Jean Julien Angot des Rotours

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rotours.

Jean Julien Angot des Rotours
Jules Angot des Rotours
Jean Julien Angot des Rotours
blason des Angot des Rotours

Naissance
Les Rotours
Généralité d'Alençon
Décès (à 70 ans)
Brest
Finistère
Origine Drapeau de la France France
Arme Marine
Grade Contre-amiral
Années de service -
Distinctions Chevalier de l'Ordre royal et militaire de Saint-Louis
Grand-croix de 5e classe de l'Ordre de Saint-Ferdinand d'Espagne
Grand-croix de l'Ordre portugais de la Tour et de l'Épée
Grand officier de la Légion d'honneur
Autres fonctions gouverneur de la Guadeloupe
Famille François Mathieu Angot des Rotours (frère)

Jean Julien Angot des Rotours, dit Jules Angot des Rotours, est un officier général de la marine et administrateur colonial français, né le aux Rotours, une ancienne commune française de la généralité d'Alençon en Normandie. Il décède à Brest, dans le Finistère, le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Noël François Mathieu Angot des Rotours, financier, premier commis au contrôle général des finances de 1782 à 1792 (membre du comité des finances sous la Révolution)[1]. Sa famille a été anoblie en 1736[2].

Son frère François Mathieu Angot des Rotours fut administrateur de la Manufacture des Gobelins.

Jean Julien, dit «Jules», Angot des Rotours est successivement capitaine de vaisseau de 2de classe (8 juillet 1814), capitaine de vaisseau de 1re classe (1er février 1822) et termine sa carrière contre-amiral (17 août 1822).

Il est baron héréditaire par lettres patentes du 28 décembre 1816.

Il est gouverneur de la Guadeloupe du 28 février 1826 au 31 janvier 1830.

Il est admis au traitement de retraite le 1er janvier 1838.

Il épouse en 1815 Virginie Guilhem. Ils ont trois filles : Clémence (mariée au capitaine de vaisseau Eugène Filhol Camas, commandeur de la Légion d'honneur en 1840 [3] (1796-1866)), Nathalie (mariée au conseiller d'État Aufrère de la Preugne, chevalier de la Légion d'honneur), Virginie et Georgette. Leur fils célibataire est mort en 1844. Au terme de sa carrière, le baron des Rotours est élevé à la dignité de grand officier de la Légion d'honneur en 1837 [4].

Il est inhumé au cimetière Saint-Martin à Brest.

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. in Les ministres des Finances de la Révolution française au Second Empire (I): Dictionnaire biographique 1790-1814 [1]
  2. Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle, tome 1er, pages 233 à 234 Angot des Rotours.
  3. « Cote LH/971/72 », base Léonore, ministère français de la Culture
  4. « Cote LH/39/76 », base Léonore, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • (en) James Grant Wilson et John Fiske, Appletons' cyclopædia of American biography : Rotours, Jean Julien Angot, vol. 5, New York, D.Appleton & Company, (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]