Gustav Kars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gustav Kars
Naissance
Shanghai
Décès
Saint-Mandé
Lieux de résidence Saint-Mandé
Activité principale Musicologue
Style Musique classique, Musique symphonique, Musicologie, Critique musicale
Lieux d'activité Paris
Formation Université de Vienne
Enseignement Centre universitaire de Vincennes, Université Paris VIII
Famille Mila Kars, Jean-Rodolphe Kars

Gustav Kars est un musicologue juif viennois né en 1913 à Shanghaï et décédé à Saint-Mandé en 1995. Il était docteur de l'Université de Vienne et chargé de cours de civilisation germanique à l'Université de Paris VIII.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il rencontre à Calcutta Mila, médecin qualifié (ayant choisi de travailler dans un hôpital de la Croix-Rouge en Inde à la suite de son veuvage en Nouvelle-Zélande). Ils se marient et ont un fils, Jean-Rodolphe Kars, en 1947. Celui-ci deviendra pianiste puis prêtre catholique. En 1948, ils quittent l'Inde pour venir s'installer en France, vivent quelque temps au Chambon-sur-Lignon puis s'installent à Paris en 1953. Gustav Kars travaille alors dans une école privée juive. Par la suite, il devient assistant au Centre universitaire de Vincennes puis à l'Université Paris VIII. Il avait une très large culture musicale[1], [2] et a participé à de nombreux ouvrages de musicologie [3],[4].

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Encyclopédie des musiques sacrées, dirigée par Jacques Porte, éditions Labergerie, contribution (1971)
  • Le Siècle de Bruckner, dirigé par Paul-Gilbert Langevin, La Revue musicale, contribution (1975)
  • Anton Bruckner, apogée de la symphonie de Paul-Gilbert Langevin, contribution (1976)
  • Réflexions sur la musique autrichienne, Cahiers universitaires d'information sur l'Autriche (1977)[5]
  • Larousse de la musique, dirigé par Marc Vignal, éditions Larousse, contribution (1982)
  • Spätlese, lebensernte eines Aussenseiters, essai bilingue allemand-français (1985)
  • Das Bild des Juden in der deutschen Literatur des 18. und 19. Jahrhunderts, éditions Burg-Verlag, 1988 (ISBN 3-922123-34-1)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]