « Taajama- ja haja-asutusalueväestö iän ja sukupuolen mukaan kunnittain », Tilastokeskus, (consulté le )
  4. (fi) « KUNTIEN ASUKASLUVUT AAKKOSJÄRJESTYKSESSÄ », VÄESTÖTIETOJÄRJESTELMÄ, (consulté le )
  5. (fi) « Opas », sur kouvola.fi (consulté le )
  6. (fi) « Kuntavaalit 2021 / », sur tulospalvelu.vaalit.fi, Oikeusministeriö, (consulté le )
  7. (fi) Jäntti, Pasi, « Mikä on kouvo? », Kaleva, (consulté le )
  8. (fi) « Historia », sur kouvola.fi, (consulté le )
  9. (fi) Jussi Iltanen, Urbes Finlandiae, Genimap, , p. 123–124
  10. (fi) Rurik Wasastjerna, « Kaavoituksen historia rakennetun ympäristön inventoinnissa (PDF) », Museovirasto et ville de Kouvola (consulté le )
  11. (fi) « Valtioneuvoston päätös Anjalankosken kaupungin, Elimäen kunnan, Jaalan kunnan, Kouvolan kaupungin, Kuusankosken kaupungin ja Valkealan kunnan lakkauttamisesta ja uuden Kouvolan kaupungin perustamisesta (314/2008) », sur finlex.fi, Helsinki, Edita, (consulté le )
  12. (fi) « Pohjois-Kymenlaaksoon uusi suurkunta », sur yle.fi, Yle Uutiset, (consulté le )
  13. a et b (fi) « Kouvola, Suurimmat », sur finder.fi (consulté le )
  14. a b et c « Kansainvälinen Kouvola », Kouvola, (consulté le )
  15. « Kansainvälinen Kouvola », Kouvola, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]