Hansjörg Walter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Walter.
Hansjörg Walter
Portrait de Hansjörg Walter
Portrait de Hansjörg Walter
Fonctions
Président du Conseil national suisse
[1][1]
Prédécesseur Jean-René Germanier
Successeur Maya Graf
Conseiller national
En fonction depuis le
Législature 46e (1999-2003)
47e (2003-2007)
48e (2007-2011)
49e (2011-2015)
50e (2015-2019)
Biographie
Date de naissance (65 ans)
Lieu de naissance Frauenfeld, Thurgovie (Suisse)
Nationalité suisse
Parti politique Union démocratique du centre

Hansjörg Walter, né le à Frauenfeld[1], est un homme politique suisse, membre de l'Union démocratique du centre (UDC) et président de l'Union suisse des paysans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Hansjörg Walter est diplômé de l'école d'agriculture Strickhof dans le canton de Zurich ; il effectue par la suite diverses formations dans les secteurs agricole et commercial. Depuis 1983, il est agriculteur avec le titre de Meisterlandwirt ; il prend en 1985 la relève de ses parents à la ferme Greuthof de Wängi.

Depuis 2000, Walter préside l'Union suisse des paysans[2]. En mai 2011, il annonce sa démission pour novembre 2012[3],[4],[5],[6],[7].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Sa carrière commence en 1985 comme vice-président de l'école de Wängi, qu'il préside entre 1993 et 2000. Parallèlement, il est conseiller communal de Wängi de 1995 à 2002, avant d'être député au Parlement du canton de Thurgovie entre 1992 et 1999[1].

Élu au Conseil national en 1999, il est réélu en 2003 et 2007, avec le deuxième meilleur score sur les listes de l'UDC. Il est également chef du groupe parlementaire entre 1997 et 1999[1]. Depuis janvier 2008, il est également membre suppléant à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe et membre de sa commission de l'environnement, de l'agriculture et des questions territoriales[8].

Le , il manque d'une voix l'élection au Conseil fédéral face à Ueli Maurer[9], candidat officiel de son parti, bien qu'il ait préalablement annoncé sous la pression de son groupe parlementaire qu'il refuserait une éventuelle élection[10],[11].

Le , Walter est élu président du Conseil national pour l'année parlementaire 2011-2012[12]. Le 8 décembre, à la suite du retrait de la candidature de Bruno Zuppiger pour obtenir un second siège au Conseil fédéral, Walter est désigné pour le remplacer[13],[14],[15], mais il n'est pas élu.

Il est réélu au Conseil national lors des élections fédérales du .

Il est membre de l'Action pour une Suisse indépendante et neutre[16].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Installé à Wängi, Hansjörg Walter est marié et père de trois enfants. Il a servi dans l'armée suisse avec le grade de major[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Biographie de Hansjörg Walter sur le site Web de l'Assemblée fédérale suisse.
  2. (de) « Geschichte 2000 – 2009 », sur sbv-usp.ch (consulté le 30 septembre 2011)
  3. (de) « Hansjörg Walter macht weiter - Rücktritt Ende 2012 », sur bauernzeitung.ch,‎ (consulté le 30 septembre 2011)
  4. (de) « SVP erwartet Rücktritt von Walter als Bauernverbands-Präsident », sur schweizerbauer.ch,‎ (consulté le 30 septembre 2011)
  5. (de) « Bauernverbandspräsident Hansjörg Walter tritt Ende 2012 zurück », sur schweizerbauer.ch,‎ (consulté le 30 septembre 2011)
  6. (de) « BZS fordert Hansjörg Walters Rücktritt auf Ende 2011 », sur schweizerbauer.ch,‎ (consulté le 30 septembre 2011)
  7. (de) « Bauer gesucht », sur tagesanzeiger.ch,‎ (consulté le 30 septembre 2011)
  8. « Page de Hansjörg Walter », sur assembly.coe.int (consulté le 10 décembre 2008)
  9. (de) « Eine spannende Bundesratswahl », sur swissinfo.ch,‎ (consulté le 20 septembre 2011)
  10. « Ueli Maurer succède à Samuel Schmid », sur info.rsr.ch (consulté le 10 décembre 2008)
  11. (de) Heidi Gmür, « Die Parteispitze muss vom System der politischen Erpressung wegkommen », sur nzz.ch,‎ (consulté le 30 septembre 2011)
  12. (de) « Die Schweiz hat neue Ratspräsidenten », sur bazonline.ch,‎ (consulté le 5 décembre 2011)
  13. « Conseil fédéral : Zuppiger se retire - Walter nouveau candidat », sur romandie.com (consulté le 8 décembre 2011)
  14. (de) « Hansjörg Walter soll's für die SVP richten », sur nzz.ch,‎ (consulté le 8 décembre 2011)
  15. (de) « Mit Hansjörg Walter und Jean-François Rime für die Wiederherstellung der Konkordanz », sur svp.ch,‎ (consulté le 8 décembre 2011)
  16. « Élections fédérales 2015 : 43 membres de l'ASIN à Berne », ASIN Bulletin, no 178,‎ , p. 3

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Hansjörg Walter » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :