Français du Maghreb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2010).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Le français du Maghreb est une variété régionale du français. Il est grammaticalement identique au français de France et subit les variations de ce dernier.

Dans le français du Maghreb, on n'observe pas de tendances créolisantes car le français n'est la langue maternelle que d'une petite minorité de maghrébins, le Maghreb étant essentiellement bilingue, or, on remarque l'utilisation simultanée d'un dialecte, plutôt arabe ou berbère, et du français par une action de code-switching ou de code-mixing[1].

En Algérie, par exemple, certains gens (mais pas tous) ayant étudié le français, utilisent le français d'une façon modérée en utilisant les prépositions (alors, donc, mais en plus...) ; soit une phrase de 80 % arabe dialectal ou du Berbère algérien + 20 % français ; ou bien on dialectise les expressions françaises à l'algérienne pour en donner un sens qui pourrait être dur à exprimer en arabe local.

Par exemple (je vais l'enregistrer) : « rah n'enregistrih, (ou « n'enregistrééh » selon la prononciation des gens) », pour "rah ns'jjlou" (ou nsejjlou). en berbère « ath uregistrigh »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fouzia Benzakour, Driss Gaadi, Ambroise Queffélec, Le français au Maroc : lexique et contacts de langues, ISBN 9782801112601