Isotopes du berkélium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le berkélium (Bk) est un élément synthétique et n'a donc pas de masse atomique standard. Comme tous les éléments synthétiques, il n'a pas d'isotopes stables. Le premier isotope synthétisé est 243Bk en 1949. Vingt radioisotopes sont connus, de 235Bk à 254Bk et six isomères nucléaires. L'isotope à la plus grande demi-vie est 247Bk avec une demi-vie de 1 380 ans.

Table[modifier | modifier le code]

Symbole
de l'isotope
Z(p) N(n) Masse isotopique Demi-vie Mode(s) de
désintégration[1],[n 1]
Isotope(s)

fils
[n 2]

Spin

nucléaire

Énergie d'excitation
233Bk[2] 97 136 21 s α 229Am
235Bk 97 138 235,05658(43)# 20# s α 231Am
β+ 235Cm
236Bk 97 139 236,05733(43)# 1# min α 232Am
β+ 236Cm
237Bk 97 140 237,05700(24)# 1# min α 233Am 7/2+#
β+ (rare) 237Cm
238Bk 97 141 238,05828(31)# 2,40(8) min α 234Am
β+, FS (0,048 %) (divers)
β+ (rare) 238Cm
239Bk 97 142 239,05828(25)# 3# min α 235Am 7/2+#
β+ 239Cm
240Bk 97 143 240,05976(16)# 4,8(8) min β+ (90 %) 240Cm
α (10 %) 236Am
β+, FS (0,002 %) (divers)
241Bk 97 144 241,06023(22)# 4,6(4) min α 237Am (7/2+)
β+ (rare) 241Cm
242Bk 97 145 242,06198(22)# 7,0(13) min β+ (99,99 %) 242Cm 2−#
β+, FS (3×10−4 %) (divers)
242mBk 200(200)# keV 600(100) ns
243Bk 97 146 243,063008(5) 4,5(2) h β+ (99,85 %) 243Cm (3/2−)
α (0,15 %) 239Am
244Bk 97 147 244,065181(16) 4,35(15) h β+ (99,99 %) 244Cm (4−)#
α (0,006 %) 240Am
245Bk 97 148 245,0663616(25) 4,94(3) j CE (99,88 %) 245Cm 3/2−
α (0,12 %) 241Am
246Bk 97 149 246,06867(6) 1,80(2) j β+ (99,8 %) 246Cm 2(−)
α (0,2 %) 242Am
247Bk 97 150 247,070307(6) 1,38(25)×103 a α 243Am (3/2−)
FS (rare) (divers)
248Bk 97 151 248,07309(8)# >300 a[3] α 244Am 6+#
248mBk 30(70)# keV 23,7(2) h 1(−)
249Bk[n 3] 97 152 249,0749867(28) 330(4) j β 249Cf 7/2+
α (0,00145 %) 245Am
FS (4,7×10−8 %) (divers)
249mBk 8,80(10) keV 300 µs (3/2−)
250Bk 97 153 250,078317(4) 3,212(5) h β 250Cf 2−
250m1Bk 35,59(5) keV 29(1) µs (4+)
250m2Bk 84,1(21) keV 213(8) µs (7+)
251Bk 97 154 251,080760(12) 55,6(11) min β 251Cf (3/2−)#
α (10−5 %) 247Am
251mBk 35,5(13) keV 58(4) µs (7/2+)#
252Bk 97 155 252,08431(22)# 1,8(5) min β 252Cf
α 248Am
253Bk 97 156 253,08688(39)# 10# min β 253Cf
254Bk 97 157 254,09060(32)# 1# min β 254Cf
  1. Abréviations :
    CE : capture électronique ;
    TI : transition isomérique ;
    FS : fission spontanée.
  2. Isotopes stables en gras.
  3. Isotope le plus simple à synthétiser.

Remarques[modifier | modifier le code]

  • Les valeurs marquées # ne sont pas purement dérivées des données expérimentales, mais aussi au moins en partie à partir des tendances systématiques. Les spins avec des arguments d'affectation faibles sont entre parenthèses.
  • Les incertitudes sont données de façon concise entre parenthèses après la décimale correspondante. Les valeurs d'incertitude dénotent un écart-type, à l'exception de la composition isotopique et de la masse atomique standard de l'IUPAC qui utilisent des incertitudes élargies.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Universal Nuclide Chart, sur nucleonica.net
  2. (en) Observation of new neutron-deficient isotopes with Z ≥ 92 in multinucleon transfer reactions [PDF]
  3. (en) J. Milsted, A. M. Friedman et C. M. Stevens, « The alpha half-life of berkelium-247; a new long-lived isomer of berkelium-248 », Nuclear Physics, vol. 71, no 2,‎ , p. 299 (DOI 10.1016/0029-5582(65)90719-4)

Demi-vie, spin, et données isomériques issues des sources suivantes :


1  H                                                             He
2  Li Be   B C N O F Ne
3  Na Mg   Al Si P S Cl Ar
4  K Ca   Sc Ti V Cr Mn Fe Co Ni Cu Zn Ga Ge As Se Br Kr
5  Rb Sr   Y Zr Nb Mo Tc Ru Rh Pd Ag Cd In Sn Sb Te I Xe
6  Cs Ba La Ce Pr Nd Pm Sm Eu Gd Tb Dy Ho Er Tm Yb Lu Hf Ta W Re Os Ir Pt Au Hg Tl Pb Bi Po At Rn
7  Fr Ra Ac Th Pa U Np Pu Am Cm Bk Cf Es Fm Md No Lr Rf Db Sg Bh Hs Mt Ds Rg Cn Nh Fl Mc Lv Ts Og
Tableau périodique des isotopes