KUKA Systems

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

48° 22′ 19″ N 10° 56′ 05″ E / 48.371851, 10.934806

KUKA Systems GmbH
Description de l'image KUKA-logo.svg.
Création 1898/1996/2007
Fondateurs Johann Josef Keller et Jakob Knappich
Forme juridique GmbH
Siège social Drapeau d'Allemagne Augsbourg (Allemagne)
Activité Machines et matériel d'équipement, technologie d'automatisation
Produits Construction, machines d'usinage, automobile, technologie d'automatisation, technique d'assemblage, ingénierie, industrie photovoltaïque, pièces d'aviation, outillage,automatisation de la presse, formage des métaux, soudage, automatisme
Effectif

KUKA Systems (global) :

  • 3 675 (2009)
  • 3 456 (2010)
  • 3 643 (2011)
  • 3 902 (2012)
Site web www.KUKA-systems.com
Chiffre d’affaires

Kuka Systems GmbH

  • 605,5 millions € (2009)
  • 695,3 millions € (2010)
  • 850,7 millions € (2011)
  • 1,025.3 millions € (2012)

KUKA Systems GmbH est une entreprise internationale, filiale de KUKA AG, basée à Augsbourg en Allemagne, et spécialisée dans le développement d’installations d’automatisation robotisées destinées aux industries. Elle emploie environ 3 900 personnes dans plus de 12 pays [1]

Les installations d’automatisation robotisées de KUKA Systems sont utilisées par les plus grands constructeurs automobiles comme BMW, Volkswagen [2], Chrysler, Ford, Volvo, Volkswagen, Daimler AG, Renault et PSA, ainsi que les fabricants d'autres secteurs industriels comme Airbus, Astrium, Siemens, BSH (Bosch und Siemens Hausgeräte GmbH) et beaucoup d'autres. La gamme comprend des produits et services pour pratiquement toutes les tâches dans la transformation industrielle des matériaux métalliques et non métalliques pour diverses industries (par exemple : l’automobile, l’énergie, l’aéronautique, le transport ferroviaire, les engins agricoles…).

Historique[modifier | modifier le code]

En 1898, l’usine d’acétylène Acetylenwerk Augsburg a été fondée par Johann Josef Keller et Jakob Knappich pour la production d’éclairage domestique et municipal à faible coût, d’appareils ménagers et de phares d’automobiles. En 1905, la production s’est étendue aux équipements innovants de soudage à l’autogène. Après la Première Guerre mondiale, Keller et Knappich ont repris la production de treuils de puissance, à commande manuel et de sécurité au freinage automatiquement régulé, et a commencé en plus la fabrication de grandes cuves. De cette activité, fut fondée en 1922 la Bayerische Kesselwagen GmbH. La Bayerische Kesselwagen GmbH était chargée du développement et de la production de superstructures pour les véhicules municipaux (machines de nettoyage des rues, des camions des eaux usées, des camions à ordures). En 1927, cette division de l'entreprise a présenté le premier grand camion poubelle. La dénomination KUKA apparaît la même année en se rapportant au nom de la société de l’époque « Keller und Knappich Augsburg ».

Le développement et la fabrication d'équipements de soudage par points a commencé en 1936. Trois ans plus tard, la société KUKA comptait déjà plus de 1 000 employés. Après la destruction des principaux bâtiments de la société au cours de la Seconde Guerre mondiale, KUKA a recommencé en 1945 avec la fabrication de machines de soudage et autres petits appareils. Avec de nouveaux produits tels que la machine à tricoter circulaire à double cylindre et la machine à écrire portative "Princess", KUKA s’est introduit dans de nouveaux domaines industriels et gagna en indépendance du marché d’équipement. En 1956, KUKA a fabriqué le premier système de soudage automatique pour la fabrication de réfrigérateurs et machines à laver et fourni la première ligne de soudage multipoints à Volkswagen AG. Dix ans plus tard, la première machine de soudage par friction est entrée en production. En 1967, KUKA applique pour la première fois la méthode de soudage à l'arc. En 1971, la première ligne de soudage robotisée est installée pour la fabrication de la Classe S. Un an plus tard, la machine de soudage à l'arc magnétique est commercialisée.

Avec la production du robot "Famulus", KUKA a réussi en 1973 son entrée dans la robotique et commercialise, en 1978, le robot IR 601/60. En 1981, les principales activités de KUKA ont été concentrées en trois sociétés indépendantes : KUKA Schweissanlagen und Roboter GmbH, KUKA Umwelttechnik GmbH et KUKA Wehrtechnik GmbH qui a été revendue à Rheinmetall en 1999. Vers la fin de 1982, la société LSW Maschinenfabrik GmbH à Brême est devenue une filiale de KUKA. En 1993, les premiers systèmes de soudage au laser pour la couture du toit ont été mis au point, puis ont ensuite été élargis avec les technologies d’encollage et d'étanchéité. À la même époque, KUKA a repris les outils et le fabricant d'équipement, Schwarzenberg GmbH, et a étendu ses activités vers la Chine et les États-Unis.

Dans le cadre de l'internationalisation et l'expansion de ces activités et technologies (pressage, l'outillage, l’encollage, l’étanchéité, etc.), KUKA Schweißanglagen GmbH change de nom en 2007 pour devenir KUKA Systems GmbH. En 2010, KUKA présente un concept de cellule standardisée nouvellement mise au point pour les solutions de soudage, portant le nom de KUKA FlexiCUBE.

Dans le secteur de l'automatisation, KUKA Systems propose des solutions standards et sur mesure pour la production industrielle utilisant principalement les technologies d'assemblage et de manutention. Les technologies à utiliser sont étudiées en avant-projet afin que le processus de production soit entièrement optimisé. En outre, KUKA Systems propose des prestations d’ingénierie et de conseil, ainsi que des solutions de production personnalisées pouvant être élaborées et optimisées en collaboration étroite avec le client[3].

Les applications industrielles[modifier | modifier le code]

Aéronautique[modifier | modifier le code]

Aerospace

KUKA Systems fournit une cellule de soudage TIG pour l'étage supérieur du lanceur Ariane 5-fusée. Le soudage TIG est un procédé de soudage au tungstène sous gaz inerte et est une particularité du soudage à arc, l'une des compétences de KUKA Systems. La société fournit également des appareils pour la construction d'éléments structuraux d'aéronefs. Boeing, Bell et Airbus comptent parmi les principaux clients de Kuka Systems.









Automobile[modifier | modifier le code]

Automotive

Le portefeuille d’activités de KUKA Systems comprend la conception d’équipement de production pour l’assemblage des éléments de carrosserie: des installations de production faiblement automatisées jusqu’aux systèmes de fabrication très flexibles ; de la fabrication d’outils ou de sous-ensembles jusqu’à l’assemblage complet de caisses ou de sous-groupe. KUKA propose aussi bien des lignes de ferrages ou de montage pour châssis (mariage). BMW, GM, Chrysler, Ford, Volvo, Volkswagen et Daimler AG, Renault, PSA sont parmi nos principaux clients dans ce secteur d'activité.









Production d'équipement ferroviaire[modifier | modifier le code]

rail vehicles

Les constructeurs d’équipement ferroviaire font également parti des clients de KUKA Systems, pour, par exemple, la construction de locomotives, de wagons de métro ou bien pour les wagons de fret dans le cadre d’installations d’équipements de production innovants et hautement automatisés.










Production de modules photovoltaïques[modifier | modifier le code]

solar

KUKA Systems propose des solutions pour chaque étape de la production de modules photovoltaïques – depuis le sciage de briques, la manutention de cellules et soudure en traverse jusqu’à l'encadrement et l'emballage des modules.











Technologie de soudage en général[modifier | modifier le code]

general industry

KUKA Systems est également présent dans d’autres secteurs industriels. Quelques exemples parmi tant d’autres : la production de poussettes pour bébé ou la production de produits aux normes salles blanches pour BSH (Bosch et Siemens Home Appliances Group)











Filiales [4][modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

  • Norvège
  • Suède
  • Russie
  • Royaume-Uni
  • France
  • Belgique
  • Slovaquie
  • République tchèque


Amériques[modifier | modifier le code]

  • USA (Michigan et Toledo)
  • Mexique
  • Brésil

Asie et Océanie[modifier | modifier le code]

  • Corée du Sud
  • Chine
  • Inde

Récompenses et certificats[modifier | modifier le code]

Global Supplier Award 2007

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Global Supplier Award 2006 (Daimler)
  • 2012 : igus Award for the KUKA cobra
  • 2011 : GM Supplier of the year award
  • 2009 : JEC Innovation Awards for Automation
  • 2006 : Daimler Chrysler Global Supplier Award for Production Equipment & Services
  • 2005 : Volkswagen Shanghai Nomination of Excellent Suppliers
  • 2003 : BMW Award for good collaboration
  • 1997 : Seat Formel Q
  • 1995 : Audi Quality prize
  • 1994 : GM Supplier of the year for Quality – Service – Price
  • 1994 : GM Worldwide Purchasing
  • 1994 : GM Corporation of the year – Excellence in Quality – Service – Price
  • 1994 : VW Formula Q
  • 1994 : VW Value to the Customer Award
  • 1990 : GM QSP Award Supplier of the year


Certificats [5][modifier | modifier le code]

ISO 14001 - ISO 9001 - OHRIS – (Occupational Health- and Risk- Managemen) protection du travail et sécurité des installations - VDA 6.4 - ISO 3834 - EN 9100

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :