Roland Duchâtelet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Roland Duchâtelet
Image dans Infobox.
Fonction
Sénateur
jusqu'à
Biographie
Naissance
Nationalité
Belge
Formation
Activités
Famille
Roderick Duchâtelet (fils)
Conjoint
Marieke Höfte (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de
Parti politique
Sport

Roland Duchâtelet, né le à Merksem, d'un père liégeois et d'une mère limbourgeoise, est un homme politique belge, membre du OpenVLD.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est ingénieur civil en électronique (KUL) et entrepreneur.

Il est le fondateur du parti politique Vivant, dont le programme politique est construit quasi-uniquement autour de l'idée de l'allocation universelle[1].

Avec une fortune personnelle évaluée à 748,2 millions d’euros, il occupe la 15e place des plus grosses fortunes de Belgique en 2013[2],[3]. Il a construit sa fortune grâce à ses sociétés dans le secteur des circuits intégrés, Melexis et X-Fab.

Dirigeant de club de football[modifier | modifier le code]

K Saint-Trond VV[modifier | modifier le code]

Parallèlement à ses activités industrielles et politiques, Roland Duchâtelet est le président de la formation flamande K Saint-Trond VV jusqu'au où il prend en charge la présidence du Standard de Liège. Son épouse est toujours propriétaire des installations du Stayenveld[4]. Le , Roland Duchâtelet vend ses parts à la société Japonaise DMM.com.

Standard de Liège[modifier | modifier le code]

Le , il rachète 100 % des parts du club wallon Standard de Liège, et en devient ainsi le président, en tant qu'actionnaire unique, prenant la succession de Luciano D'Onofrio. Il démissionne dans la foulée de ses fonctions au sein du club de Saint-Trond VV[5].

Le , il annonce vouloir « remettre » le club à la suite de plusieurs incidents.

Le , il finit par céder ses parts à son vice-président Bruno Venanzi (co-fondateur de Lampiris) qui devient président[6].

Carl Zeiss Jena[modifier | modifier le code]

Après Saint-Trond VV, et le Standard de Liège, Roland Duchâtelet acquiert le club de D4 allemande Carl Zeiss Jena en [7].

Charlton Athletic et AD Alcorcón[modifier | modifier le code]

En , il fait l'acquisition du club de D2 anglaise Charlton Athletic[8] ainsi que celle du club de D2 espagnole AD Alcorcón[9]

Un an et demi plus tard, son investissement anglais commence à porter ses fruits, par la vente de Joe Gomez pour l'équivalent de 4,89 millions d'euros au FC Liverpool. De plus, en tant que club formateur, un pourcentage sera perçu sur les futurs transferts du joueur jusqu'à la saison 2019-2020 incluse, celle de ses 23 ans[10].

Son statut d'homme politique, laisse également présager des activités dans les instances professionnelles (syndicats de clubs) ou internationales (UEFA).

Il est également le père de Roderick Duchâtelet qui n'est autre que le président depuis de l'Ùjpest FC, club de D1 hongroise[11]. Mais en , la Galaxie Duchâtelet s’effrite quelque peu à la suite des problèmes financiers du club qui pousseront son fils à quitter la présidence[12].

Fonctions politiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]