Hassan du Maroc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Moulay el-Hassan
(ar) مولاي الحسن
(ber) ⵎⵓⵍⴰⵢ ⵍⵃⴰⵙⴰⵏ
Description de cette image, également commentée ci-après
Le prince héritier Moulay Hassan en 2018.

Titre

Prince héritier du Maroc

Depuis le
(20 ans, 9 mois et 25 jours)

Prédécesseur Moulay Rachid (héritier présomptif)
Biographie
Titulature Prince héritier du Maroc
Dynastie Alaouite
Naissance (20 ans)
Rabat (Maroc)
Père Mohammed VI
Mère Lalla Salma
Fratrie Lalla Khadija
Religion Islam sunnite
Description de l'image Coat of arms of Morocco.svg.

Le prince Moulay el-Hassan[1] (en arabe : مولاي الحسن ; en amazighe : ⵎⵓⵍⴰⵢ ⵍⵃⴰⵙⴰⵏ) : Hassan, al-Hassan[1] ou el-Hassan ben Mohammed, né le [2] à Rabat, est un membre de la famille royale marocaine. Prince héritier du Maroc, il est le fils aîné du roi Mohammed VI et de la princesse Lalla Salma.

Biographie[modifier | modifier le code]

Moulay el-Hassan est le fils aîné de Mohammed VI du Maroc (qui règne depuis 1999) et de Lalla Salma Bennani. Lors de son cursus académique, il est notamment élève au Collège royal de Rabat[3].

Moulay el-Hassan a une sœur cadette, Lalla Khadija, née le [4].

En parallèle de ses études, le prince représente régulièrement son père, comme ce dernier au temps du roi Hassan II, lors de représentations officielles (pour les obsèques d'Henri d'Orléans, comte de Paris, ainsi que celles de l’ancien président français Jacques Chirac), afin d'apprendre progressivement les fondements du pouvoir qui lui permettront d’assumer ses futures responsabilités royales.

En juin 2020, Moulay El-Hassan obtient son baccalauréat, filière économique et sociale (ES), avec la mention très bien. Il suit ensuite des études en sciences humaines et sociales à l'université Mohammed VI Polytechnique[5] (UM6P). Il entame son cursus à la faculté de gouvernance, sciences économiques et sociales (FGSES)[6] Al-Hakama de Salé El-Jadida[6], affiliée à l'UM6P de Ben Guerir[6],[7]. Il choisit de se spécialiser en relations internationales[6].

Ordre de succession au trône[modifier | modifier le code]

L'article 20 de la Constitution marocaine du , puis l'article 43 de l'actuelle Constitution de 2011, disposent que Moulay el-Hassan est le prince héritier du royaume du Maroc. Il est le premier en ligne de succession dans la dynastie alaouite qui gouverne le Maroc depuis près de quatre siècles.

Ainsi, le texte de la Constitution dispose que :

« La Couronne du Maroc et ses droits constitutionnels sont héréditaires et se transmettent de père en fils aux descendants mâles en ligne directe et par ordre de primogéniture de Sa Majesté le roi Hassan II (resp. Sa Majesté le roi Mohammed VI), à moins que le Roi ne désigne, de son vivant, un successeur parmi ses fils, autre que son fils aîné. Lorsqu'il n'y a pas de descendants mâles en ligne directe, la succession au Trône est dévolue à la ligne collatérale mâle la plus proche et dans les mêmes conditions. »

— Constitution du Maroc, 1996[8]. (resp. 2011[9])

L'article 21 de la Constitution de 1996 dispose qu'« un Conseil de régence exerce les pouvoirs et les droits constitutionnels de la Couronne » au cas où le prince héritier n'a pas encore atteint l'âge de 16 ans[8]. Cependant, cette dernière a été révisée et approuvée par référendum populaire le . L'article 44 de la nouvelle constitution dispose que « le Roi est mineur jusqu'à l'âge de 18 ans accomplis »[9].

Titres et honneurs[modifier | modifier le code]

Titulature[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Drapeau de la Tunisie Tunisie

Ascendance[modifier | modifier le code]

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
16. Youssef Ben Hassan
 
 
 
 
 
 
 
8. Mohammed V
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
17. Lalla Yacout
 
 
 
 
 
 
 
4. Hassan II
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
18. Mohammed al-Tahar ben Hassan[11]
 
 
 
 
 
 
 
9. Lalla Abla
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
2. Mohammed VI
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
20. Mouha Ou Hammou Zayani
 
 
 
 
 
 
 
10. Hassan ould Mouha Ou Hammou Zayani
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
5. Lalla Latifa
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
1. Moulay El Hassan
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
6. Hajj Abdelhamid Bennani
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
3. Lalla Salma
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
7. Naïma Bensouda
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
15. Hajja Fatma Abdellaoui Maâne[12]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Voir le communiqué officiel en français reproduit dans « Naissance du prince héritier », L’Économiste, Casablanca, no 1515,‎ (lire en ligne, consulté le ). Il y est écrit : « Sa Majesté le Roi […] a décidé de donner à Son Altesse Royale le Prince héritier, le prénom de Moulay Al Hassan, du prénom de son auguste grand-père Feu Sa Majesté Hassan II […] » (couramment appelé ainsi avant qu'il ne devienne roi).
  2. Ziad Alami, « Le prince héritier Moulay El Hassan », sur fr.le360.ma, (consulté le )
  3. « Moulay Hicham s'invente une scolarité au Collège royal », sur fr.le360.ma (consulté le )
  4. « La Princesse Lalla Khadija fête ses 8 ans », fr.le360.ma,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « Moulay El Hassan : sa vie d'étudiant », sur lebrief.ma, (consulté le ).
  6. a b c et d « Révélations : Moulay Hassan, un prince à la fac », sur Telquel.ma (consulté le )
  7. (ar) طنجة 24, « ولي العهد الأمير مولاي الحسن يستعد لاجتياز امتحانات مدرسة الحكامة », sur طنجة 24,‎ (consulté le )
  8. a et b Constitution du Maroc, (lire en ligne)
  9. a et b Bulletin officiel (Référendum sur le projet de Constitution), (lire en ligne)
  10. « Le chef de l’Etat décore le Roi du Maroc du Grand Cordon spécial de la République », sur directinfo.webmanagercenter.com, .
  11. Royal Ark
  12. [1]

Article connexe[modifier | modifier le code]