Isotopes du roentgenium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le roentgenium (Rg, numéro atomique 111) est un élément synthétique qui n'a par conséquent pas de masse atomique standard. Comme tous les éléments synthétiques, il ne possède aucun isotope stable. Le premier isotope synthétisé est 272Rg en 1994, qui est également le seul isotope directement synthétisé, tous les autres étant des produits de désintégration du nihonium, du moscovium et du tennesse. Sept radioisotopes sont connus, de 272Rg à 282Rg. L'isotope à la plus grande durée de vie connue est 282Rg avec une demi-vie d'environ 2,1 minutes.

Tables des isotopes[modifier | modifier le code]

Symbole
de l'isotope
Z (p) N (n) Masse isotopique (u) Demi-vie Mode(s) de
désintégration[1],[n 1]
Isotope(s)-fils Spin

nucléaire

272Rg 111 161 272,15327(25)# 2,0(8) ms
[3.8(+14−8) ms]
α 268Mt 5+#,6+#
274Rg[n 2] 111 163 274,15525(19)# 6,4(+307−29) ms α 270Mt
278Rg[n 3] 111 167 278,16149(38)# 4,2(+75−17) ms α 274Mt
279Rg[n 4] 111 168 279,16272(51)# 0,17(+81−8) s α 275Mt
280Rg[n 5] 111 169 280,16514(61)# 3,6(+43−13) s α 276Mt
281Rg[n 6] 111 170 281,16636(89)# 17 (+6−3) s[2] FS (90 %) (divers)
α (10 %) 277Mt[2]
282Rg[n 7] 111 171 282,16912(72)# 2,1 (+1,4-0,6) min[3] α 278Mt
  1. Abréviations :
    FS : fission spontanée.
  2. Pas directement synthétisé, produit de désintégration de 278Nh.
  3. Pas directement synthétisé, produit de désintégration de 282Nh.
  4. Pas directement synthétisé, fait partie de la chaîne de désintégration de 287Mc.
  5. Pas directement synthétisé, fait partie de la chaîne de désintégration de 288Mc.
  6. Pas directement synthétisé, fait partie de la chaîne de désintégration de 293Ts.
  7. Pas directement synthétisé, fait partie de la chaîne de désintégration de 294Ts.

Notes[modifier | modifier le code]

  • Les valeurs marquées # ne sont pas purement dérivées des données expérimentales, mais aussi au moins en partie à partir des tendances systématiques. Les spins avec des arguments d'affectation faibles sont entre parenthèses.
  • Les incertitudes sont données de façon concise entre parenthèses après la décimale correspondante. Les valeurs d'incertitude dénotent un écart-type, à l'exception de la composition isotopique et de la masse atomique standard de l'IUPAC qui utilisent des incertitudes élargies.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Universal Nuclide Chart », nucleonica
  2. a et b (en) Yu. Ts. Oganessian, « Experimental studies of the 249Bk + 48Ca reaction including decay properties and excitation function for isotopes of element 117, and discovery of the new isotope 277Mt », Physical Review C, vol. 87, no 5,‎ , p. 054621 (DOI 10.1103/PhysRevC.87.054621, Bibcode 2013PhRvC..87e4621O)
  3. (en) J. Khuyagbaatar, A. Yakushev et Ch. E. Düllmann, « 48Ca+249Bk Fusion Reaction Leading to Element Z=117: Long-Lived α-Decaying 270Db and Discovery of 266Lr », Physical Review Letters, vol. 112, no 17,‎ , p. 172501 (DOI 10.1103/PhysRevLett.112.172501, Bibcode 2014PhRvL.112q2501K, lire en ligne)


1  H                                                             He
2  Li Be   B C N O F Ne
3  Na Mg   Al Si P S Cl Ar
4  K Ca   Sc Ti V Cr Mn Fe Co Ni Cu Zn Ga Ge As Se Br Kr
5  Rb Sr   Y Zr Nb Mo Tc Ru Rh Pd Ag Cd In Sn Sb Te I Xe
6  Cs Ba La Ce Pr Nd Pm Sm Eu Gd Tb Dy Ho Er Tm Yb Lu Hf Ta W Re Os Ir Pt Au Hg Tl Pb Bi Po At Rn
7  Fr Ra Ac Th Pa U Np Pu Am Cm Bk Cf Es Fm Md No Lr Rf Db Sg Bh Hs Mt Ds Rg Cn Nh Fl Mc Lv Ts Og
Tableau périodique des isotopes