Jean-Luc Delpeuch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delpeuch.
Jean-Luc Delpeuch
Naissance
Bastia Corse, France
Nationalité Français
Profession
Haut fonctionnaire
à Arts et Métiers ParisTech
Directeur de l'ENSAM de Cluny (2000-2008)
Président de l'heSam (depuis 2016)
Autres activités

Jean-Luc Delpeuch est un haut fonctionnaire et intellectuel français né le (58 ans) à Bastia (Corse). Il est actuellement président de la communauté de communes du Clunisois et président d'Hesam Université.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une scolarité au lycée La Prat's de Cluny[1], il choisit de faire ses études à l'École des mines de Paris plutôt qu'à l'École polytechnique (l'X)[2], et réussit le concours d'ingénieur du corps des mines.

Jeune attaché scientifique à l'ambassade de France en Tchécoslovaquie (1982-1983), il noue des liens avec des personnalités dissidentes. Il travaille ensuite pour Pechiney en Afrique (Guinée) avant de revenir en France (à Marseille puis à Paris).

Après la révolution de velours, il est appelé à Prague comme conseiller du nouveau gouvernement sur les questions liées à la réforme du système économique. Il est ensuite à Bruxelles comme conseiller de la commission européenne avant de rejoindre le Comité interministériel pour les questions européennes (SGCI) auprès du Premier ministre français, dont il est le secrétaire général adjoint de 1995 à 1999.

De 2000 à 2008, il assure la direction de l'École nationale supérieure d'arts et métiers (ENSAM) de Cluny. En 2008 il devient maire de la ville de Cluny[3] et président de la communauté de communes du Clunisois[4], tout en reprenant comme ingénieur général des mines un poste de conseiller auprès du directeur général de l'énergie et du climat au ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement[5]. Il devient ensuite directeur général adjoint, chargé du développement de l'École nationale supérieure d'Arts et Métiers ParisTech. En 2014, à l'issue d'une triangulaire, sa liste est battue aux élections municipales de 2014 en Saône-et-Loire. Il est reconduit à la présidence de la communauté de communes. Il devient membre du conseil général de l'économie, de l'industrie, de l'énergie et des technologies.

Parallèlement, il poursuit des activités d'enseignant dans de nombreux établissements et institutions renommées en France et à l'étranger et d'écrivain.

Il a participé à l'organisation de l'année consacrée au 1 100e anniversaire de la fondation de l’abbaye de Cluny : Cluny 2010[6],[7],[8]

Le , il est élu président d'Hesam Université, COMUE qui regroupe douze établissements français d’enseignement supérieur, de formation et de recherche[9].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Participation à des revues :
    • Courrier des Pays de l’Est (a cessé de paraître en août 2008)
    • Annales des Mines [1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]