Administration coloniale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le monde colonial
Cet article est une ébauche concernant le monde colonial.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Pour les colonies de peuplements (territoire colonial dans lequel sont installés beaucoup de métropolitains) on observe deux politiques:

Architecture coloniale à Bandoung, 1910-1935 (île de Java, alors possession néerlandaise) ; bureau d'architectes Biezeveld & Moojen.

Assimilation coloniale : politique qui consiste à nier l'existence de « races inférieures » et qui souhaite amener les populations indigènes aux civilisations de la métropole.

Association : politique qui consiste à respecter les coutumes locales et laisser les indigènes se diriger d'eux-mêmes. L'expression anglaise est « Indirect rule ».

Dans les colonies d'exploitation (exemples : Afrique-Occidentale française et Indochine pour la France), la colonie fournit des matières premières à la métropole ; l'administration se contente donc de construire des infrastructures : voies de chemin de fer, ports... et lui impose sa monnaie.

Dans les colonies britanniques, c'est la politique d'association qui est présente. Le Dominion est une colonie britannique qui a le droit de se gouverner elle-même mais tout en reconnaissant l'autorité britannique. (1931 : création d'un Commonwealth association de plusieurs Dominions (Canada, Inde...) Protectorat : colonies administrées par des chefs indigènes mais assistés par des conseillers britanniques.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Louis Rolland et Pierre Lampué, Droit d'Outre-Mer, Dalloz, 3e édition, Paris, 1959.

Sources[modifier | modifier le code]

Les administrations coloniales XIXe - XXe siècles, Esquisse d'une histoire comparée Colloque de l'Institut d'histoire du temps présent (C.N.R.S.) avec dix-huit communications sous la direction de Samya El Mechat, Presses universitaires de Rennes, 2009