L'Ange de Nisida

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Ange de Nisida est un opera semiseria en quatre actes du compositeur italien Gaetano Donizetti, sur un livret d'Alphonse Royer et Gustave Vaëz.

Historique[modifier | modifier le code]

Des passages musicaux proviennent d'Adelaide, un projet inachevé de 1834 dont le livret était inspiré de l'opéra de Giovanni Pacini et Gaetano Rossi Adelaide e Comingio (1817). Le livret de L'Ange de Nisida contient quant à lui des éléments de la pièce Les Amants malheureux, ou le Comte de Comminges (1790) de François-Thomas-Marie de Baculard d'Arnaud.

Parce que l'intrigue impliquait la maîtresse d'un roi de Naples, et pouvait donc causer des difficultés avec la censure italienne, Donizetti décida de faire représenter son opéra en France. Il travailla sur la partition à la fin de 1839 (la dernière page du manuscrit date du 27 décembre), parallèlement à La Fiancée du Tyrol, une adaptation de Il furioso all'isola di San Domingo (1833). Les répétitions débutèrent en février 1840 mais la troupe du théâtre de la Renaissance d'Anténor Joly, qui se produisait salle Ventadour et devait créer l’œuvre, fit faillite et l'opéra ne fut jamais représenté (le projet de La Fiancée fut également abandonné).

Donizetti réutilisa de ce fait de nombreux passages de sa partition en septembre 1840 pour sa nouvelle œuvre, La Favorite, créée en décembre de la même année sur un livret remanié par Eugène Scribe.

Distribution[modifier | modifier le code]

Rôle
Typologie vocale
Correspondance avec La Favorite
Don Fernand d'Aragon, roi de Naples baryton Alphonse XI de Castille
Don Gaspar, chambellan du roi basse bouffe Don Gaspar
la comtesse Sylvia de Linares soprano Léonor
Leone de Casaldi ténor Fernand
Le moine basse Balthasar

Notes et références[modifier | modifier le code]