HMS Jupiter (F85)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir HMS Jupiter.

HMS Jupiter
Image illustrative de l’article HMS Jupiter (F85)
Le Jupiter et le Kashmir en arrière-plan, en août 1940.
Type Destroyer
Classe J
Histoire
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Chantier naval Yarrow Shipbuilders
Quille posée
Lancement
Commission
Statut Coulé le
Équipage
Équipage 218 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 108,66 m
Maître-bau 10,9 m
Tirant d'eau 3,81 m
Déplacement 1 720 t
Port en lourd 2 370 t
Propulsion 2 chaudières à vapeur Yarrow
2 turbines à vapeur Parsons
Puissance 40 000 ch
Vitesse 36 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 3 x 2 canons de 4,7 pouces QF Mark IX
Une batterie de quatre canons de marine de 2 livres QF
Deux batteries de quatre mitrailleuses .50 Vickers
10 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
20 mines
Rayon d'action 5 500 milles marins à 15 nœuds
Carrière
Indicatif F85
Localisation
Coordonnées 6° 45′ sud, 112° 06′ est

Géolocalisation sur la carte : Indonésie

(Voir situation sur carte : Indonésie)
HMS Jupiter
HMS Jupiter

Le HMS Jupiter est un destroyer de classe J en service dans la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

Canon de 4,7 pouces du Jupiter tirant sur des navires ennemis dans le port de Cherbourg les 10-.

Après la mise en service, le Jupiter effectua des essais au large de Portland, ces activités furent retardées par des problèmes de turbines qui seront réparées à la base de Devonport. Il acheva ses essais le et rejoignit la 7e flottille de destroyers de la Home Fleet, basée dans le Humber jusqu'à la déclaration de guerre britannique le .

Le , les Jupiter et Encounter sont détachés de la Mediterranean Fleet, rejoignant la Force G à Colombo. Après avoir rejoint le croiseur de bataille Repulse en mer, ils mettent le cap sur Singapour, qu'il atteignent le 2 décembre. Quelques jours plus tard, la force, rejoint par les Vampire et Tenedos, met le cap vers l'Australie avant d'être rappelée peu après. Ce n'est que neuf jours plus tard que les Tenedos et Repulse rejoignirent la Force Z de Phillipsattaquant la force d'invasion japonaise le . Pendant sa campagne du Pacifique, le Jupiter était commandé par le Lieutenant commander Norman V. J. T. Thew.

Le Jupiter coula le sous-marin japonais I-60 le . Le , il toucha une mine posée plus tôt dans la journée par le mouilleur de mines hollandais Gouden Leeuw, pendant qu'il faisait route avec la force ABDACOM pendant la première bataille de la mer de Java. Le destroyer fut coulé au large de la côte nord de Java, en mer de Java, à 21 h 16. Initialement, l'explosion aurait été causée par une torpille japonaise.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • John English, Afridi to Nizam: British Fleet Destroyers 1937–43, Gravesend, Kent, World Ship Society, (ISBN 0-905617-64-9)
  • Norman Friedman, British Destroyers & Frigates: The Second World War and After, Annapolis, Maryland, Naval Institute Press, (ISBN 1-86176-137-6)
  • Peter Hodges et Friedman, Norman, Destroyer Weapons of World War 2, Greenwich, Conway Maritime Press, (ISBN 978-0-85177-137-3)
  • Charles Langtree, The Kelly's: British J, K, and N Class Destroyers of World War II, Annapolis, Maryland, Naval Institute Press, (ISBN 1-55750-422-9)
  • H. T. Lenton, British & Empire Warships of the Second World War, Annapolis, Maryland, Naval Institute Press, (ISBN 1-55750-048-7)
  • Edgar J. March, British Destroyers: A History of Development, 1892–1953; Drawn by Admiralty Permission From Official Records & Returns, Ships' Covers & Building Plans, London, Seeley Service, (OCLC 164893555)
  • Jürgen Rohwer, Chronology of the War at Sea 1939–1945: The Naval History of World War Two, Annapolis, Maryland, Naval Institute Press, (ISBN 1-59114-119-2)
  • M. J. Whitley, Destroyers of World War Two: An Illustrated Encyclopedia, London, Cassell & Co., (ISBN 1-85409-521-8)
  • John de D Winser, B.E.F. Ships Before, At and After Dunkirk, Gravesend, World Ship Society, (ISBN 0-905617-91-6)

Liens externes[modifier | modifier le code]