Vallée de la Kymi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vallée de Kymi
Kymenlaakso (fi)
Kymmenedalen (sv)
Blason de Vallée de Kymi Drapeau de Vallée de Kymi
Drapeau
Vallée de la Kymi
Localisation de la vallée de Kymi
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Type Région
Capitale Kouvola
Autres villes Kotka, Kouvola
Chef de la région Jaakko Mikkola
ISO 3166-2 FI-09
Démographie
Population 173 004 hab. (2019)
Densité 31 hab./km2
Langue(s) finnois, suédois
Géographie
Superficie 5 633,96 km2

La vallée de la Kymi (en finnois : Kymenlaakso, en suédois : Kymmenedalen) est une des dix-neuf régions de Finlande. Elle est située au sud-est du pays, bordée au sud par le Golfe de Finlande.

Géographie[modifier | modifier le code]

La région tire son nom de la puissante rivière Kymijoki, issue du lac Päijänne, qui la traverse sur un axe globalement nord-sud. La rivière a permis l'éclosion de nombreuses villes industrielles sur ses berges, du nord au sud : Kuusankoski, Kouvola, Anjalankoski et Kotka-Karhula. La région est historiquement une des plus riches de Finlande grâce aux usines de pâte à papier et constitue un bastion traditionnel du Parti social-démocrate de Finlande.[réf. nécessaire]

Les centres régionaux sont Kotka et Kouvola[1]. La capitale de la région Kouvola et non Kotka, qui est pourtant sa plus grande ville. C'est le seul exemple de ce type parmi les régions finlandaises.

La région est frontalière de la Russie et est un lieu de transit pour la plupart des échanges entre Finlande et Russie, notamment via le poste frontière de Vaalimaa, le centre ferroviaire de Kouvola ou les ports de Kotka et Hamina. La région est bordée au nord par la Carélie du Sud et la Savonie du Sud, et à l'ouest par l'Uusimaa et le Päijät-Häme.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2019, la région comptait 173 004 habitants[2]. Avec une superficie de 5 633,96 km2, c'est la plus petite des dix-neuf régions de Finlande.

Depuis 1980, l'évolution démographique de la région est la suivante[3]:

Année 1980 1985 1990 1995 2000 2005 2010 2015 2019
population 198 992 197 342 193 919 192 282 187 474 185 196 182 382 178 688 173 004

Histoire[modifier | modifier le code]

La première ville qui reçoit ses droits de cité est Hamina en 1653, sur l'impulsion de Per Brahe, gouverneur général de Finlande. L'industrie se développe massivement dans cette région peu peuplée dès le milieu du XIXe siècle le long de la Kymijoki. Avec elle survient l'essor de la classe ouvrière. Au début du XXIe siècle, la région reste encore relativement prospère ; les salaires versés par les usines de papier sont élevés par rapport au standard finlandais.[réf. nécessaire] Cependant, la région subit de plein fouet la restructuration des compagnies papetières.

Découpages administratifs[modifier | modifier le code]

Sous-régions[modifier | modifier le code]

La Vallée de la Kymi est composée de deux sous-régions: la sous-région de Kotka–Hamina et la sous-région de Kouvola.

Communes[modifier | modifier le code]

La région comporte sept municipalités (communes) dont trois villes. Les noms suédois sont donnés entre parenthèses.

  • Sous-région de Kotka–Hamina
  • Sous-région de Kouvola
  • Anciennes municipalités[modifier | modifier le code]

    Références[modifier | modifier le code]

    Voir aussi[modifier | modifier le code]

    Liens internes[modifier | modifier le code]

    Liens externes[modifier | modifier le code]

    Sur les autres projets Wikimedia :