Jacques Mercier (écrivain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jacques Mercier et Mercier.

Jacques Mercier, né à Mouscron le , est un écrivain et un homme de télévision et de radio belge. Il quitte la RTBF le 1er novembre 2008, au terme de près de quarante-cinq ans passés comme animateur de plusieurs émissions phares. Il part donc en retraite mais se consacrera désormais à sa carrière de journaliste et d'écrivain « avec une force et une énergie nouvelles »[1].

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Troisième fils de René Mercier et Denise Fache, il fait son école primaire au collège Saint-Joseph à Mouscron, suivie d'humanités gréco-latines au collège jésuite de Tournai et il poursuit avec des études de journalisme à l'Institut des hautes études des communications sociales à Bruxelles. Sa jeunesse est marquée par le scoutisme où il reçoit le totem de Faon-ironique.

Homme de radio[modifier | modifier le code]

En septembre 1963, il entre comme assistant à la Radio-Télévision belge (RTB) où il anime sur les ondes de la radio Dimanche musique avec Stéphane Steeman et Musique au petit déjeuner. Il anime pendant de nombreuses années Le jeu des dictionnaires et La Semaine infernale et pendant dix ans Le Grand Dictionnaire, une émission de la Communauté radiophonique des programmes de langue française (CRPLF), communauté formée par celles et ceux qui conçoivent les émissions des radios publiques francophones de France, du Canada, de Suisse et de Belgique. En septembre 2011, il renoue avec une présence dans l'émission d'Olivier Monssens On n'est pas rentré. En septembre 2012, "Mémo" un coup de cœur littéraire sur Radio Judaïca, le jeudi.[style à revoir]

Homme de télévision[modifier | modifier le code]

En télévision, on se souvient d'émissions telles que Le Jeu des dictionnaires, L'Empire des médias, Forts en tête (avec Armelle), et la Télé infernale. Il présente avec Marie-Christine Maillard SOS Kosovo, une émission caritative organisée à la suite de la guerre du Kosovo conjointement par les deux chaines francophones principales en Belgique : RTBF et RTL-TVI[2],[3]. À partir de janvier 2007, il retrouve Armelle dans Bonnie & Clyde, une mensuelle en première partie de soirée qui présente toute l'actualité et le divertissement. Dès le 5 mars 2009, en duo avec Philippe Geluck il présente un micro-programme quotidien Monsieur Dictionnaire, l'explication ludique d'un mot ou d'une expression.

Homme de scène[modifier | modifier le code]

En juin 2006, il monte pour la première fois sur scène pour un spectacle, entouré de deux artistes musiciennes, Nara Noïan, compositrice arménienne, et Laurence Waters. Une tournée commence dans la francophonie.

En septembre et octobre 2009, il joue dans Mercier: go home ![4] au théâtre de La Toison d'Or (Bruxelles), pièce dans laquelle il s'imagine dans un home, racontant ses souvenirs. Chaque semaine, de nouveaux intervenants l'accompagnent, tels Philippe Geluck, Laurence Bibot, le dessinateur Pierre Kroll, le chanteur Jean-Luc Fonck...

En janvier 2010, il joue, avec Nara Noïan, à la Comédie Claude Volter à Bruxelles "Mon jardin secret", des souvenirs plus poétiques de sa vie.

Dès fin septembre 2013 et jusqu'à fin 2014, la Boîte de Jazz se joue sur les places d'une vingtaine de villes belges. Cent ans de jazz retracés avec son fils Stéphane Mercier et d'autres jazzmen, comme Vincent Bruynincks ou Ivan Paduart. Production de "c'est tout com" : www.070.be

En janvier 2014, à Wolubilis, le Magasin d'écriture théâtrale et Le Pied de la Lettre proposent une lecture-spectacle de "Excès", avec Jean-Claude Frison et Charlotte Mattiussi, dans une adaptation de Toni Cecchinato. "Excès" est également donné au Théâtre 14, avenue Sangnier, dans le 14e arrondissement de Paris, dans le cadre du Festival des universités populaires du théâtre, le 12 mai 2015. .

Homme de lettres[modifier | modifier le code]

Dès l'âge de quatorze ans, il manie la plume en collaborant au journal scout Plein Jeu.

Par la suite ses articles sont publiés dans Nord éclair, Pourquoi Pas?, Femmes d'aujourd'hui, Télémoustique. Il tient une rubrique quotidienne autour de la langue, M. Dico, dans La Libre Belgique, depuis 1998, ainsi qu'un éditorial mensuel Entretemps.
Il a imaginé des mots-croisés littéraires pour La Libre Essentielle', un édito dans SoirMag' et propose toujours une page sur les mots et les expressions dans PlusMagazine. Dès août 2016, un billet hebdomadaire sur la langue dans Le Figaro.

Il a écrit également des ouvrages illustrés de poésie et des romans ou nouvelles pour jeunes ainsi que de nombreux essais. Il a été admis au sein de l'Association des écrivains belges de langue française. Il est membre de 1999 à 2008 du Conseil supérieur de la langue française.

En 1999, il est élu « Personnalité de l'année » du Richelieu[à définir]. Conférencier, il parle du chocolat, des expressions de la langue française, des belgicismes et des souvenirs de métier. En 2011, il est élu membre du conseil d'administration de la Maison internationale de la poésie - Arthur Haulot.

Un « Prix Jacques Mercier » est remis annuellement pour le mémoire d'un étudiant de l'ICHEC écrit dans la meilleure langue française.

Outre ses analyses de livres sur Lire est un plaisir, il les propose également chaque jeudi sur le site américain (en plusieurs langues) Cocoalifestyle.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Parfois, Éditions des Archers, Bruxelles, 1978; réédition Bernard Gilson, 1998.
  • Candice, Éditions des Archers, Bruxelles, 1979. Prix Triangle.
  • L’envol, Éditions des Archers, Bruxelles, 1980.
  • La tendresse inutile, Éditions des Archers, Bruxelles, 1982.
  • Charles Dumont, un chant d'amour, essai, Labor, Bruxelles; Lafon, Paris, 1984.
  • Le soleil dans les yeux, Éditions des Archers, Bruxelles,1985. Couverture de Gaston Bogaert.
  • Mouscron, Émotions, textes, Éditions Van Braekel, Mouscron, 1986.
  • La Tête dans la neige, avec des illustrations du peintre Jean Dupont, Éditions Dejaie, 1986.
  • Les mots changent de couleur, avec des illustrations du peintre Albert De Villeroux, Éd. Vie ouvrière et Pierre Zech, Paris-Bruxelles, 1987.
  • Totalement confidentiel, récits, Éditions des Archers; RTBF, Bruxelles, 1988.
  • Le Chocolat belge, essai, Éditions Glénat, Bruxelles-Paris, 1989.
  • Petit dictionnaire franco-belge, belgo-français, essai, Éd. Glénat, Bruxelles-Paris, 1990.
  • D'un bleu illimité, poèmes, Éditions Maison de la Poésie d'Amay, 1994.
  • Dictionnaire de la chanson (à Bruxelles et en Wallonie), Mardaga, Conseil de la Musique, Comité de rédaction, 1995.
  • Le guide du chocolat belge et des pralines, essai, Casterman, 1996. Ensuite La Renaissance du Livre, 1997.
  • Photos truquées, nouvelles, Éditions Luce Wilquin, Avin, 1996. Couverture inédite de Juan d'Oultremont.
  • L’année 13, Éditions Claude Lefrancq, 1998.Réédition Bebooks Sur Amazon Kindle, 2011
  • Tendresses d'Ibiza, poèmes, Edition Tétras Lyre, 1998. Illustrations Claire Van der Schueren.
  • Mortes Maisons, nouvelles, Éditions Claude Lefrancq, 1999.Réédition Bebooks Sur Amazon Kindle, 2011. Réédition "papier" Ikor Editions, 2015.
  • Le diamant, beau-livre, La Renaissance du Livre, 1999.
  • Le français tel qu'il se parle en Belgique, essai, La Renaissance du Livre, 2000.
  • Le grand livre de l'Eau, beau-livre, La Renaissance du Livre, 2000.
  • Le chocolat, mini beau-livre, La Renaissance du Livre, 2000.
  • Les plaisirs de la langue française, essai, La Renaissance du Livre, 2001.
  • A la table des grands chefs, essai,beau-livre, La Renaissance du Livre, 2001.
  • Maître Gustave, La Renaissance du Livre, Tournai, 2002. Réédition Libook Sur Amazon Kindle, 2011
  • Aux marches du palais, beau-livre, avec Guy Daloze et Olivier Polet, La Renaissance du Livre, 2002.
  • Made in Belgium, beau livre, La Renaissance du Livre, 2003.
  • Les Maîtres de la langue française, essai, La Renaissance du Livre, 2003.
  • Made in Belgium, essai, beau-livre, La Renaissance du Livre, 2003.
  • Les aventures de petit écureuil bleu, littérature pour la Jeunesse, en coll. avec Claire Van der Schueren, La Renaissance du Livre, 2003.
  • Un équilibre fragile, roman, Éditions Racine, 2005
  • Les nuits sont des voiliers, poèmes, Memory Press, 2005
  • Au cœur des mots, rubriques M.Dico, Éditions Racine, 2005
  • La Belgique infernale, collectif, beau-livre, Éditions Racine, 2005.
  • Gus, roman, Éditions Racine, 2006
  • Pata, livre pour enfants, avec Claire Vanderschueren, Vanille-Chocolat, 2006
  • Belges en France,essai, Éditions Racine, 2006
  • La tentation du chocolat, beau-livre, Éditions Racine, 2007
  • Proche des larmes, poèmes, Éditions les Déjeuners sur l'herbe, 2008. Réédition Bebooks sur Amazon et iTunes 2013.
  • Excès, roman, Éditions La Muette, 2010
  • Contes pour petits et grands, Histoires d'animaux, Sur livres audio ITunes, 2011
  • Une Diva amoureuse, roman, édition originale Bebooks Sur Amazon Kindle, 2011. Réédition "papier" Ikor Editions, 2014.
  • Mon père est mort en riant, récit, édition originale Bebooks Sur Amazon Kindle, 2011
  • Les perroquets de l'Orénoque, chroniques, édition originale Bebooks Sur Amazon Kindle, 2012
  • L'orage, roman, édition originale numérique OnLit Editions, 2012
  • Pralines et Chocolat, Guide, Édition Luc Pire, 2012
  • Les 500 plus belles expressions de Monsieur Dictionnaire, Essai, Éditions Racine, 2012
  • Son parfum, roman, édition numérique et papier OnLit Editions, 2014
  • L'envers du monde, poèmes, Illustrations de Isabelle Fache. Éditions les Déjeuners sur l'herbe, 2014.
  • La francisque de Tournai, roman, Editions Luc Pire, 2014
  • El adios en tres actos, (traduction espagnole de Une diva amoureuse), roman, Edition Libros del Fuego, Troika, Caracas, 2014
  • Toute une vie d'amour, roman et essai,(avec Sophie Mercier) Editions Academia-L'Harmattan, 2016

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]Le Soir 4 novembre 2008 : Après 45 ans, Jacques Mercier quitte la RTBF
  2. Pierre-Yves Thienpont, « Le petit écran au secours du Kosovo: 1,2 milliard », sur Le Soir, (consulté le 27 mars 2014)
  3. Dominique Legrand, « RTBF et TVi, deux cultures au service d'une seule cause », sur Le Soir, (consulté le 27 mars 2014)
  4. http://www.youtube.com/watch?v=LaqGwlkOqwk
  5. Récompenses 2005 attribuées par le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Communauté Francophone de Belgique)
  6. http://connaitrelawallonie.wallonie.be/fr/wallons-marquants/merite/mercier-jacques

Liens externes[modifier | modifier le code]