Il giovedì grasso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Il giovedì grasso
Genre Opera buffa
Nbre d'actes 1
Musique Gaetano Donizetti
Livret Domenico Gilardoni
Langue
originale
italien
Sources
littéraires
Monsieur de Pourceaugnac, comédie de Molière
Création
Teatro del Fondo, Naples

Il giovedì grasso (Mardi gras) est un opera buffa en un acte de Gaetano Donizetti, sur un livret de Domenico Gilardoni. Le livret est une adaptation des comédies françaises Monsieur de Pourceaugnac de Molière et Le nouveau Pourceaugnac de Charles-Gaspard Delestre-Poirson et Eugène Scribe. L'opéra est constitué de parties parlées et de récitatifs, et le rôle du bouffon est écrit en langue napolitaine. L'opéra a été créé au Teatro del Fondo de Naples le .

Personnages et interprètes[modifier | modifier le code]

Rôle Voix Distribution, le 26 février 1829
(chef d'orchestre: -)
Ernesto Rousignac ténor Giovanni Battista Rubini
Stefanina soprano Rosalinda Grossi
Nina contralto Adelaide Comelli-Rubini
Sigismondo basse Luigi Lablache
Colonel baryton Giovanni Battista Campagnoli
Teodoro ténor Giovanni Arrigotti
Camilla mezzo-soprano Maria Carraro
Cola basse Giovanni Pace
Cavaliers de la reine, serviteurs de Leicester, gardes, soldats, peuple

Argument[modifier | modifier le code]

Époque: XVIIe siècle
Lieu: Maison de campagne, hors de Paris[1]

Nina et Théodore, amoureux l'un de l'autre, sont désespérés car Nina est promise à Ernesto, un garçon simple du village. Sigismondo, qui est dans sa vie privée jaloux de sa propre femme pour de faux soupçons, estime qu'Ernesto est un imbécile. Il est leur ami et décide de les aider. Sachant qu'Ernesto arrivera exactement quand le père de Nina, le colonel, sera à Paris, il offre à chacun de se déguiser comme lors d'un « Mardi Gras »: lui, il sera un ami passé imaginaire d'Ernesto et Camilla sera une ancienne amante trahie par Ernesto. Stephanina, qui ne connaît pas Ernesto, est celle qui ouvre la porte à Ernesto et lui raconte innocemment ce que les jeunes gens ont conçu. Ernesto décide de réagir, s'adresse à Sigismondo comme à un ami et à Camilla comme une ancienne amante trahie, ce qui consolide les soupçons de Sigismond. Ernesto envoie une lettre urgente au colonel pour lui demander de rentrer chez lui dès que possible. Quand le colonel est de retour, Ernesto avoue à tout le monde que lui, le garçon simple du village, est celui qui les avait tous dupés et laisse les amoureux se marier.

Enregistrements[modifier | modifier le code]

Année Distribution
(Colonel, Nina, Teodoro, Sigismondo)
Chef,
Théâtre et Orchestre
Label[2]
1970 Federico Davià,
Jill Gomez,
Malcolm Williams,
Elfego Esparza
David Atherton,
Radio Teflis Eireann Symphony Orchestra
(Registrazione dal vivo al Wexord Festival)
Audio CD: Foyer
Cat: 1-CF 2036,
Memories
Cat: HR 4482
1971 Saturno Meletti,
Mariella Devia,
Antonio Bevacqua,
Giorgio Gatti
Ottavio Ziino,
Orchestra Aidem di Firenze
33giri LP: Voce
Cat: 110

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • William Ashbrook, Donizetti and His Operas, Cambridge University Press, (ISBN 0-521-27663-2)
  • Holden, Amanda (Ed.), The New Penguin Opera Guide, New York: Penguin Putnam, 2001. (ISBN 0-140-29312-4)
  • Osborne, Charles, The Bel Canto Operas of Rossini, Donizetti, and Bellini, Portland, Oregon: Amadeus Press, 1994 (ISBN 0931340713)
  • Weinstock, Herbert, Donizetti and the World of Opera in Italy, Paris, and Vienna in the First Half of the Nineteenth Century, New York: Pantheon Books, 1963.

Liens externes[modifier | modifier le code]