Ibis (chaîne d'hôtels)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ibis.

ibis
logo de Ibis (chaîne d'hôtels)
Logo des hôtels ibis

Création 1974
Slogan Hôtels animés, équipes attentionnées
Siège social Évry
Drapeau de France France
Activité Hôtellerie
Société mère Accor
Sociétés sœurs Ibis Styles
Ibis budget
Site web Accorhotels.com/ibis

Ibis (ou ibis rouge) est une marque hôtelière 3 étoiles détenue par le groupe Accor. Créée en 1974, ibis constitue la marque économique forte du portfolio d'Accor, qui choisit en 2011 d'y concentrer les Etap Hôtel et All Seasons qui deviennent respectivement ibis budget et ibis Styles. Ibis propose une offre d'hôtellerie économique élaborée et destinée à une clientèle d'affaires et de loisirs. Fin décembre 2018, ibis compte 1 174 hôtels dans 70 pays[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Lancement en 1974[modifier | modifier le code]

Le premier hôtel ibis ouvre à Bordeaux-Lac en 1974[2], construit par la société hôtelière Novotel-SIEH, structure qui absorbe les hôtels Mercure en 1975 et qui constitue l'embryon du groupe Accor créé en 1983[3]. L'objectif de cet hôtel est de créer une chambre 30% moins chère que celle de Novotel[4]. Le premier dirigeant de la chaîne est André Cointet[5].

En 1976, ibis s'ouvre au système de franchise[6]. En 1977, 14 hôtels ibis ont ouvert en France[7]. En 1980, ibis ouvre son 50ème établissement et lance le concept ibis Résidences[8]. La même année, la société Aéroports de Paris autorise pour une durée de 50 ans les hôtels ibis à exercer une activité hôtelière (556 chambres) sur les domaines publics des aéroports[9].

Consolidations et développement[modifier | modifier le code]

Le groupe hôtelier Accor prend naissance en 1983 et ouvre son premier hôtel ibis aux États-Unis en 1983[10]. En 1983, ibis reprend les hôtels Minimote (23 établissements)[10]. En 1984, Accor et la banque La Hénin réunissent les 123 hôtels ibis et Urbis au sein de la structure Sphère SA, qui devient le premier opérateur d'hôtels 2 étoiles en France[11]. Après s'être établi au Texas, en Floride et à Atlanta[12], ibis sort finalement du marché américain à la fin des années 1980[13].

Lorsque le groupe Accor lance les hôtels Formule 1 en 1985, il emprunte à l'ingénierie ibis les techniques d'isolation acoustique des chambres[14].

En 1990, ibis ouvre son premier hôtel au Brésil[15]. En 1995, Accor gère 8 hôtels ibis au Royaume-Uni[16]. En octobre 1996, Sphère International s'associe à l'Espagnol NH Hoteles pour développer la chaîne ibis sur la péninsule ibérique, partenariat qui prend fin en janvier 1999[17], même si la chaîne poursuit son développement espagnol par la suite[18]. En octobre 1997, Accor signe un partenariat avec l'Argentin Bomagra pour développer 15 hôtels en 5 ans en Argentine[19]. En juin 1998, ibis ouvre son premier hôtel en Irlande[20]. En 1999, ibis s'implante en Suède et en Norvège avec l'acquisition de Good Morning Hotels[21], et en Amérique du Sud. En 2003, Accor ouvre son premier hôtel ibis au Moyen-Orient, à Dubai, et son premier hôtel en Corée du Sud[22]. En 2004, ibis implante son premier hôtel en Chine à Tianjin[23].

En 1996, les marques Etap Hôtel, ibis et Formule 1 sont réunies au sein d'une structure unique baptisée Sphère International et détenue à 66% par Accor[24]. En mai 1997, ibis lance son contrat satisfaction 15 minutes, un engagement de la marque à régler tout problème en 15 minutes, au risque d'avoir à offrir la nuitée aux clients insatisfaits[25]. En 1997, ibis est la première marque hôtelière 2 étoiles à recevoir en Europe la certification ISO 9002[26]. Au 1er janvier 1997, ibis compte 430 hôtels dans 15 pays (+290 en France). La chaîne ibis est alors l'enseigne hôtelière la plus connue des Français selon une étude de notoriété réalisée par Coach Omnium[27]. En décembre 1998, Accor teste le concept de suites résidentielles avec le lancement d'ibis Suite , qui préfigure le lancement du concept Suitehotel par Accor un an plus tard[28]. Ibis adopte la stratégie ibis 2003, une nouvelle manière de bâtir les hôtels de l'enseigne sur des techniques de préfabrication empruntées aux hôtels Formule 1[21], et dont le premier établissement français ouvre en novembre 2000[29]. Selon Paul Dubrule, les classements 2 étoiles NN ont été créés pour permettre aux hôtels ibis d'être classés[30].

Depuis 1999, Accor applique une politique de diversification de son offre de restauration au sein des hôtels ibis pour rompre avec la monotonie gastronomique de ses établissements[31]. En février 2003, ibis lance la nouvelle formule de restauration Sud & Cie[32]. En mars 2004, en partenariat avec la marque Barilla, ibis lance les Cafés Pasta & Cie[33].

En décembre 1999, ibis compte 500 hôtels (dont 469 en Europe) et annonce l'ouverture de 50 nouveaux établissements sur l'année 2000[21]. En 2004, avec 700 hôtels dans 36 pays[34], ibis démarre la procédure de certification ISO 14001 de tous ses établissements[35] engage une politique écologique active avec l'installation de façades photovoltaïques sur l'ibis Porte de Clichy (une première dans le monde de l'hôtellerie selon Accor)[36], et lance une campagne encourageant ses hôtels du Sud de la France à planter des arbres[37]. À partir de janvier 2006, les hôtels ibis deviennent progressivement des espaces sans tabac[38].

Depuis 2007[modifier | modifier le code]

Croissance et marchés émergents[modifier | modifier le code]

En 2007, Ibis lance un plan de développement ayant pour objectif de renforcer sa position dans le secteur de l'hôtellerie économique et d’intensifier sa croissance sur les marchés émergents en décidant de s'implanter en Asie (comme en Turquie) et en Amérique Latine. En 2008, ibis ouvre son premier établissement en Russie, à Saint-Pétersbourg, puis à Moscou en 2009[39]. Ibis s'implante également en Inde, au Koweït et au Bénin, puis à Singapour, en Algérie, en Jordanie, à Oman, et à Madagascar[40] en 2009. En 2010, ibis s'implante en Colombie, au Chili et au Paraguay[41]. En 2011, ibis s'implante en Tunisie[42] et au Japon[43], et inaugure son 900ème hôtel[15]. En 2012, ibis ouvre son premier hôtel en Arabie saoudite[44].

En janvier 2014, Sébastien Bazin inaugure l'ouverture du 1000ème hôtel ibis, à Berlin[45].

En février 2019, ibis ouvre son premier hôtel en Équateur[46].

Évolution au sein d'Accor[modifier | modifier le code]

En septembre 2011, Accor regroupe ses marques du segment économique sous la bannière ibis : Etap Hotel devient ibis budget et All Seasons devient ibis Styles. Cette évolution s’accompagne d’une revue des produits et services dans les hôtels, ainsi que l'adjonction d'un code couleur pour chaque enseigne. Ce changement est achevé en 2013 pour l'ensemble des 1.500 hôtels[2].

Développement de l'offre[modifier | modifier le code]

En , avec l'ouverture de sa 100 000e chambre à Munich, ibis introduit un nouveau design adapté aux dernières tendances hôtelières[47]. En 2010, ibis lance les Web corner, des espaces de connexion internet au sein de ses hôtels[48]. En 2013, une offre de wifi haut débit est déployée au sein des hôtels ibis[49].

En , ibis teste Sleep Art, un lit connecté à un robot qui retranscrit visuellement les mouvements, les sons, et les variations de température du sujet dormant[50]. Puis en mars 2013, ibis lance l'application Sleep Art qui analyse la qualité du sommeil de l'utilisateur et choisit sa musique de réveil en fonction[51]. En 2013, ibis lance sa nouvelle literie Sweet Bed avec des draps plus résistants aussi conçus pour faciliter la manœuvre du personnel de chambre, et des matelas pouvant résister à une charge de 700 kg[52]. Durant l'année 2013, Accor modernise les réseaux Wifi des ibis en France[53]. En mars 2014, les hôtels ibis se mobilisent pour reboiser de 5000 arbres la forêt de Brocéliande[54].

En janvier 2017, une charte de déploiement des concepts est mise en place pour permettre aux gestionnaires des hôtels ibis d'expérimenter de nouvelles idées d'accueil et d'animation[55]. En septembre 2017, ibis s’associe à l'agence de design Stella Cadente pour tester un nouvel espace ibis dans l'ibis Paris Bastille Opéra, premier hôtel pilote de ce projet[56]. En mai 2018, Accor signe un accord avec l'application Waze pour développer des outils de géolocalisation au sein des hôtels ibis[57]. Depuis novembre 2018, quelques hôtels ibis en Suisse offrent un service d'« Instagram-sitting » qui propose aux clients la gestion de leur compte Instagram par un professionnel des réseaux sociaux le temps de leur séjour dans l'hôtel[58].

En , pour les 45 ans de l'enseigne qui compte alors 1 137 établissements dans 70 pays, Accor annonce une rénovation complète de son concept ibis. Le bureau de réception disparaît au profit de tablettes tactiles. Les gestionnaires sont désormais libres de choisir la décoration intérieure de leurs hôtels parmi une panel de styles prédéfinis, ainsi que de revitaliser les bars-restaurants de l'enseigne[59]. Via un partenariat avec Sony et Spotify, les établissements ibis font la promotion d'artistes musicaux émergents[60],[61].

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

En septembre 2011, les marques ibis adoptent un logo en forme d'oreiller emprunté au logo de la chaîne All Seasons devenue ibis Styles.

Description[modifier | modifier le code]

Ibis (ou ibis rouge) est une marque hôtelière économique du groupe Accor. Depuis 2011, la marque ibis concentre les marques ibis Styles (économique et design) et ibis budget (confort essentiel). Ibis est une offre hôtelière 3 étoiles qui se distingue par un éventail plus large de services, une restauration plus aboutie, souvent équipé d'un jardin voire d'une piscine[61]. Les ibis visent à rationaliser les codes de l'hôtellerie haut-de-gamme pour créer une offre d'hôtellerie économique améliorée à une clientèle d'affaires et de loisirs.

Fin décembre 2018, ibis compte 1 174 hôtels (150 748 chambres) dans 70 pays[1].

Chiffres-clés[modifier | modifier le code]

Croissance du parc hôtelier ibis (rouge)[1]
Année Hôtels Chambres
2018 1 174 150 748
2017 1 137 145 081
2016 1 088 138 741
2015 1 068 134 786
2014 1 031 129 009
2013 999 124 022
2012 983 121 004
2011 933 113 077
2010 900 107 735
2009 861 102 167
2008 814 94 742
2007 769 86 486
2006 745 82 546
2005 720 78 780

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Chiffres clés », sur Accor.com
  2. a et b Mathilde Visseyrias, « Accor resserre ses marques en misant sur Ibis », sur Lefigaro.fr,
  3. « Se conformer aux nouvelles normes hôtelières », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  4. « L'avenir d'Accor est sans limites », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  5. « Paroles d'accoriens », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  6. « Ibis », sur Lhotellerie-restauration,
  7. « Grogne contre le blocage », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  8. « La mort du crédit hôtelier », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  9. « Décision n° 98-D-77 », sur Autoritedelaconcurrence.fr,
  10. a et b « Modernisation de l'industrie hôtelière », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  11. « La profession investit sur l'informatique », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  12. « Bras de fer avec le gouvernement », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  13. (en) Jacques Neher, « Accor Is Gambling on U.S. Motels », sur Nytimes.com,
  14. « Le low cost est-il compatible avec la qualité ? », sur Laposte.fr,
  15. a et b « Accor célèbre en fanfare au Maroc le 900ème Ibis,marque phare du groupe », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  16. (en) « Ibis wades into franchise arena », sur Thecaterer.com,
  17. « Accor affiche une confiance certaine face à son avenir », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  18. « Au fil de la semaine », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  19. « Au fil de la semaine », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  20. (en) Emmet Oliver, « Accor eyes new sites as it opens first Ibis hotel », sur Irishtimes.com,
  21. a b et c « Ibis va ouvrir 50 hôtels en l'an 2000 », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  22. « Accor en Asie », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  23. (en) « No limits to budget brands », sur Hoteliermiddleeast.com,
  24. « Accor crée un pôle d'hôtellerie économique », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  25. « Au fil de la semaine », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  26. « La certification ISO 9002 des hôtels Ibis. Harmonisation internationale et élévation », sur Tourisme-espaces.com,
  27. « Ibis : l'enseigne la plus connue des Français », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  28. « Accor lance le concept Suitehotel », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  29. « Au fil de la semaine », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  30. « Paul Dubrule : "La stratégie de Denis Hennequin m'enthousiasme" », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  31. « ibis passe à table », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  32. Claire Cosson, « Ibis joue la carte méditerranéenne », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  33. « Ibis lance le café Pasta & Cie », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  34. « 700 hôtels ibis dans 36 pays », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  35. « Ibis, soucieux de l’environnement : Déjà 5 hôtels certifiés ISO 14001 en Belgique et au Luxembourg », sur Paperjam.lu,
  36. « Accor se dore la façade », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  37. « Le personnel des Ibis du sud-ouest invité à planter des arbres… », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  38. « ibis s'affiche », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  39. « Ibis accentue son développement en Russie », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  40. « Andry Rajoelina a fait le déplacement », sur Madagascar-tribune.com,
  41. « Ibis marque des points en Amérique du sud », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  42. « Tourisme, Accor revient en Tunisie avec Ibis et Novotel », sur Gnet.tn,
  43. « Ibis au pays du Soleil-Levant », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  44. « Accor ouvre son premier hôtel ibis en Arabie Saoudite », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  45. « Accor renforce l'envergure d'Ibis », sur Challenges.fr,
  46. (es) « El hotel ibis llega a Ecuador », sur Metroecuador.com.ec,
  47. « Ibis inaugure ses hôtels nouvelle génération à Munich », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  48. (en) « In 2010 ibis launches the Web Corner », sur Breakingtravelnews.com,
  49. « Accor : déploiement d'une offre Wifi haut de gamme pour les Hôtels Ibis », sur Tourmag.com,
  50. (en) Jon Fingas, « Ibis hotels to have robots paint art while they track your sleep: no, that's not creepy at all (video) », sur Engadget.com,
  51. « Ibis présente sa nouvelle application sleep art », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  52. Chloé Hecketsweiler, « Chez Ibis, Accor s'est fabriqué un matelas en or », sur Lemonde.fr,
  53. Bertrand Lemaire, « Les Hôtels Ibis se dotent d'une connexion Wi-Fi renforcée », sur Cio-online.com,
  54. « Ibis reboise la forêt de Brocéliande », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  55. « Quand le design réinvente l'hôtellerie économique », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  56. « Ibis casse ses codes dans un premier hôtel pilote », sur Lhotellerie-restauration.fr,
  57. « AccorHotels signe un partenariat avec Waze », sur Deplacementspros.com,
  58. Perrine Signoret, « Dans les hôtels Ibis, il existe désormais des baby-sitters pour compte Instagram », sur Numerama.com,
  59. Christophe Palierse, « AccorHotels réinvente son enseigne Ibis », sur Lesechos.fr,
  60. « Ça nous marque. Ibis : "Nous voulons faire de nos hôtels des lieux de vie" », sur Francetvinfo.fr,
  61. a et b Ali Abjiou, « «Pas de risque de cannibalisation entre Ibis et Ibis Budget» Entretien avec Christian Rousseau, DG Accor Maroc », sur Leconomiste.com,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]