Ichtyocolle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ichtyocolle
Ichtyocolle
Identification
No CAS 91053-28-0
No EINECS 293-292-6
Apparence flocons de poussière jaune
Propriétés physiques
fusion 29 °C (dénaturation)[1]
Masse volumique 0,4 g·cm-3 (±0,05)
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'ichtyocolle est une colle de poisson obtenue à partir de vessie natatoire de poisson, le plus souvent de l'esturgeon. On l'utilise pour clarifier le vin et la bière en réalisant un collage souvent associé à de la bentonite.

Jacques-Christophe Valmont de Bomare décrit l'ichtyocolle en 1775[2] :

« La propriété dépurative de la véritable ichtyocolle dépend principalement d'une division fine & mécanique de ses parties & non d'une dissolution; l’issin glass ou ichtyocolle n'est autre chose que certaines parties membraneuses du poisson, dépouillées de leur mucosité naturelle, roulées, tordues dans les formes qu'on lui connoît, & séchée à l'air. La tunique intérieure des vessies aériennes d'esturgeons, des poissons d'eau douce sont les plus recherchées, parce que suivant M. Chevalier, ce sont les substances les plus délicates, les plus flexibles & les plus transparentes, celles en un mot qui produisent les plus fines especes d’issin-glass : celles qu'on appelle colle de poisson ordinaire, se retirent des entrailles & probablement du péritoine de ces poissons : le beluga si commun dans toutes les rivieres de Moscovie, en fournit une grande quantité, ainsi que des poissons de la mer Caspienne & dans plusieurs cantons au-delà d'Astracan, dans le Wolga, l'Yak, le Don, & même jusques dans la Sibérie, où on les connoît sous le nom de kle ou kla. On ne doit on employer les vessies aériennes que retirées du poisson encore frais : on les ouvre pour les dépouiller par le lavage dans de l'eau de chaux très-légere, de toute la matière gluante qui les enduit : on en retire aussi entièrement la fine membrane qui les recouvre, puis on les expose à l'air pour y sécher peu à peu. Alors on les moule de l'épaisseur du doigt & de la longueur requise. Dans le commerce la membrane fine dont nous venons de parler se met pour l'ordinaire au centre du rouleau; le reste s'applique autour de celle-ci alternativement; l'on plie en forme de cœur à angles obtus ce rouleau; on rapproche les deux bouts & on les assujettit l'un contre l'autre au moyen d'une petite cheville de bois qui empêche les feuilles de se désunir; enfin on suspend ces rouleaux cordiformes à l'air pour les faire sécher. C'est ainsi que l'on prépare ces petits rouleaux; ces formes particulières ont été originairement adoptées à dessein de masquer la vraie matiere de la colle de poisson. Quand on veut faire de plus gros & plus grands rouleaux, on prend de grandes vésicules que l'ouvrier allonge encore à volonté, en ajoutant ensemble plusieurs morceaux de ces vésicules. On met ensemble un grand nombre de ces pieces desséchées en les enfilant avec une ficelle qu'on passe par les trous des chevilles, & on vend & transporte ces rouleaux ainsi disposés en chapelet. L'on voit quelquefois une espece de colle de poisson nommée livre, parce qu'elle ressemble à l'extérieur à la couverture d'un livre, elle est faite de membranes grossieres & difficiles à manier. L'espece de colle de poison appellée gâteau, est faite des débris de celle en gros cordons, & pour leur donner cette forme de gâteau, on est obligé d'y joindre un peu d'eau qu'on fait chauffer suffisamment dans un vase de métal fort plat, alors tous les débris se réunissent en se desséchant; mais ce gâteau ne peut servir de dépuratif, il a subi une espece de dissolution. On ne peut guere faire avec profit la belle colle de poisson qu'en été; la gelée lui fait prendre une couleur désagréable, diminue son poids, & altere ses principes gélatineux. Quand on fait usage de la colle de poisson pour clarifier des vins, les coller, on doit prendre garde qu'il n'y ait des dépouilles d'insectes qui pourroient gâter le vin. »

Étymologie[modifier | modifier le code]

Ichtyo signifie poisson en grec ancien.

Références externes[modifier | modifier le code]

Ichtyocolle sur le site cosmovisions

  1. http://www.find-health-articles.com/rec_pub_10867185-isinglass-collagen-denaturation-functionality.htm
  2. Jacques-Christophe Valmont de Bomare, Dictionnaire raisonné d’histoire naturelle, t. 4, Paris, Brunet, , p. 583