Jean Berteault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean Berteault
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (85 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Jean Berteault est un poète français né le 27 décembre 1932 à Dhuizon (Loir-et-Cher, France).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est membre du Club des ronchons, fondé en 1986 par Alain Paucard.

Jean Berteault a collaboré aux revues Séquences (n°5, 16, 18) et l'Étrave.

En 2008, Il a été filmé dans l'anthologie cinématographique Cinématon (n° 2186) de Gérard Courant[1] . Il a lu ses poèmes dans deux épisodes d'une autre série cinématographique du cinéaste : Lire (n°71 et 82).

Pour le metteur en scène et comédien Jean-Laurent Cochet, auteur de la préface de son recueil de poèmes Claire, te souviens-tu d'Ostende, « les sonnets de Jean Berteault sont le reflet vivace et fidèle d'instants tous empreints d'harmonie et de bonté. »

Dans une lettre adressée à l'auteur, Jean Dutourd a écrit : « J'ai été charmé par votre petit recueil de poèmes. Ce que ceux-ci ont de particulièrement réussi c'est leur mélange de tendresse et d'humour, grâce à quoi vous arrivez à de petites perfections qui rappellent Toulet et Levet. Léon-Paul Fargue aurait été enchanté par votre recueil. »[2]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1980 : La Jeune Fille et la Mort (roman), éditions l'Amitié par le livre, illustrations de Jean Joyet[3]
  • 2008 : Claire, te souviens-tu d'Ostende... (poésie), éditions Lanore, préface de Jean-Laurent Cochet[4],[5], critique de Bernard Leconte dans Le Cerf-volant no 213 du 4e trimestre 2008[6], de P.L.M dans Rivarol du 30 mai 2008[7] et article de Gérard Joulié dans la revue choisir[8]
  • 2010 : Nous n'irons pas à Barbizon (poésie), éditions Lanore, préface de Henri Tisot[2], critique de Louis Delorme dans Le Cerf-volant no 220 du 3e trimestre 2010[6] et de P.L. Moudenc dans Rivarol du 26 avril 2010[6]
  • 2013 : La Belle endormie (poésie), éditions Lanore, préface de Philippe d'Hugues.
  • 2013 : Poèmes odieux (poésie), éditions Aux poètes français, préface de Dimitri Alexandrovitch Molchine.
  • 2017 : La petite robe noire (poésie), éditions Thierry Sajat, préface de Boris Moissard.

Prix[modifier | modifier le code]

  • Prix Renaissance de poésie 2013[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]