Infomaniak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Infomaniak Network
logo de Infomaniak

Création 1994
Dates clés 1990 : création du club informatique
1994 : ouverture du magasin
Dès 1996 : fournisseur d'accès internet
Dès 2000 : hébergement
Fondateurs Boris Siegenthaler, Fabian Lucchi
Forme juridique société anonyme
Slogan Infomaniak, partenaire de votre succès
Siège social Genève
Drapeau de Suisse Suisse
Direction Boris Siegenthaler
Activité Hébergeur web
Filiales Infomaniak Entertainment
Effectif 110
Site web www.infomaniak.com

Chiffre d'affaires 18 millions de francs suisses (2015)[1]

Infomaniak est une entreprise suisse, spécialisée dans l’hébergement de sites web, la diffusion de contenus audio et vidéo en streaming et la vidéo à la demande[2].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1990, Boris Siegenthaler crée dans le canton de Genève un club d'informatique qui propose à ses membres un bulletin board system[3] comme premier outil de communication informatique.

En 1994, Boris propose à Fabian Lucchi, membre du club, d'ouvrir le magasin Siegenthaler & Lucchi afin de répondre à la demande croissante des membres et des connaissances du club qui souhaitent acquérir un ordinateur à un prix inférieur que dans les grandes surfaces[4],[5]. Ce magasin devient en 1996 TWS Infomaniak SA[6].

En 2003, Infomaniak est le premier hébergeur de Suisse romande avec 2 000 sites hébergés[7]. En mars 2004, il est leader de la diffusion de radio online en Suisse romande et en France en juillet 2005[8],[9].

En 2010, la filiale « Infomaniak Entertainment SA » est créée et se spécialise dans le développement de système de gestion de billetterie, staff et accréditation[10],[11].

En 2011, Infomaniak Network SA gère plus de 100 000 domaines et met en place une solution de stockage de média audio et vidéo soutenue par une nouvelle interface d’administration[3].

En 2014, la société met en service son troisième centre de données (data center) en Suisse, tout comme les deux premiers) avec un système de refroidissement sans climatisation et des technologies respectueuses de l’environnement[3], alors considéré comme « le plus écologique de Suisse »[12].

En janvier 2016, Infomaniak gère plus de 200 000 noms de domaines et propose les certificats SSL gratuits de Let’s Encrypt à l’ensemble de ses clients[13].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Thomas Jacobsen, « L'hébergeur Infomaniak poursuit sa croissance tout en faisant de l'écologie une priorité », genie.ch,‎ (lire en ligne)
  2. « Chefs d'entreprise: entre travail et sommeil, un équilibre difficile à trouver », http://www.migrosmagazine.ch,‎ (lire en ligne)
  3. a b et c « La success story d'un geek romand », Focus PME,‎ (lire en ligne)
  4. « 50 success stories de PME romandes », http://www.bilan.ch,‎ (lire en ligne)
  5. « Infomaniak Network SA », http://www.hebergeurs-suisse.ch,‎ (lire en ligne)
  6. « Infomaniak Network SA », http://zefix.ch,‎ (lire en ligne)
  7. « Menaces et protections de l'E-Commerce par Xavier Monnet et Sergio Coelho », http://www.authsecu.com,‎ (lire en ligne)
  8. « Infomaniak Network », https://remixjobs.com,‎ (lire en ligne)
  9. « Infomaniak », http://www.guide-hebergement-web.com,‎ (lire en ligne)
  10. « Infomaniak Entertainment SA », https://www.kompany.ch,‎ (lire en ligne)
  11. « infomaniak Entertainment SA », http://www.moneyhouse.ch,‎ (lire en ligne)
  12. « Infomaniak: 14% d'augmentation du chiffre d'affaires en 2014 », http://www.cominmag.ch,‎ (lire en ligne)
  13. David Legrand, « Let's Encrypt disponible chez Infomaniak : comment activer un certificat SSL/TLS gratuit », Next Impact,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]