Jean Manga Onguéné

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean Manga Onguéné
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Biographie
Nationalité Camerounais
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata (71 ans)
Poste Attaquant
Parcours senior 1
Saisons Clubs M (B.)
- Flag of Cameroon.svg Canon Yaoundé
Sélections en équipe nationale
Années Sélection M (B.)
- Flag of Cameroon.svg Cameroun
1 Matchs de championnat uniquement.
Tout ou partie de ces informations sont extraites de Wikidata.
Cliquer ici pour les compléter.

Onguéné Manga Jean, dit Jean Manga Onguéné[pas clair] est né le 12 juin 1946 à Ngoulemekong au Cameroun. C'est un footballeur international camerounais qui a par la suite menée une double carrière : d'une part sélectionneur de l'équipe du Cameroun de football, d'autre part consultant pour la FIFA.

Biographie[modifier | modifier le code]

Peu avant 20 ans, Jean est un joueur frêle mais qui marque but sur but dans les rues poussiéreuses de Douala, jusqu'à ce qu'il soit un jour remarqué par des représentants du Canon Yaoundé, qui le recrutent. Il devient célèbre au Cameroun dès son premier match où il marque 5 des 7 buts du Canon contre le tenant du titre : Caïman Douala (7-1). La même année, il est convoqué en équipe nationale contre le Ghana (1-0, but de Jean Manga).

Manga connaît une carrière glorieuse pendant 16 ans (1966-1982) sans changer de club. Il totalise plus de 100 sélection en équipe nationale dont il marque la plupart des buts. En 1980, il est consacré ballon d'or africain par France Football.

En 1982, alors que son heure de gloire doit arriver sur la scène internationale, il est blessé au genou et se voit privé de coupe du monde. Il est remplacé par un certain Roger Milla.

De 1989 à 2002, il est tantôt sélectionneur tantôt entraîneur adjoint de l'équipe nationale du Cameroun. Parallèlement, il est instructeur de la FIFA.

En 2001, Il est choisi par la FIFA et nommé directeur de son bureau de développement pour l'Afrique centrale. Dès lors, il tire un trait sur la sélection nationale, puisqu'il va désormais assurer le développement des infrastructures et politique sportives d'une dizaine de pays africains. En 2010, il est débauché par l'État Camerounais pour prendre en charge la direction technique nationale du Football.

Palmarès[modifier | modifier le code]