Jean-François De Sart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-François de Sart
Image illustrative de l’article Jean-François De Sart
Biographie
Nationalité Belge
Naissance (59 ans)
Waremme
Taille 1,81 m (5 11)
Période pro. 1982-1995
Poste Défenseur puis entraîneur
Directeur sportif
Parcours junior
Années Club
1971-1982 RFC Liège
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1982-1991 RFC Liège263 (14)
1991-1993 RSC Anderlecht019 0(0)
1993-1995 RFC Liège047 0(2)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1983-1984 Belgique espoirs003 0(1)
1986-1987 Belgique olympique006 0(0)
1989-1990 Belgique003 0(0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1995-1996 Belgique -13 ans (adjoint)
1996-1997 Belgique espoirs (adjoint)
1997-1999 Belgique -19 ans
1999-2011 Belgique espoirs27v 10n 14d
2010 Standard de Liège (adjoint)
2010-2011 Standard de Liège (directeur jeunes)
2011-2014 Standard de Liège (directeur sportif)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 30 janvier 2021

Jean-François de Sart, né le à Waremme, est un joueur et entraîneur de football international belge[1]. Il fut dernièrement directeur sportif du Standard de Liège. Il a joué quasiment toute sa carrière dans l'autre club liégeois, le Royal Football Club de Liège, et a été trois fois « Diable Rouge » en 1989.

Il est le père des jeunes professionnels espoirs Julien de Sart[2] et Alexis de Sart.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-François de Sart commence sa carrière au RFC Liège. D'abord chez les jeunes puis à partir de 1982 dans le noyau A.Il est un véritable clubman car il évolue pas moins de onze saisons avec les liégeois, pour un total de 373 matches toutes compétitions confondues, partagés en deux périodes[3].

La première commence en 1982 et se termine en 1991, Jean-François de Sart quitte alors le club pour rejoindre le RSC Anderlecht. À ce moment, le défenseur central de Liège a joué à trois reprises avec les « Diables Rouges » en 1989[1], mais n'a qu'un trophée à son palmarès, une Coupe de Belgique remportée en 1990.

À Anderlecht, il reste deux saisons et joue de manière parcimonieuse. En 1993, il devient champion de Belgique et décide de revenir au RFC Liège la saison suivante. Il y joue encore deux saisons avant de décider en 1995 de mettre un terme à sa carrière.

Il rejoint alors l'URBSFA comme entraîneur adjoint des moins de 13 ans puis la saison suivante des espoirs en tant qu'adjoint d'Ariël Jacobs. En 1997, il devient entraîneur de l'équipe des moins de 19 ans pour deux saisons avant de remplacer, en 1999, Ariël Jacobs comme entraîneur de l'équipe nationale espoirs.

Il parvient à qualifier l'équipe nationale espoirs pour la première fois de son histoire pour le tour final de l'Euro 2002 et à l'Euro 2007, puis atteint les demi-finale des Jeux olympiques de Pékin en 2008.

À la suite de la résiliation du contrat de l'entraîneur du Standard de Liège, László Bölöni, et de son adjoint Joaquim Rolao Preto, le Standard annonce le la collaboration jusqu'à la fin de la saison de Jean-François de Sart en tant qu'entraîneur adjoint de Dominique D'Onofrio[4]. Il devient ensuite directeur technique de l'Académie Robert Louis-Dreyfus jusqu'au mois de juin 2011[5]. De Sart reste parallèlement entraîneur de la sélection belge des espoirs.

Fin , Jean-François de Sart est engagé par le nouveau président du Standard, Roland Duchâtelet, en tant que directeur sportif du club[6]. Par la même occasion, il démissionne de toutes ses fonctions à l'Union belge de football[7].

En , il est annoncé que Jean-François de Sart et le Standard de Liège ne sont pas arrivés à un accord pour prolonger son contrat en tant que directeur sportif du club[8].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]