Jardin Jungle Karlostachys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jardin Jungle Karlostachys
Image illustrative de l’article Jardin Jungle Karlostachys
Feuilles de Brassaiopsis mitis
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Subdivision administrative Seine-Maritime
Commune Eu
Superficie 15 ha
Histoire
Création 1994
Caractéristiques
Type Jardin botanique
Lieux d'intérêts Botanique
Gestion
Propriétaire Charles Boulanger
Lien Internet le Jardin Jungle
Localisation
Coordonnées 50° 01′ 32″ nord, 1° 27′ 03″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Jardin Jungle Karlostachys

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

(Voir situation sur carte : Seine-Maritime)
Jardin Jungle Karlostachys

Le Jardin Jungle se situe en France dans la localité d'Eu, dans le département de la Seine-Maritime et la région Normandie. Ce jardin privé de 15 hectares ouvert au public depuis 2012 regroupe les collections botaniques de Charles Boulanger[1]. Celles-ci sont intégrées dans un environnement forestier très sauvage où la faune et la flore locales sont préservées.

Le jardin jungle est divisé en trois parties : l'arboretum qui regroupe les collections de ligneux rares (Bretschneidera, Cathaya, Sequoia ou Fitzroya) et une bambouseraie, un jardin clos qui conserve les collections (Hydrangea, Rhododendron, lianes et les introductions) et une lande à Eucalyptus (écotypes sélectionnés pour leur résistance au froid).

Situation[modifier | modifier le code]

Le jardin jungle Karlostachys se situe à Eu, à trois kilomètres du centre, dans la forêt d'Eu, entre la ferme de Beaumont et Briga, le site archéologique gallo-romain du Bois l'Abbé.

Espèces végétales[modifier | modifier le code]

Le jardin jungle regroupe des milliers d’espèces végétales différentes sur un domaine de quinze hectares[2]. On y recense des collections de séquoias, de nombreux hybrides de Passiflora[3] et d' Hedychium[4] créés dans les serres, une bambouseraie où plus de 300 espèces et cultivars de bambous cohabitent : des géants de plus de 13 mètres de haut, des grimpants, des rouges, des bleus, des noirs, des rayés, des carrés, des tachetés, des sages poussant en touffe (cespiteux) et beaucoup de variétés rares : Yushania pauciramificans, Acidosasa gigantea, Oligostachyum sulcatum, Fargesia 'KR 6791' (un bambou cespiteux poussant jusqu'à 13 mètres de haut)...

Plus de 7 000 taxons ont été recensés dans le parc. Au printemps, ce sont les cyclamens, les jacinthes des bois, les hellébores, les épimediums, les rhododendrons et autres qui fleurissent. En été, c'est le tour des hydrangeas et la sortie des bambous géants qui atteignent plus de 10 mètres en deux semaines (principalement Phyllostachys vivax et Phyllostachys edulis). Viennent ensuite les couleurs d'automne avec le vert foncé des bambous, le jaune des liriodendrons et kalopanax, l'orange des hêtres et le bleu des eucalyptus.

Philosophie[modifier | modifier le code]

Le jardin jungle Karlostachys conserve volontairement de nombreux espaces naturels comme les ronciers (pour préserver des habitants tels que le muscardin muscardinus avellanarius ), les vieux arbres dépérissants, les populations de lierres, orties, liserons ou clématites sauvages. Ce jardin se défend d'utiliser produit phytosanitaire, fertilisant, insecticide ou fongicide. Une gestion restauratoire est appliquée au jardin. La biodiversité locale mais aussi celle des plantes cultivées est une priorité.

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Luc Le Chatelier, « le jardin jungle karlostachys », télérama 3360,‎ , p. 86
  2. « Charles Boulanger, l'ivre de la jungle », sur https://www.lemonde.fr/,
  3. « Jardin Jungle Karlostachys, jardin à visiter en Normandie », sur Jardin Jungle Karlostachys, jardin à visiter en Normandie (consulté le 29 novembre 2017)
  4. « Jardin Jungle Karlostachys, jardin à visiter en Normandie », sur Jardin Jungle Karlostachys, jardin à visiter en Normandie (consulté le 29 novembre 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :