Tōkai (Ibaraki)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tōkai
東海村
Tōkai (Ibaraki)
Drapeau de Tōkai
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Kantō
Préfecture Ibaraki
Démographie
Population 35 467 hab. (janvier 2005)
Densité 946 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 28′ nord, 140° 34′ est
Superficie 3 748 ha = 37,48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : préfecture d'Ibaraki

Voir sur la carte administrative de Préfecture d'Ibaraki
City locator 15.svg
Tōkai

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte administrative du Japon2
City locator 15.svg
Tōkai

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte topographique du Japon2
City locator 15.svg
Tōkai
Liens
Site web http://www.vill.tokai.ibaraki.jp

Tōkai (東海村, Tōkai-mura?) est un village situé dans la préfecture d'Ibaraki au Japon, au nord de Tokyo. Le site est connu pour être le berceau de l'énergie nucléaire au Japon.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le village de Tōkai est situé sur la côte Pacifique, dans la préfecture d'Ibaraki, à 123 km au nord de Tokyo, capitale du Japon, 18 km au nord de Mito, capitale préfectorale, et à 80 km au sud de Iwaki.

Démographie[modifier | modifier le code]

Au , la population du village de Tōkai était estimée à 35 467 habitants, répartis sur une surface de 37,5 km2 (densité de population de 946 hab./km2).

Berceau de l'énergie nucléaire au Japon[modifier | modifier le code]

Tōkai est connue comme le berceau de l'énergie nucléaire au Japon. La première centrale nucléaire, le réacteur de puissance de démonstration japonais (JPDR : Japan Power Demonstration Reactor), y a été installée le 26 octobre 1963[1]. De nombreuses installations nucléaires sont installées à Tōkai :

L'accident nucléaire en 1999[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Accident nucléaire de Tokaimura.

Le , un grave accident de criticité a eu lieu dans l'usine de Tōkai de la JCO[3]. L'accident a eu lieu dans l'usine d'élaboration de poudre d'oxyde d'uranium (UO2) à partir d'hexafluorure d'uranium UF6 gazeux fortement enrichi.

L'accident s'est produit dans une cuve de décantation à la suite d'une manipulation d'une quantité d'uranium d'environ 16 kg, dépassant très largement la valeur de sûreté (égale à 2,3 kg). Cette erreur humaine est à l'origine de l'amorce d'une réaction en chaîne. Cet accident a tué deux ouvriers et nécessité l'hospitalisation d'un troisième. 119 personnes ont été exposées à des doses de plus de 1 mSv mais seules les doses subies par les trois ouvriers excédaient les normes autorisées[4],[5].

Séisme de 2011[modifier | modifier le code]

Article détaillé : centrale nucléaire de Tōkai.

Le 11 mars 2011, Tōkai a été touché par le séisme de 2011 de la côte Pacifique du Tōhoku. Contrairement à Ōkuma (siège de centrale nucléaire de Fukushima Daiichi), Tōkai a échappé de justesse à l'effondrement nucléaire. En effet, le tsunami qui a atteint Tōkai était d’une hauteur de 5,4 mètres, inférieur en cela, de 0,3 mètre à la hauteur de la digue de protection de la centrale nucléaire de Tōkai.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.iaea.org/PRIS/CountryStatistics/ReactorDetails.aspx?current=333.
  2. http://www.cnic.jp/english/newsletter/nit103/nit103articles/nit103tokai.html.
  3. Brice Pedroletti, « Trois travailleurs ont été blessés dont deux sont morts (syndrome d'irradiation aiguë) », Le Monde, .
  4. (en) Commission de réglementation nucléaire américaine, Analyse de l'accident de criticalité de Tokai-mura, vol. SECY-00-0085, (lire en ligne).
  5. Alain Vézina, Godzilla MD: une métaphore du Japon d'après-guerre : Images d'Asie, L'Harmattan, , 170 p. (ISBN 2296094678 et 9782296094673).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :