Il curioso indiscreto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Il curioso indiscreto
Le Curieux indiscret
Description de cette image, également commentée ci-après
Couverture du manuscrit
Genre Opera semiseria
Nbre d'actes Trois
Musique Pasquale Anfossi
Livret Giovanni Bertati
(ou Giuseppe Petrosellini)
Langue
originale
italien
Sources
littéraires
Don Quichotte de Miguel de Cervantes
Dates de
composition
1777
Création Carnaval 1777
Teatro delle Dame à Rome

Il curioso indiscreto (Le Curieux indiscret), est un opéra (dramma giocoso) en trois actes composé par Pasquale Anfossi. Le livret est basé sur un épisode du roman espagnol du XVIIe siècle Don Quichotte. Le librettiste n'est pas connu de manière certaine mais on pense qu'il s'agit soit de Giovanni Bertati, soit de Giuseppe Petrosellini. La création de l'opéra au Teatro delle Dame à Rome a eu lieu durant le Carnaval de 1777.

Historique[modifier | modifier le code]

Le livret s'inspire des chapitres XXXIII et XXXIV du Don Quichotte dans lesquels un curé séjournant dans la même auberge que Don Quichotte lit à haute voix l'une des histoires préférées de l'aubergiste, « la Curiosité mal conseillée ». On ne sait pas de manière claire si le librettiste était Anfossi. Dans son livre paru en 1970, Das alte Burgtheater als Opernbühne, Otto Michtner propose Giovanni Bertati comme librettiste. Cependant, l'édition de l'an 2000 du The New Grove Dictionary of Music and Musicians indique que cela peut être Bertati ou Giuseppe Petrosellini[1]. La création de Il curioso indiscreto a eu lieu durant le Carnaval de la saison 1777 à Rome, au Teatro delle Dame, où La vera costanza d'Anfossi a été créée l'année précédente. Comme les femmes n'avaient pas l'autorisation de jouer une pièce dans les États pontificaux à cette époque, l'opéra a été créé avec une distribution entièrement masculine. La mise en scène a été faite par Gabriele Montarenzi avec des costumes de Carlo Brogi et Vincenzo D'Amora. La représentation comprenait deux ballets ne portant pas de titre et chorégraphiés par Giacomo Romolo[2].

Diffusion[modifier | modifier le code]

L'opéra est devenu très populaire, en particulier en Italie du Nord et centrale, si bien qu'entre 1777 et 1792, il a été joué au moins 34 fois. Il a été créé à Dresde le au Kleines Kurfürstliches Theater, à Paris à l'Académie royale de musique le , à Barcelone en 1780, à Prague et en Hongrie en 1782, à Vienne en 1783, à Londres en 1784 et à Varsovie en 1792.

Parmi les nombreuses représentations, on peut citer notamment:

Dans les temps modernes, les seules représentations de cet opéra ont eu lieu au Mozarteum de Salzbourg le et au Festival de Fermo les 28 et [1].

Rôles[modifier | modifier le code]

Rôle Voix[3] Distribution lors de la création, Carnaval 1777[2]
Clorinda, fiancée du Marquis Calandrano soprano castrat travesti Tommaso Galeazzi
Marquis Calandrano, un homme curieux basse Agostino Liparini
Emilia, nièce du Marquis Calandrano soprano castrat travesti Gaetano Quistapace
Contino Ripaverde, amoureux d'abord d'Emilia, puis de Clorinda ténor Vincenzo Calvesi
Prospero, majordome de Clorinda basse Luigi Tasca
Aurelio, ami du Marquis Calandrano ténor Pietro Natali
Serpina. servante de Clorinda soprano castrat travesti Lorenzo Neroni

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'action se déroule à Gênes et dans ses environs. Le Marquis Calandrano est affligé d'une curiosité jamais satisfaite. Il est fiancé à la belle Clorinda, une dame de Milan. Dès que Clorinda arrive dans la capitale ligurienne pour la préparation du mariage, elle est immédiatement mise à l'épreuve par son futur mari, curieux de tester la fidélité et la constance de sa future épouse. Il se demande en effet comment elle réagirait si un autre homme lui faisait la cour. Pour cela, il engage le jeune comte Ripaverde, amoureux d'Emilia, la nièce de Calandrano, afin d'éprouver la fidélité de Clorinda. Cela s'avère être une catastrophe pour Calandrano, car Ripaverde et Clorinda tombent amoureux l'un de l'autre. L'ami de Calandrano, Aurelio, console Emilia et eux aussi tombent amoureux, ainsi que Serpina (la servante de Clorinda) et Prospero (le majordome de Clorinda). L'opéra se termine lorsque les trois couples célèbrent ensemble leur nouveau bonheur et Calandrano s'éloigne sans se marier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Angermüller, Rudolph (2002). "Pasquale Anfossis Il Curioso Indiscreto in Rovereto (1778)". Atti della L'Accademia Roveretana degli Agiati, Serie VIII, volume II, A, pp. 119–145 (de)
  2. a et b Libretti d'opera. « Notes to libretto 390: Il curioso indiscreto »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Università degli studi di Padova. consulté le 27 December 2014 (it).
  3. Gelli, Piero and Poletti, Filippo (eds.) (1996). "Curioso indiscreto, Il". Dizionario dell'opera. Baldini & Castoldi. (ISBN 8880891774) (it)

Liens externes[modifier | modifier le code]