Johnny Hajjar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Johnny Hajjar
Illustration.
Fonctions
Député français
En fonction depuis le
(3 mois et 13 jours)
Élection 18 juin 2022
Circonscription 3e de la Martinique
Législature XVIe (Cinquième République)
Groupe politique App. SOC
Prédécesseur Serge Letchimy
Biographie
Date de naissance (49 ans)
Lieu de naissance Schœlcher (France)
Nationalité Française
Parti politique Parti progressiste martiniquais
Profession Professeur de mathématiques

Johnny Hajjar, né le à Schœlcher en Martinique, est un homme politique français. Membre du Parti progressiste martiniquais[1], il est député de la 3e circonscription de la Martinique depuis le et douzième vice-président de la CACEM depuis 2020[2].

Il a été aussi quatrième adjoint au maire de Fort-de-France de 2014 à 2022.

Johnny Hajjar est secrétaire-général du Parti progressiste martiniquais depuis 2016, un parti fondé en 1958 par Aimé Césaire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Johnny Hajjar est né dans une famille de commerçant d'origine syrienne arrivée en Martinique dans les années 30. Il suit ses études secondaires au Séminaire-Collège Sainte-Marie, puis au lycée Victor-Schœlcher, où il obtient un baccalauréat C. Il suit ensuite des études de mathématiques puis de sciences de l'éducation à l'université des Antilles et de la Guyane. Il obtient un Capes de mathématiques et devient alors professeur de mathématiques en collège[1].

En 2001, il se présente sur la liste de Serge Letchimy pour la mairie de Fort-de-France lors des élections municipales de 2001 sous l'étiquette du Parti progressiste martiniquais.

En 2004, il est élu conseiller général dans le troisième canton de Fort-de-France, contre le conseiller de droite sortant, Miguel Laventure.

À la suite des élections municipales de 2008, il devient le dixième adjoint au maire de Fort-de-France, Serge Letchimy, et président de la commission développement économique.

En 2011, il est réélu conseiller général du troisième canton de Fort-de-France et occupe la fonction de vice-président de la commission permanente en charge des transports urbains.

En 2014, il est élu quatrième adjoint au maire sur la liste de Didier Laguerre et est nommé à la présidence de la Société d'économie mixte de Fort-de-France (Semaff). Lors des premières élections territoriales en 2015, il est élu sur la liste de Serge Letchimy et siège donc dans l'opposition à Alfred Marie-Jeanne à l'Assemblée de Martinique[1].

Le 26 juin 2016 Johnny Hajjar est élu secrétaire-général du Parti progressiste martiniquais lors du vingtième congrès de ce parti[3].

En 2020, il est à nouveau élu quatrième adjoint au maire de Fort-de-France, sur la liste de Didier Laguerre, en charge des affaires sociales et est réélu vice-président de la Cacem, délégué à l'habitat[1].

Il est élu député dans la 3e circonscription de la Martinique à l'occasion des élections législatives françaises de 2022[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Jean-Marc Atsé, « Le césairiste Johnny Hajjar à son tour député », France Antilles,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. https://www.cacem.fr/wp-content/uploads/2022/04/LE-BUREAU-COMMUNAUTAIRE.jpg
  3. G. G., « Le PPM fait confiance à Johnny Hajjar... et Serge Letchimy », France Antilles,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. Joseph Nodin, « Législatives en Martinique : Johnny Hajjar élu député de la 3e circonscription », La Première, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]