Hannibal Buress

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hannibal Buress
Description de cette image, également commentée ci-après

Hannibal Buress en juillet 2012.

Nom de naissance Hannibal Amir Buress
Naissance (34 ans)
Chicago,
Drapeau de l'Illinois Illinois
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession Acteur
Humoriste
Scénariste
Producteur
Films notables Very Bad Dads
Nos pires voisins
Séries notables The Eric Andre Show
Saturday Night Live
Site internet hannibalburess.com

Hannibal Amir[1] Buress est un acteur, scénariste, humoriste et producteur américain né le 4 février 1983 à Chicago en Illinois. Il commença sa carrière en 2009, puis atteint rapidement une certaine notoriété grâce à son passage dans The Akward Comedy Show produit par Comedy Central, aux côtés de nombreux autres humoristes, comme Eric André.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né et élevé à Austin, un quartier de Chicago, Ilinois, Buress est le fils de Margaret, une enseignante, et de John Buress, qui a travaillé pour l'Union Pacific. Il doit son prénom au commandant militaire de la civilisation carthaginoise, Hannibal Barca. Après être passé par le lycée Steinmetz College Prep, il étudiera brièvement à l'université Southern Illinois University Carbondale où il se lia d'amitié avec le chanteur hip-hop Open Mike Eagle.

Carrière[modifier | modifier le code]

Hannibal Buress a performé entre autres dans l'édition spéciale de The Akward Comedy Show sur Comedy Central aux côtés de Baron Vaughn, Eric André, Marina Franklin, et Victor Varnado ainsi que dans la sitcom de Louis C.K produite par FX, Louie. En juillet 2010 il figure dans le magazine Variety dans la liste des "10 comiques à surveiller en 2010"[2].

Son premier album de stand-up My Name is Hannibal est sorti le 27 juillet 2010.

De 2009 à 2010 Hannibal Buress a travaillé pour le Saturday Night Live[3] en tant qu'auteur. Il démissionna après qu'un seul de ses sketchs ne soit diffusé[4]. En septembre 2010 il commença à écrire pour la cinquième saison de l'émission 30 Rocks[5], produite par NBC. Il démissionna au bout de 6 mois[4].

Il sorti son second album Animal Furnace, en 2012, diffusée sur Comedy Central elle aussi, qui reçut de très bonnes critiques[6].

Il participa à de nombreux Talk-Shows comme The Late Late Show with Craig Ferguson, Russell Howard's Good News, Lopez Tonight, Late Night with Jimmy Fallon, The Tonight show starring Jimmy Fallon, Late Show with David Letterman, Jimmy Kimmel Live!, Totally Biased with W. Kamau Bell et Conan. En addition il performa sur scène en 2012 pour The Secret Policeman's Ball, à la Radio City Music hall à New York City[7].

le 29 mars 2014 a été diffusé sur Comedy Central Hannibal Buress Live from Chicago[4].

De juillet à août 2015 Buress avait sa propre émission hebdomadaire Why? with Hannibal Buress chaque dimanche, tournée à The Knitting Factory à Brooklyn.

Après avoir joué Coach Wilson dans Spider-man: Homecoming[8], il engagea une doublure pour assister à la première du film. La doublure répondant aux interviews et paradant devant les caméra à sa place, les journalistes n'y virent que du feu[9].

The Eric Andre Show[modifier | modifier le code]

Depuis 2012 Hannibal Buress est co-animateur de l'émission The Eric Andre Show aux côtés de son ami d'enfance Eric André[10]. L'émission, diffusée sur par Adult Swim, est une parodie des talkshows des chaines publiques des années 1990. La première saison était même filmée avec une caméra analogue[11]. L'humour est absurde et surréaliste, inspiré par Space Ghost[11]. Les deux hommes jouent sur le trash, l'inattendu, l'absurde et la gêne. Ils prennent un malin plaisir à rendre l'interview insupportable pour les invités. L'émission connait un certain succès, de par sa nouveauté et sa folie, éclairant sur les deux hommes une certaine notoriété.

La polémique Bill Cosby[modifier | modifier le code]

Le 16 octobre 2014, il relance l'intérêt des médias au sujet des scandales sexuels impliquant l'acteur Bill Cosby en faisant un sketch où il critique son discours moralisateur sur les jeunes Afro-Américains alors que lui-même est accusé d'agressions sexuelles. À la suite de cette prestation, de nouveaux témoignages de femmes accusant l'acteur de viol refont surface[12].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2010: My Name Is Hannibal
  • 2012: Animal Furnace
  • 2014: Live From Chicago
  • 2015: Comedy Camisado
  • 2016: Hannibal Takes Edinburgh

Prix et Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. BigBoyTV, « Hannibal Buress on "The Eric Andre Show", Bill Cosby, And More! (Full Interview) | BigBoyTV », (consulté le 4 août 2017)
  2. (en) Steve Heisler, « 10 Comics to Watch: Hannibal Buress », Variety,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Jason Zinoman, « Hannibal Buress Approaches Comedy From the Side », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  4. a, b et c (en) « Is Hannibal Buress the Funniest Man Alive? », Chicago magazine, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  5. (en) « 'That's Racist!' How A Serious Accusation Became A Commonplace Quip », NPR.org, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  6. Julie Seabaugh, « Hannibal Buress Animal Furance DVD review | The Spit Take - Professional Comedy Criticism », sur www.thespittake.com (consulté le 4 août 2017)
  7. (en) Barbara Chai, « Scenes From the Secret Policeman’s Ball », sur WSJ, (consulté le 4 août 2017)
  8. (en) Dixie Limbachia, « Hannibal Buress Sent an Imposter to ‘Spider-Man: Homecoming’ Premiere », Variety,‎ (lire en ligne)
  9. Inside Edition, « Comedian Hannibal Buress Hired Look Alike to Attend 'Spider-Man' Movie Premiere », (consulté le 4 août 2017)
  10. substuff, « Eric Andre on Larry King Now », (consulté le 4 août 2017)
  11. a et b BUILD Series, « Eric André On "The Eric Andre Show" | BUILD Series », (consulté le 4 août 2017)
  12. Mark Seal, « L'abominable Bill Cosby », Vanity Fair no 40, octobre 2016, pages 116-125 et 174-177.

Liens externes[modifier | modifier le code]