Korandjé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Korandjé
Kwarandzyey
Pays Algérie
Région Béchar
Nombre de locuteurs 3 000 (2010)[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 kcy
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
IETF kcy
Glottolog kora1291
Carte
Langues songhaï.svg
Localisation des langues songhaï

Le korandjé (ou kwarandzyey, kwaranje, belbali, kwạṛa n dzyəy, البلبالية) est une langue songhaï parlée par les Belbalis en Algérie.

Localisation[modifier | modifier le code]

Le korandjé est parlé dans les villages de Kwara (Zaouïa), Ifrnyu (Cheraïa) et Yami (Mahkhlouf) autour de l'oasis de Tabelbala dans la wilaya de Béchar, à l'ouest de l'Algérie[1],[2],[3].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Selon Lacroix, 40 % du vocabulaire korandjé est songhaï et 30 % provient de l’arabe et du berbère[4]. Il existe de légères différences entre les parlers de Kwara et d'Ifrnyu[3].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le korandjé est en danger car la plupart des parents ne le parlent plus avec leurs enfants, préférant utiliser l’arabe. Il est néanmoins parlé par les habitants de souche de plus de 35 ans et par la majorité de ceux de plus de 15 ans, mais n’est pas enseigné et ne possède pas de littérature éditée, il est parfois utilisé à l'écrit pour des messages personnels. Même si certains de ses locuteurs le considèrent comme une part importante de leur culture, comme il ne sert que peu, même dans l'oasis, il est en général considéré comme un frein a l'enseignement[3].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lieutenant Cancel, « Étude sur le dialecte de Tabelbala », Revue africaine, no 270-271,‎ , p. 302-347 (lire en ligne).
  • Francine Dominique Champault, Une Oasis du Sahara nord-occidental, Tabelbala, CNRS,‎ , 487 p..
  • (en) Lameen Souag, « Explaining Korandjé: Language contact, plantations,and the trans-Saharan trade », Journal of Pidgin and Creole Languages, vol. 30, no 2,‎ , p. 189–224 (ISSN 0920-9034, DOI 10.1075/jpcl.30.2.01sou, lire en ligne).
  • Mohamed Tilmatine, « Un parler berbèro-songhay du sud-ouest algérien (Tabelbala) : Elements d'histoire et de linguistique », Études et Documents Berbères, no 14,‎ , p. 163-198 (ISSN 0295-5245, lire en ligne).
  • Pierre-Francis Lacroix, « L'ensemble songhay-jerma: problèmes et thèmes de travail », dans M. Houis (dir.), Actes du 8e congrès international de linguistique africaine : Abidjan, 24-28 mars 1969, Université d'Abidjan,‎ , 679 p. (présentation en ligne), p. 87-99.

Liens externes[modifier | modifier le code]