Académie Robert Louis-Dreyfus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Académie Robert Louis-Dreyfus
Académie Robert Louis-Dreyfus Standard de Liège.jpg

Façade du bâtiment principal de l'académie Robert Louis-Dreyfus à Liège.

Généralités
Adresse

L'Académie Robert Louis-Dreyfus est le centre technique du Standard de Liège. Cette académie, située à Boncelles, à quelques kilomètres du stade de Sclessin, vise à encadrer les jeunes joueurs en formation au club. Elle est nommée d'après l'ancien administrateur du club R. Louis-Dreyfus.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , Robert Louis-Dreyfus nouvel actionnaire du Standard de Liège, lance l’idée d’un centre de formation, mais le lancement officiel du projet ne sera toutefois donné que le .

En attendant, le foot études est lancé en 1998, sous l’impulsion de Daniel Boccar. Le Standard conclut un accord avec quatre écoles de la région liégeoise[1]. Celui-ci permet aux jeunes joueurs du club, tout en suivant un cursus normal, de prendre part à trois entraînements en matinée par semaine. Une formule qui leur permet de doubler leur temps de travail sportif et d’affiner leur talent.

Le , Christophe Dessy devient à l’initiative de Michel Preud'homme, directeur responsable du centre de formation du club avec l'assistance de Daniel Boccar.

L'Académie Robert Louis-Dreyfus est officiellement inaugurée le [2], et Christophe Dessy cède la place à Tomislav Ivic qui prend en charge la formation des jeunes[3]. Tomislav Ivic quitte l'académie en 2008 et retourne définitivement en Croatie pour s'occuper de sa femme gravement malade. Il est remplacé successivement par Vincent Ciccarella, Jean-François De Sart puis Michel Bruyninckx avant le retour de Christophe Dessy le [4].

Le , le Standard de Liège est élu grâce à son Académie Robert Louis-Dreyfus, meilleur club formateur de Belgique (BFC Pro Youth Award 2013)[5].

Le , Christophe Dessy est remplacé dans ses fonctions au sein de l'académie par Thierry Verjans[6], tandis que la direction administrative du centre de formation est confié à Ingrid Vanherle[7].

Infrastructures du centre[modifier | modifier le code]

Plan des installations de l'académie Robert Louis-Dreyfus

L'Académie dispose de:

  • 2 terrains en gazon
  • 1 plateau de travail en gazon
  • 1 terrain avec tribune assise pour les rencontres de l’équipe réserve
  • 1 terrain synthétique
  • 1 salle synthétique couverte
  • 1 salle de musculation
  • 1 piste de santé
  • 1 bâtiment avec vestiaires, sanitaires, bureaux, cantine avec vue panoramique, laverie, etc.


En outre l'Académie se découpe en plusieurs blocs [8]:

Bloc d'accueil Bloc Pros Bloc Jeunes Bloc repos
(réparti sur 2 étages)
tribune couverte (800 places) bureau du team manager salle d'étude hall d'accueil
2 vestiaires vestiaire des kinés 11 vestiaires salle de projection et de détente
vestiaire pour arbitres et entraîneurs bureau / vestiaire des entraîneurs vestiaires des arbitres 24 chambres singles et 6 chambres doubles
salle de musculation bureau médical bureau médical salon privatisé
salle de soins salle de soins salle de soins salle à manger
bureau pour les délégués espace jacuzzi, piscine de rééducation, sauna 2 blocs sanitaires cuisine semi-professionnelle
salle de presse bureau des intendants bureau du responsable technique (U16-U21)
salle de réception buanderie bureau des entraîneurs, délégués, et intendants
2 bureaux administratifs
cafétéria, cuisine semi-professionnelle et boutique
2 salles pour des réunions et réceptions
remise et buanderie (stockage du matériel, lessive des équipements)

Joueurs passés par l'académie[modifier | modifier le code]

Ils ne sont pas moins de quatre joueurs de l'équipe nationale belge qui a disputé la Coupe du monde 2014 au Brésil à avoir été formé au Standard de Liège. Il s'agit d'Axel Witsel, Marouane Fellaini, Nacer Chadli et Kevin Mirallas. Si on élargit cette liste aux autres Diables rouges non sélectionnés pour la coupe du monde, on retrouve Christian Benteke, Sébastien Pocognoli, Zakaria Bakkali ou encore Jean-François Gillet[9].

Outre les internationaux belges du moment, beaucoup d'autres joueurs belges mais aussi étrangers ont été formés à l'académie, entre autres : Joseph Yobo, Onder Turaci, Eliaquim Mangala, Réginal Goreux ou encore Mehdi Carcela[10].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • La visite virtuelle de l'Académie Robert Louis-Dreyfus by Full Vision

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mens sana in corpore sano », sur dhnet.be, 1er février 2001. (consulté le 11 août 2014)
  2. « Inauguration du nouveau complexe », sur sport.be, 3 mai 2007. (consulté le 10 août 2014)
  3. « Tomislav Ivic va s'occuper des jeunes Rouches », sur dhnet.be, 20 juillet 2006. (consulté le 10 août 2014)
  4. « Christophe Dessy à nouveau directeur de l'Académie Robert-Louis Dreyfus », sur sudinfo.be, 23 février 2012. (consulté le 10 août 2014)
  5. « Le Standard élu meilleur club formateur de Belgique », sur rtl.be, 17 mai 2014. (consulté le 11 août 2014)
  6. « Le Standard chamboule tout: Lawarée et Dessy remplacés par Renard et Verjans » sur dhnet.be, le 17 février 2016.
  7. « Une première: l'académie du Standard sera dirigée par une femme » sur 7sur7.be.
  8. Standard.be L'Académie Robert Louis-Drefyus. Consulté le 6 juin 2008.
  9. « Liste non exhaustive des joueurs formés à l'Académie ces dernières années », sur standard.be, consulté le 10 août 2014
  10. « Oublier les vedettes... », sur sudpresse.be, 1er septembre 2011. (consulté le 12 août 2014)