Mercure (hôtels)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Mercure (entreprise))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mercure.

Mercure
logo de Mercure (hôtels)
Logo de la chaîne Mercure

Création 1973
Dates clés 1975 : Rachat par le groupe Accor
1983 : Lancement des Grands vins Mercure
2007 : Repositionnement
Slogan In harmony with people and places
Siège social Évry
Drapeau de France France
Activité Hôtellerie
Société mère Accor
Site web Accorhotels.com/Mercure

Mercure est une marque hôtelière milieu de gamme détenue par le groupe Accor. Créée en 1973, Mercure trouve ses racines dans l'hôtellerie traditionnelle avec des implantations dans les centres-villes, les quartiers d'affaires et les destinations de loisirs. À l'international, Mercure décline ses établissements haut de gamme sous la marque Grand Mercure. Fin décembre 2018, Mercure compte plus de 810 hôtels dans 63 pays[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Création en 1973[modifier | modifier le code]

La société Mercure est créée en 1973, et son premier hôtel ouvre en 1974 à Saint-Witz[2]. Le concept du Mercure vise alors à rejeter l'uniformité des hôtels standards en personnalisant chaque établissement de la chaîne[3].

Dès 1975, Novotel SIEH, futur groupe Accor, rachète les hôtels Mercure. Au bout de 5 ans, la marque Mercure regroupe 32 hôtels en France. Dans les années 1980, Mercure se développe en Europe et peaufine son offre. En 1983, la chaîne Mercure s'exporte en Allemagne, Autriche, Belgique, Suisse et Pays-Bas. À la fin de l'année, la marque regroupe 50 hôtels. En 1989, le 100e hôtel Mercure est inauguré à Bruxelles[4]. L'enseigne cible les canins en proposant les "tickets croque" pour se faire servir une gamelle de pâtée fraîche pour son chien[5].

En 1983, Mercure lance la carte des Grands vins Mercure. Un comité d'œnologues sélectionne 80% des crus qui seront distribués dans les enseignes. Les gérants des établissements sont ainsi libres de composer les 20% restant avec leur propre sélection de crus[6]. De 1990 à 2001, 500.000 bouteilles sont distribuées dans les hôtels Mercure[7]. En 1995, Mercure crée le titre "Échanson" pour désigner les responsables Grands vins de chaque établissement[8].

Dans les années 1990, Mercure décline son offre en trois enseignes : Mercure, Grand Hôtel Mercure et Relais Mercure[9]. Mercure opère un virage stratégique de reconquête des centres-villes et lance une campagne de publicité pour renforcer ce positionnement[10]. En 1992, Accor lance le label Atria attribué à certains établissements Novotel et Mercure en France pour répondre aux besoins hôteliers des congrès et conventions[11]. Puis en 2000, les dirigeants de l'enseigne considèrent se défaire de la marque Relais Mercure pour ne conserver que les marques Mercure et Grand Hôtel Mercure[12]. La formule bistrot est testée dans le Relais Mercure de Paris-Bercy[13].

En 1995, Mercure ouvre son premier hôtel en Australie[14]. En 1996, Accor signe un accord avec le groupe Clal et fait entrer son enseigne Mercure en Israël[15]. En 1997, alors que Mercure opère deux établissements en Espagne, Accor s'associe à NH Hoteles pour accélérer son développement dans le pays[16]. Mercure fait également son entrée en Croatie[17]. En 1999, la chaîne reprend les 3 hôtels de Premier Lodge en Afrique du Sud[18]. Au 1er janvier 2000, Mercure compte 562 hôtels dans le monde[19].

Les marques Parthénon, Libertel, Jardins de Paris, Frantour et All Seasons, acquises par Accor dans les années 1990, sont toutes rattachées à la direction de la marque Mercure[12].

Années 2000 : Design et personnalisation[modifier | modifier le code]

En 2001, l'hôtel Concorde de Marseille est relancé sous le nom Mercure Marseille Prado avec un intérieur "ultra-design" - le premier de l'enseigne dans cette catégorie - qui aura sollicité l'intervention d'une dizaine de designers contemporains[20]. En 2002, la chaîne Mercure, principalement composée de réseaux de gestionnaires indépendants régionaux et relativement autonomes, revisite sa charte hôtelière pour éviter l'effritement du concept Mercure face à sa forte croissance[21]. Le guide Mercure est réduit de moitié (de 551 à 240 pages) et sa présentation est revisitée[22]. En 2004, le premier bar à vins de l'enseigne est lancé dans le Mercure Grand Hôtel Central de Nantes[8]. Le Mercure La Défense 5 est le premier de la chaîne à se reconvertir à une distribution numérisée des offres via les téléviseurs interactifs des chambres et un accès haut-débit (payant) dans tout l'hôtel[23]. En juin 2004, Mercure abandonne sa classification par M (M2, M3, M4) qui avait remplacé le système Relais et Grand Hôtel, pour s'aligner sur un système des étoiles, et se dote d'un nouveau logo[24].

En 2000, la chaîne s'installe à Alger, Londres et Rome, et devient le premier opérateur hôtelier en Allemagne et en Australie[12]. En 2002, le groupe Accor annonce son implémentation en Équateur avec la création de 2 établissements Mercure[25]. En 2003, le premier Mercure ouvre au Japon[26] et en Suisse[27]. En 2005, 5 hôtels Libertel deviennent des hôtels Mercure dans le centre de Paris[28]. En 2007, Accor signe avec Moorfield Real Estate Fund un accord d'exploitation de 23 nouveaux hôtels sous enseigne Mercure en Grande-Bretagne[29].

En 2005, un deuxième Bistrot de l'Échanson ouvre rue de la Gaité[30], puis un autre à Bordeaux en 2006[31]. Le Mercure Paris Étoile est le premier établissement de la chaîne à devenir entièrement non-fumeur[32]. En 2007, une offre destinée aux seniors qui offre la nuit d'hôtel à toute personne accompagnant une personne de 55 ans et plus est lancée[33]. Les vins étrangers font leur entrée sur la carte des Grands vins Mercure[34].

Depuis 2007 : Rompre avec la standardisation[modifier | modifier le code]

En 2007, le label Mercure Gallery est créé pour réunir les hôtels boutique haut-de-gamme de la marque. Avec la relance des marques Pullman et All Seasons par Accor, plusieurs établissements Mercure sont transférés aux nouvelles enseignes[35]. Puis en 2008, Accor annonce un virage stratégique pour Mercure : l'aspect non-standardisé de la marque est accentué pour amplifier la personnalisation des établissements. Les offres de restauration s'étoffent[36]. Les Mercure Gallery deviennent les MGallery, une offre haut-de-gamme non-standardisée et tendance, enseigne pour laquelle Accor annonce un développement rapide[37]. Mercure France renouvelle son titre de fournisseur officiel de la Ligue nationale de rugby[38].

En 2009, Mercure ouvre 5 hôtels en Chine[39]. À partir de 2010, l'actrice Kristin Scott Thomas est choisie pour représenter l'enseigne MGallery[40]. En 2011, Mercure présente ses nouvelles chambres Dédicaces, une version en kit de ses chambres qui permet de réduire de 30% les frais de rénovation et la durée des chantiers[41]. Accor identifie dans cette nouvelle approche un axe de standardisation de son offre Mercure[42]. Mercure lance le "eco-bedding", un principe de fabrication des couettes et oreillers à base de bouteilles en plastique, des produits de literie qui, une fois usés, sont réutilisés en produits d'isolation par d'autres secteurs industriels (habitat, automobile, ...)[43]. En octobre 2011, un partenariat avec Jupiter Hotels fait entrer 24 nouveaux établissements britanniques sous la marque Mercure[44].

En 2012, Mercure inaugure en Chine son premier Grand Mercure ouvert sous l'enseigne Mei Jue pour l'adapter au marché local[45]. Mercure fait son entrée sur le marché russe avec une ouverture à Moscou[46]. MGallery adopte un nouveau logo et devient une marque complètement dissociée de Mercure[47].

En 2013, Mercure officialise son positionnement "classique et modulable" basé sur son ingénierie Dédicaces avec une gamme complète d'éléments interchangeables du lobby aux chambres en passant par les salles de bains. Un catalogue est mis à disposition des établissements pour choisir leur style. Les restaurants relancent les plats du jour. Les Grands vins Mercure deviennent Cave & Saveurs. Des espaces de travail individuels sont créés[48]. Les petits-déjeuners deviennent bio, sans gluten, composés de produits locaux, et l'enseigne teste le concept des "cuisine lounge"[49]. Le Mercure London Bridge teste le remplacement des bureaux de réception par des agents debout et équipés de tablettes tactiles[50].

En 2015, Mercure fait son entrée en Colombie[51], et ouvre 3 Grand Mercure au Brésil[52]. En 2017, Mercure annonce l'ouverture de son plus grand établissement, un hôtel de 1015 chambres à Dubai[53]. Mercure lance un bot Facebook remplissant la fonction de guide touristique[54].

En 2017, le Mercure Paris Boulogne installe une ferme verticale urbaine sur son toit, et ajoute les produits de ses récoltes à ses cartes, un concept voué à être répliqué à l'ensemble des établissements de la marque[55]. Durant l'été 2018, Mercure fait imprimer 8 carnets régionaux de "local stories" en 200.000 exemplaires distribués dans ses enseignes et visant à mettre en relief les infos locales[56]. En Asie-Pacifique, Mercure dépasse la barre des 50 établissements[57].

En 2019, Mercure signe un partenariat avec le fabricant de mobilier contemporain Ligne Roset[58]. Les hôtels Mercure Paris Centre Tour Eiffel et Paris Montmartre Sacré Cœur dévoilent leurs propres bières, préparées à partir de houblon qui pousse sur leurs toits[59].

Identité visuelle (logos)[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Mercure est une marque hôtelière milieu de gamme détenue par le groupe Accor. Mercure s’inscrit dans une offre d’hôtellerie traditionnelle avec des implantations dans les centres-villes, les quartiers d’affaires et les destinations de loisirs.

À l'international, Mercure décline ses établissements haut de gamme sous la marque Grand Mercure. Fin décembre 2018, Mercure compte plus de 810 hôtels dans 63 pays[1].

Établissements[modifier | modifier le code]

Croissance du parc hôtelier Mercure[1]
Année Hôtels Chambres
2018 810 104969
2017 779 100160
2016 747 95894
2015 741 93897
2014 711 89203
2013 758 95571
2012 804 99853
2011 773 94813
2010 707 87060
2009 699 85639
2008 690 85969
2007 756 93827
2006 732 89624
2005 738 87233

Notes & Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Chiffres clés, www.accor.com (consulté le 12 septembre 2019)
  2. Hôtellerie. 1967-1997, www.lhotellerie-restauration.fr, 6 mars 1997 (consulté le 6 septembre 2019)
  3. Mercure hotels, www.lhotellerie-restauration.fr, 1 octobre 1998 (consulté le 6 septembre 2019)
  4. Se conformer aux nouvelles normes hôtelières, www.lhotellerie-restauration.fr, 6 mars 1997 (consulté le 12 septembre 2019)
  5. L'accueil des animaux domestiques, lhotellerie-restauration.fr, 24 septembre 1998 (consulté le 12 septembre 2019)
  6. Sélection des grands vins Mercure, www.lechef.com (consulté le 6 septembre 2019)
  7. 360 vins en dégustation, www.hotellerie-restauration.fr, 12 décembre 2002 (consulté le 6 septembre 2019)
  8. a et b Bar à vins, www.lhotellerie-restauration.fr, 5 février 2004 (consulté le 6 septembre 2019)
  9. Fortes prévisions de développement en France, www.lhotellerie-restauration.fr, 10 octobre 1996 (consulté le 6 septembre 2019)
  10. Les chaînes commencent à aimer la publicité, www.lhotellerie-restauration.fr, 10 décembre 1998 (consulté le 12 septembre 2019)
  11. En manque d'hôtels, www.lhotellerie-restauration.fr, 15 mars 2001 (consulté le 12 septembre 2019)
  12. a b et c 70 nouveaux, www.lhotellerie-restauration.fr, 19 avril 2001 (consulté le 12 septembre 2019)
  13. Coup de pouce, www.lhotellerie-restauration.fr, 8 juin 2000 (consulté le 12 septembre 2019)
  14. Mercure International Hotels fait le grand saut en Australie, www.lhotellerie-restauration.fr, 26 février 1998 (consulté le 6 septembre 2019)
  15. Au fil de la semaine 2, www.lhotellerie-restauration.fr, 14 novembre 1996 (consulté le 12 septembre 2019)
  16. Sphère International et NH Hoteles s'unissent pour développer Ibis, www.lhotellerie-restauration.fr, 13 mars 1997 (consulté le 12 septembre 2019)
  17. Au fil de la semaine, www.lhotellerie-restauration.fr, 10 septembre 1997 (consulté le 12 septembre 2019)
  18. Au fil de la semaine, www.lhotellerie-restauration.fr, 2 décembre 1999 (consulté le 6 septembre 2019)
  19. Constitution de mégachaînes, www.lhotellerie-restauration.fr, 9 mars 2000 (consulté le 12 septembre 2019)
  20. Design et web, www.lhotellerie-restauration.fr, 1 février 2001 (consulté le 12 septembre 2019)
  21. Plus question de faire n'importe quoi chez Mercure, www.lhotellerie-restauration.fr, 17 avril 2003 (consulté le 6 septembre 2019)
  22. Régime sec pour le guide Mercure, www.lhotellerie-restauration.fr, 1 mai 2003 (consulté le 12 septembre 2019)
  23. Vive la télévision interactive, www.lhotellerie-restauration.fr, 26 février 2004 (consulté le 12 septembre 2019)
  24. Mercure abandonne la classification des 'M', www.lhotellerie-restauration.fr, 24 juin 2004 (consulté le 12 septembre 2019)
  25. Accor en Équateur, www.lhotellerie-restauration.fr, 1 août 2002 (consulté le 12 septembre 2019)
  26. Mercure au Japon, www.lhotellerie-restauration.fr, 16 janvier 2003 (consulté le 12 septembre 2019)
  27. Mercure en Suisse, www.lhotellerie-restauration.fr, 10 juillet 2003 (consulté le 12 septembre 2019)
  28. Accor se désengage financièrement de Libertel, www.quotidiendutourisme.com, 7 janvier 2005 (consulté le 12 septembre 2019)
  29. Mercure booste son développement, www.lhotellerie-restauration.fr, 22 mars 2007 (consulté le 12 septembre 2019)
  30. À table et à bon escient, www.lhotellerie-restauration.fr, 6 octobre 2005 (consulté le 12 septembre 2019)
  31. Hôtel Mercure présente son nouveau bar, www.lhotellerie-restauration.fr, 9 février 2006 (consulté le 12 septembre 2019)
  32. Guide Mercure 2006, www.lhotellerie-restauration.fr, 23 février 2006 (consulté le 6 septembre 2019)
  33. Mercure chouchoute les seniors, www.lhotellerie-restauration.fr, 13 décembre 2007 (consulté le 12 septembre 2019)
  34. Les grands vins Mercure ont opté pour l'accessibilité, www.lhotellerie-restauration.fr, 13 septembre 2007 (consulté le 6 septembre 2019)
  35. Entretien avec Gilles Pélisson, directeur général et administratif d'Accor, www.lhotellerie-restauration.fr, 6 septembre 2007 (consulté le 6 septembre 2019)
  36. Le repositionnement de la marque Mercure, www.lhotellerie-restauration.fr, 7 août 2008 (consulté le 12 septembre 2019)
  37. Accor lance MGallery, sa nouvelle collection d'hôtels haut de gamme, www.lhotellerie-restauration.fr, 11 septembre 2008 (consulté le 12 septembre 2019)
  38. Mercure conserve son titre de fournisseur officiel de la ligue de rugby, www.lhotellerie-restauration.fr, 16 octobre 2008 (consulté le 12 septembre 2019)
  39. 5 nouveaux Mercure en Asie, www.lhotellerie-restauration.fr, 28 septembre 2009 (consulté le 6 septembre 2019)
  40. MGallery, une collection d’hôtels intimistes, www.lhotellerie-restauration.fr, 12 mai 2011 (consulté le 12 septembre 2019)
  41. Mercure : des chambres en kit pour avoir les mains libres, www.lhotellerie-restauration.fr, 7 juillet 2011 (consulté le 12 septembre 2019)
  42. Mercure se rénove pour ses 40 ans, www.lhotellerie-restauration.fr, 28 juin 2012 (consulté le 12 septembre 2019)
  43. Chez Mercure, rien ne se perd tout se transforme, www.lhotellerie-restauration.fr, 26 juillet 2011 (consulté le 6 septembre 2019)
  44. Accor renforce sa marque Mercure au Royaume-Uni et signe son plus gros contrat de franchise, www.lhotellerie-restauration.fr, 4 octobre 2011 (consulté le 12 septembre 2019)
  45. (en) Accor tailors Mercure for China, www.hospitalitynet.org, 1 mars 2012 (consulté le 6 septembre 2019)
  46. Accor lance la marque Mercure en Russie, www.tourmag.com, 13 juin 2012 (consulté le 12 septembre 2019)
  47. M Gallery, des 'Memorable hotels' tout autour de la planète, www.lhotellerie-restauration.fr, 27 avril 2012 (consulté le 12 septembre 2019)
  48. Les nouveaux habits de Mercure, la marque moyenne gamme non standardisée d'Accor, www.lhotellerie-restauration.fr, 27 June 2013 (consulté le 12 septembre 2019)
  49. Succès pour le nouveau concept Mercure, www.lhotellerie-restauration.fr, 4 juillet 2014 (consulté le 12 septembre 2019)
  50. Claire Morel, Mercure revisite sa politique d'accueil, www.relationclientmag.fr, 11 juillet 2013 (consulté le 12 septembre 2019)
  51. La Colombie accueille une nouvelle marque du groupe AccorHotels, www.lhotellerie-restauration.fr, 25 août 2015 (consulté le 6 septembre 2019)
  52. (en) Three new Accor hotels in Recife, Brazil, www.hospitalitynet.org, 4 février 2015 (consulté le 12 septembre 2019)
  53. AccorHotels va ouvrir son plus grand hôtel Mercure à Dubaï, www.leparisien.fr, 10 avril 2017 (consulté le 6 septembre 2019)
  54. (en) Mercure Launches Its First Bot And Share Its Local Stories With You, www.hospitalitynet.org, 16 février 2017 (consulté le 12 septembre 2019)
  55. Comment les groupes hôteliers apprivoisent les éco-gestes, www.lhotellerie-restauration.fr, 11 octobre 2017 (consult'e le 12 septembre 2019)
  56. Ganz conçoit des «local stories» en ligne et imprimés pour les hôtels Mercure, www.offremedia.com, 30 août 2018 (consulté le 12 septembre 2019)
  57. (en) Mercure reaches 50th hotel milestone in the Pacific, www.businessfranchiseaustralia.com, 26 juillet 2018 (consulté le 12 septembre 2019)
  58. Valérie Leboucq, Mercure relooke ses hôtels avec Ligne Roset, www.lesechos.fr, 21 janvier 2019 (consulté le 6 septembre 2019)
  59. Manon C., De la bière fabriquée sur les toits des hôtels Mercure Tour Eiffel et Mercure-Ibis Montmartre, www.sortiraparis.com, 23 avril 2019 (consulté le 6 septembre 2019)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]