Jean-François Laguionie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-François Laguionie
Description de cette image, également commentée ci-après

Jean-François Laguionie lors d'une projection de son film L'Île de Black Mór à la Cinémathèque française, en novembre 2016.

Naissance (77 ans)
Besançon, Doubs, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Réalisateur
Films notables Gwen et le Livre de sable
Le Château des singes
L'Île de Black Mór
Site internet http://www.laguionie.com

Jean-François Laguionie est un réalisateur de films d'animation et écrivain français, né le [1] à Besançon[2].

Il est considéré comme l'un des meilleurs cinéastes d’animation en France[3],[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-François Laguionie s'intéresse d'abord au théâtre d'ombre, la décoration et l'art dramatique[5].

Il apprend les techniques de l'animation avec le soutien de Paul Grimault qui produit ses trois premiers courts métrages[2].

Jean-François Laguionie réalise plusieurs courts métrages, dont le célèbre La Traversée de l'Atlantique à la rame (1978), récompensé d'une Palme d'or à Cannes et qui obtient aussi un César.

Lors de la réalisation de Gwen ou le Livre des Sables en 1985, « Jef » fonde « La Fabrique », studio de production et de réalisation de films d'animation. Reconnu par la critique, Gwen ne connaît qu'un succès d'estime. Il faut attendre 1999 pour découvrir son second long métrage, Le Château des singes, puis 2004 pour L'Île de Black Mór. Son quatrième long métrage, Le Tableau, qui mélange animation et prises de vues réelles, sort en novembre 2011.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Jean François Laguionie travaille sur ses deux prochains longs métrages : Le voyage du prince et Slocum[6].


Box-office France[modifier | modifier le code]

Année Film Entrées
1985 Gwen, le livre de sable
1999 Le Château des singes 388 090[7]
2004 L'Île de Black Mór 220 351[8]
2011 Le Tableau 299 919[9]
2016 Louise en hiver 36 474[10]

Publications[modifier | modifier le code]

  • La Ville et le Vagabond (Léon Faure, 1978)
  • La Traversée de l'Atlantique à la rame (roman, Folio, 1978)
  • Les Puces de sable (recueil de nouvelles, Léon Faure, 1980)
  • Image-image (Léon Faure, 1981)
  • Le Château des singes (roman illustré d'après le film, Casterman, 2000)
  • Pantin la Pirouette (Albin Michel, 2004)
  • L'Île de Black Mór (roman, Albin Michel, 2004)
  • La Vie agitée des eaux dormantes (roman, Folies d'encre, 2005)
  • Le Tableau (Glénat, 2011)
  • Louise en hiver (Editions de l’œil, 2016)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie du site La Fabrique à propos de « Jean-François LAGUIONIE » (version du 18 février 2015 sur l'Internet Archive)
  2. a et b Biographie sur diplomatie.gouv.fr de « Jean-François Laguionie » (version du 9 janvier 2010 sur l'Internet Archive)« […] adoubé par Paul Grimault qui produit ses trois premiers films. »
  3. « Rétrospective Jean-François Laguionie », sur La Cinémathèque française : « Auteur en 42 ans de neuf courts métrages et cinq longs métrages, Jean-François Laguionie est l'un des plus grands cinéastes de films d'animation en France. »
  4. Guénaëlle Daujon, « Jean-François Laguionie. Maître du film d'animation », sur Le Télégramme : « Jean-François Laguionie est l'un des maîtres français du cinéma d'animation. »
  5. « Jean-François Laguionie », sur Premiere.fr : « Il s'intéresse à l'art dramatique, à la décoration et au théâtre d'ombres. »
  6. Ouest France du 24 octobre 2016, édition de Lannion
  7. « JP-Boxoffice.com ; page du film Le Château des singes (1999) », sur www.jpbox-office.com (consulté le 9 décembre 2016).
  8. « JP-Boxoffice.com ; page du film L'Île de Black Mór (2009) », sur www.jpbox-office.com (consulté le 9 décembre 2016).
  9. « JP-Boxoffice.com ; page du film Le Tableau (2011) », sur www.jpbox-office.com (consulté le 9 décembre 2016).
  10. « JP-Boxoffice.com ; page du film Louise en hiver (2011) », sur www.jpbox-office.com (consulté le 21 décembre 2016).

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]