Jocelyn Robert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jocelyn Robert, né en 1959, est un professeur, écrivain, performeur et artiste québécois[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jocelyn Robert obtient son baccalauréat de l'École d'Architecture de l'Université Laval en 1984[2]. Il suit ensuite un cours intensif en programmation information à l'Université Simon Fraser, puis va suivre des cours en Colombie-Britannique à l'École des Arts de Vancouver[2]. En 2003, il termine sa maîtrise en arts à l'Université de Stanford, en Californie[2].

Il enseigne au Mills College, en Californie, de 2003 à 2004, à l'Université du Québec à Montréal de 2006 à 2008, ainsi qu'à l'Univeristé Laval depuis 2008[2]. De 2012 à 2017, il dirige l'École d'art de l'Université Laval[3].

Ses installations et ses vidéos sont reconnus à l'internationale[4],[5]. Ses œuvres font partie de la collection du Musée national des beaux-arts du Québec, du Musée d'Arts de Nantes, du Musée d'art contemporain de Montréal et de la Galerie de l'UQAM[1],[6],[7] .

Il est le créateur d'Avatar, un centre d'artistes en arts audio et électronique, fondateur d'OHM éditions ainsi que cofondateur de Méduse, un lieu de création coopératif pour les artistes dont il est le président depuis 1997[4],[8],[9],[10].

Oeuvres[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • Piano à numéros, par Dominique Blain, Québec, OHM éditions, 2003, 71 p. (ISBN 2920512048).
  • Jocelyn Robert : aucune de mes mains ne fait mal, par Marie Fraser, Montréal, VOX, centre de l'image contemporaine, 2005, 51 p. (ISBN 2980885606).
  • Degrés d'hybridité : regard sur le Mois Multi 6, Québec, OHM éditions, 2005, 87 p. (ISBN 2920512056).
  • Jocelyn Robert : l'inclinaison du regard, par Louise Déry, Montréal, Galerie de l'UQAM, 2005, 143 p. (ISBN 2920325906).
  • Cut : Raymond Gervais, Christof Migone, Jocelyn Robert, par Michèle Thériault, Montréal, Galerie Leonard & Bina Ellen Art Gallery, 2006, 91 p. (ISBN 9782920394728 et 292039472X).
  • Catherine Bouchard & Sabin Hudon : la dérive de l'instant, par Louise Provencher, Montréal, Oboro, 2011, 143 p. (ISBN 9782922042511).
  • Espaces de savoir, par Suzanne Leblanc, Québec, Presses de l'Université Laval, 2016, 7 vol. (ISBN 9782763731926).

Albums[modifier | modifier le code]

  • Folie/Culture, London, RéR Megacorp, 1991, 1 disque.
  • Le piano flou, Québec, OHM éditions, 1995, 2 disques.
  • La théorie des nerfs creux, Québec, OHM éditions, 1996, 1 disque.
  • Radio folie culture, Québec, OHM éditions, 1996, 1 disque.
  • Canned goods : a typical afternoon in the backyard in Phoenix, Arizona, Québec, OHM éditions, 1996-1999, 1 disque.
  • 20 moments blancs lents, Québec, OHM éditions, 1998, 1 disque.
  • Pandore, Monréal, Ambiances Magnétiques : DAME, 2005, 4 disques.
  • Bingo, Québec, Merles, 2007, 48 min. 15 sec.
  • Scories, Québec, Merles, 2008, 66 min. 30 sec.

Expositions[modifier | modifier le code]

Expositions individuelles[modifier | modifier le code]

  • 1987 : 400 blocs de béton et chaux, avec Diane Landry, Université Laval, Québec, QC, Canada[2]
  • 1988 : Bonjour Dürer, L'Œil de poisson, Québec, QC, Canada[2]
  • 1991 : Environ 8 000 kilomètres, avec Diane Landry, Obscure, Québec, QC, Canada[2]
  • 1993 : AB Box, avec Diane Landry, Obscure, Québec, QC, Canada[2]
  • 1994 : Le balcon de Montfort, Obscure, Québec, QC, Canada[2]
  • 1999 : La salle des nœuds 2, avec Émile Morin, Symposium d’art actuel de Moncton, NB, Canada[2]
  • 2000 :
    • La salle des nœuds 2.1, avec Émile Morin, Mois Multi, Studio d’essai de Méduse, Québec, QC, Canada[2]
    • La salle des nœuds 2.2, Pedestrian Movements, avec Daniel Jolliffe, Artspeak Gallery, Vancouver, BC, Canada[2]
    • La salle des nœuds 2.3, avec Émile Morin, Festival du nouveau cinéma, SAT, Montréal, QC, Canada[2]
    • La salle des nœuds 2.4, Outer Ear Festival of Sound, Experimental Sound Studio, Chicago, IL, États-Unis[2]
    • La salle des nœuds 3, avec Émile Morin, lors de Computer Voices / Speaking Machines, Walter Phillips Gallery, The Banff Centre, Banff, AB, Canada[2]
  • 2005 : Jocelyn Robert. L’inclinaison du regard, Galerie de l’UQAM, Montréal, QC, Canada[11]
  • 2006 :
    • L’Invention des animaux, Vooruit, Gand, Belgique[2]
    • Espèces et Quasi-Espèces, avec Emile Morin, Mois Multi 7, Québec, QC, Canada[2]
    • Jocelyn Robert. Travaux récents, Galerie Séquence, Saguenay, QC, Canada[2]
  • 2007 : La République, Daïmon, Gatineau, QC, Canada[2]
  • 2009 :
    • Aucune de mes mains ne fait mal, L'Œil de Poisson, Québec, QC, Canada[2]
    • Planches hors texte, Centre VU, Québec, QC, Canada[2]
  • 2015 : Interférences, Musée d'Arts de Nantes, Nantes, France[12]
  • 2016 :
    • Moirés et Automoirés, Centre VU, Québec, QC, Canada[13]
    • Blue Empire New-York Babel Billboard, École d'arts de l'Université Laval, Québec, QC, Canada[14]
    • Moirés et Automoirés, École d'art de l'Université Laval, Québec, QC, Canada[15]
    • Belugas, Galerie de la Bande Vidéo, Québec, QC, Canada[16]
  • 2018 : Coïncidences, Galerie Michel Guimont, Québec, QC, Canada[17]
  • 2019 :

Expositions collectives (sélection)[modifier | modifier le code]

  • 2003 :
    • « Bonheur et simulacre », Manif d’art 2 – Biennale de Québec, Québec, QC, Canada[20]
    • « Point of entry », avec Daniel Jolliffe, Moving Image Center, Aukland, Nouvelle-Zélande[21]
  • 2008 : « C'est arrivé près de chez vous : L'art actuel à Québec. » Musée national des beaux-arts du Québec, Québec, QC, Canada[22]
  • 2010 : Nuit blanche, Toronto, ON, Canada[23]
  • 2012 : « Candide - Cándido », Festival culturel de Mayo, Manif d'art invité d'honneur, Guadalajara, Mexique[24]
  • 2014 : Zeit Und Wetter, « Chantiers », avec Louis Ouellet. Centre Regart, Lévis, QC, Canada[25]
  • 2017 : « L’art de la joie », Manif d’art 8 – Biennale de Québec, Québec, QC, Canada[26]
  • 2019 :
    • Lumière sur l'art, 5e édition, Société de développement commercial de Montcalm-Quartier des arts et MNBAQ, QC, Canada[27]
    • L'Esprit des lieux, « Si petits entre les étoiles, si grands contre le ciel » Galerie Michel Guimont, Manif d'art 9 – Biennale de Québec, Québec, QC, Canada, commissaire Sophie Jacques[28]

Prix et honneurs[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Robert, Jocelyn », sur Collections | MNBAQ (consulté le )
  2. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at et au « Jocelyn Robert - École d'art | Université Laval », sur www.art.ulaval.ca (consulté le )
  3. a et b « Jocelyn Robert | Hommage aux créateurs | Université Laval », sur www.ulaval.ca (consulté le )
  4. a et b « Jocelyn Robert », sur actuellecd (consulté le )
  5. « Jocelyn Robert - Biographie », sur VOX (consulté le )
  6. « Jocelyn Robert - Musée d'Arts de Nantes », sur museedartsdenantes.nantesmetropole.fr (consulté le )
  7. Jocelyn Robert, « Vermeer », sur Galerie de l'UQAM (consulté le )
  8. Karim Larose, « Musique, non-musique et nouvelles technologies : entrevue avec Jocelyn Robert, président d’Avatar », ETC, no 41,‎ , p. 11–14 (ISSN 0835-7641 et 1923-3205, lire en ligne, consulté le )
  9. a et b « Jocelyn Robert et Pierre Bourgault reçoivent le Prix du gouverneur général », sur Le Soleil, (consulté le )
  10. « Méduse », sur www.meduse.org (consulté le )
  11. « Jocelyn Robert. L’inclinaison du regard », sur Galerie de l'UQAM (consulté le )
  12. Anne Pilorget, « Jocelyn Robert. L’art par la disparition », Espace : art actuel, no 112,‎ , p. 83–85 (ISSN 0821-9222 et 1923-2551, lire en ligne, consulté le )
  13. « Moirés et Automoirés », sur VU (consulté le )
  14. « Projection de Blue Empire New-York Babel Billboard – version longue de Jocelyn Robert », sur École d'art | Université Laval, (consulté le )
  15. « Exposition Moirés et automoirés de Jocelyn Robert », sur École d'art | Université Laval, (consulté le )
  16. (en-US) « Bélugas de Jocelyn Robert, vernissage le vendredi 9 septembre à 17h à La Bande Vidéo », sur Réseau Art Actuel, (consulté le )
  17. Cynthia Fecteau, « Jocelyn Robert, Coïncidences. Galerie Michel Guimont, Québec. Du 29 avril au 27 mai 2018 », Ciel variable : art, photo, médias, culture, no 111,‎ , p. 91–91 (ISSN 1711-7682 et 1923-8932, lire en ligne, consulté le )
  18. Jérôme Delgado, « Jocelyn Robert, au-delà du consensus », sur Le Devoir (consulté le )
  19. « Period rooms | Lieu historique national de Sir-George-Étienne Cartier », sur VOX (consulté le )
  20. Claude Bélanger, Karen Pick et Manifestation internationale d'art de Québec, Manif d'art. 2, Bonheur et simulacres, Manifestation internationale d'art de Québec, [2004?] (ISBN 2-9807873-1-0 et 978-2-9807873-1-7, OCLC 59336812, lire en ligne), p.64-65
  21. (en-US) « Points of Entry », sur Nina Czegledy (consulté le )
  22. Guy Sioui Durand, « C’est arrivé près de chez vous. L’art actuel à Québec », Inter,‎ (lire en ligne)
  23. « Nuit Blanche 2010 - Zone C », sur ccca.concordia.ca (consulté le )
  24. « Festival Cultural de Mayo Jalisco 2012 », sur www.festivaldemayo.org (consulté le )
  25. « Chantiers », sur Regart, centre d'artistes en art actuel (consulté le )
  26. Manifestation internationale d'art de Québec et Musée national des beaux-arts du Québec, Manif d'art /8 : La biennale de Québec : l'art de la joie = the art of joy., (ISBN 978-2-550-77628-4, 2-550-77628-3 et 978-2-9812978-5-3, OCLC 985414894, lire en ligne), p.90-91
  27. Amélie Légaré, « Lumière sur l'artiste Jocelyn Robert | ARTS ET CULTURE », sur Monmontcalm, (consulté le )
  28. Jonathan Watkins, Olivier Bhérer-Vidal, Manifestation internationale d'art de Québec et Musée national des beaux-arts du Québec, Si petits entre les étoiles, si grands contre le ciel = Small between the stars, large against the sky : Manif d'art 9 : la biennale de Québec, (ISBN 978-2-9812978-8-4, 2-9812978-8-0 et 978-2-551-26400-1, OCLC 1088505553, lire en ligne), p.126
  29. « Archives des Prix Videre - Manif d'Art » (consulté le )
  30. « Jocelyn Robert », sur Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]