Jōyō (réacteur nucléaire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Jōyō.

Réacteur à neutrons rapides expérimental Jōyō

Jōyō (常陽?) est un réacteur à neutrons rapides et à caloporteur sodium expérimental situé à Ōarai au Japon, exploité par l'Agence japonaise de l'énergie atomique[1]. Le nom du réacteur provient de l'ancienne dénomination du pays d'Ibaraki.

Le réacteur Jōyō est construit dans le but de tester ce type de réacteur nucléaire, ainsi que d'expérimenter de nouveaux combustibles nucléaires et matériaux.

Le réacteur a subi trois différents chargements du cœur :

  • MK-I - du 24 avril 1977 au 1er janvier 1982 : la puissance thermique du réacteur est de 50 à 75 mégawatts ;
  • MK-II - du 22 novembre 1982 au 12 septembre 1997 : plus de 50 000 heures de fonctionnement à une puissance de 100 mégawatts ;
  • MK-III - du 2 juillet 2003 à 2007 : puissance thermique de 140 à 150 mégawatts.

Depuis un accident en 2007, le réacteur est mis à l'arrêt pour réparation.

Références[modifier | modifier le code]