Le Siècle de Bruckner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Siècle de Bruckner
Auteur Paul-Gilbert Langevin et al.
Pays Drapeau de la France France
Version originale
Langue français
Éditeur La Revue musicale
Éditions Richard Masse
Lieu de parution Paris
Date de parution 1975
Version française
Nombre de pages 184
Chronologie

Le Siècle de Bruckner (sous-titré : Essai pour une nouvelle perspective sur les maîtres viennois du second âge d'or) est un ouvrage de musicologie, écrit par le musicologue Paul-Gilbert Langevin en collaboration avec Gustav Kars et Éric-Paul Stekel sur les œuvres du compositeur Anton Bruckner et de ses contemporains, à savoir Franz Schubert, Hugo Wolf, Gustav Mahler, Arnold Schönberg, Franz Schmidt, Alban Berg, Anton Webern, Karl Kraus, Alexandre von Zemlinsky, Julius Bittner, Franz Schreker, Erich Wolfgang Korngold, Franz Liszt, etc. Il est paru dans La Revue musicale aux éditions Richard Masse en 1975. Cet ouvrage a été suivi d'une étude plus approfondie de l'œuvre de Bruckner, appelée Anton Bruckner, apogée de la symphonie, en 1977[1].

Réception[modifier | modifier le code]

Françoise Malettra, dans un article du magazine Diapason, exprimait son enthousiasme à la parution de l'ouvrage :

« Paul-Gilbert Langevin qui ne cesse depuis 25 ans de « revenir » à Bruckner […] nous livre aujourd'hui la synthèse et l'aboutissement des multiples étapes qui en font sa plus belle victoire[2]. »

Selon la Bibliographie de la France :

« L'ouvrage est un hommage à l'occasion du cent cinquantenaire d'Anton Bruckner et du centenaire d'Arnold Schönberg, et Franz Schmidt, à l'art musical viennois sous le règne de François-Joseph Ier. A travers les représentants de ce que l'auteur appelle l'Etno-romantisme viennois (sic), Paul-Gilbert Langevin tente de mettre en évidence la continuité existant entre cette période particulière de l'art danubien et l'époque contemporaine. L'ouvrage se présente donc comme un complément bibliographique, comportant un index et de nombreuses illustrations, dont le fac-similé d'un inédit d'Hugo Wolf. »

— Cercle de la librairie, Bibliographie de la France no 3, 21 janvier 1976, p. 79[3].

L'auteur se voit confier la rédaction de l’article « Bruckner » du Dictionnaire de la musique chez Larousse, sous la direction de Marc Vignal paru en 1982[4] et l'ouvrage est cité dans la large bibliographie.

Florian Hollard, qui rédige l'article « Anton Bruckner » de l'Encyclopædia Universalis, cite Le Siècle de Bruckner dans sa bibliographie, ainsi que l'autre livre de Langevin sur le même compositeur : Anton Bruckner, apogée de la symphonie[5].

L'article « Anton Bruckner » de Paul Hawkshaw dans le Grove (2001), cite les deux ouvrages en français de Langevin consacrés à Bruckner dans sa bibliographie très fournie[6] (essentiellement anglaise et allemande, il n'y a qu'un troisième ouvrage en français : celui d'Alfred Westarp daté de 1911).

Ouvrage[modifier | modifier le code]

  • Paul Gilbert Langevin, Eric-Paul Stekel et Gustave Kars, Le Siècle de Bruckner: essais pour une nouvelle perspective sur les maîtres viennois du second âge d'or, Anton Bruckner, Hugo Wolf, Gustav Mahler, Arnold Schœnberg, Franz Schmidt et ses contemporains, éditions Richard Masse, La Revue musicale, numéros 298-299, (OCLC 2526567).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pour l'importance du rôle de l'auteur et de ses collègues dans la diffusion de l'oeuvre d'Anton Bruckner en France, voir le chapitre d'ouvrage suivant: Anton Bruckner, l'homme et son oeuvre, par Michel Lancelot, Seghers, chapitre Anton Bruckner et la France, 4 pages, à consulter sur Google Books.
  2. Françoise Malettra, « La musique et les livres », Diapason, Paris, no 224,‎ , p. 49 (ISSN 1292-0703).
  3. Section Nouvelles du livre, publication du dépôt légal, mention de Le Siècle de Bruckner disponible sur Gallica
  4. Paul-Gilbert Langevin, « Anton Bruckner » dans : Marc Vignal (dir.), Dictionnaire de la musique, Paris, Larousse, 2005 (1re éd. 1982), 1516 p. (ISBN 2-03-505545-8, OCLC 896013420, lire en ligne), p. 127–131.
  5. Florian Hollard, « Bruckner Anton - (1824-1896) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 décembre 2018.
  6. (en) Paul Hawkshaw, « Anton Bruckner », dans Grove Music Online, Oxford University Press, (lire en ligne) (inscription nécessaire)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]