James Gleason

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gleason.
James Gleason
Description de cette image, également commentée ci-après
Nom de naissance James Austin Gleason
Surnom Jimmy Gleason
Naissance
New York, État de New York
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 76 ans)
Woodland Hills, Californie
États-Unis
Profession Acteur
Films notables L'homme de la rue
Le défunt récalcitrant
La nuit du chasseur

James Gleason, dit Jimmy Gleason, est un acteur, réalisateur, scénariste, producteur et dramaturge américain, né le à New York, New York, et mort le à Woodland Hills (États-Unis).

Biographie[modifier | modifier le code]

James Austin Gleason, né dans la ville de New York, est le fils de parents acteurs : Mina Crolius (1858 - 1931)[1] et William Lawrence Gleason (1850 - 1909)[2].

Dans sa jeunesse, James participe à la guerre hispano-américaine de 1898[3], alors qu'il n'a que 16 ans. Par la suite, il rejoint la troupe du Liberty Theater, à Oakland, en Californie. C'est durant cette période qu'il rencontre sa femme, Lucile Webster (1888 - 1947), qui deviendra son épouse, et avec qui il partira rejoindre une autre troupe, celle du Baker Theater, à Portland, dans l'Oregon. De leur union naît un fils, Russell Gleason (1907 - 1945), qui deviendra également acteur mais décède, en 1945, après une chute du haut d'une fenêtre d'un hôtel[4].

À partir de 1914, James Gleason se produit dans les théâtres de Broadway, avant de s'engager lors de la Première Guerre Mondiale[3] puis de remonter sur les planches entre 1919 et 1928[5]. Il fait sa première apparition cinématographique, en 1922, dans Polly of the follies de John Emerson. En parallèle, les premiers courts métrages dans lesquels jouent l'acteur sont l'occasion de le voir en compagnie de sa femme, celle-ci menant par la suite sa propre carrière d'actrice.

Il décède le 12 avril 1959 d'une crise d'asthme[6] et est enterré au cimetière Holy Cross, à Culver City, en Californie[2]. James Gleason obtient le 8 février 1960, à titre posthume, une étoile sur le Walk of fame, dans le quartier d'Hollywood à Los Angeles, en Californie[7].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Dramaturge[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Années 1920[modifier | modifier le code]
Années 1930[modifier | modifier le code]
Années 1940[modifier | modifier le code]
Années 1950[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nomination[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Biographie de Mina Gleason », sur IMDb
  2. a et b (en) « Biographie de William L. Gleason », sur Find a grave
  3. a et b (en) « James Gleason - Biographie », sur IMDb
  4. « Russell Gleason - Biographie », sur IMDb
  5. The Broadway League, « James Gleason – Broadway Cast & Staff | IBDB », sur www.ibdb.com (consulté le 25 juillet 2017)
  6. (en) « James Gleason », sur Les gens du cinéma
  7. « James Gleason », sur IMDb (consulté le 2 juin 2017)
  8. (en) Distribution de Maman déteste la police sur Ciné-ressource
  9. « National Board of Review, USA (1941) » (consulté le 2 juin 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]