Peter Altenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Peter Altenberg par Gustav Jagerspacher 1909

Peter Altenberg (de son vrai nom Richard Engländer, né le 9 mars 1859 à Vienne - décédé le 8 janvier 1919 à Vienne) est un écrivain autrichien.

Issu d'une famille de commerçants juifs, il étudie le droit et la médecine, travaille comme libraire, puis écrivain. Il est une figure centrale de la bohème viennoise du fin de siècle et de l'écriture impressionniste à Vienne. Il écrit des esquisses en une prose nerveuse, perceptive de la vie quotidienne, aussi des aphorismes moralistes.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Wie ich es sehe, 1896
  • Ashantee, 1897
  • Was der Tag mir zuträgt, 1901
  • Prodromos, 1906
  • Märchen des Lebens, 1908
  • Bilderbögen des kleinen Lebens, 1909
  • Neues Altes
  • Semmering 1912, 1913
  • Fechsung, 1915
  • Nachfechsung, 1916
  • Vita ipsa, 1918
  • Mein Lebensabend, 1919
  • Der Nachlass (publié par Alfred Polgar), 1925
  • Nachlese (publié par la sœur de Peter Altenberg, Marie Mauthner), 1930
en français
  • Poison, trad. A. Basler et R. Meunier, dans La Plume, janvier à juin 1902, p. 470s. en ligne
  • Extrait du Journal de la Noble Miss Madrilène, trad. A. Basler et R. Meunier, dans La Plume, janvier à juin 1902, p 537-541 en ligne
  • Révolutionnaire, trad. Henry Vernot, dans La Revue blanche, janvier à avril 1902, p. 168-184 en ligne
  • Au Volksgarten, Scène nocturne, La branche d'aubépine, Flirt, Aphorismes, traduit par Marc Henry et J.G.-Prod'homme, dans Les Soirées de Paris, no. 12/13 1913, p. 18-23 en ligne
  • Esquisses viennoises, traduit par Miguel Couffon, Pandora, Aix-en-Provence, 1982
  • Nouvelles esquisses viennoises, traduit par Miguel Couffon, Actes Sud, 1984
  • Ma vie en éclats, trad. Alfred Eibel, le Temps qu'il fait, Cognac, 1989
  • Achanti, trad. Miguel Couffon , Éd. Caractères, Paris, 2002

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Österreichisches Biographisches Lexikon 1815-1950, vol. 1, Verlag der Österreichischen Akademie der Wissenschaften, Wien 1956, p. 253 PDF
  • Peter Altenberg: Brief an Arthur Schnitzler. 1894. In: Gotthard Wunberg (Hrsg.): Die Wiener Moderne. Literatur, Kunst und Musik zwischen 1890 und 1910. Reclam, Stuttgart ISBN 3-15-007742-7
  • Heinz Lunzer: Peter Altenberg – Extracte des Lebens. Einem Schriftsteller auf der Spur. Residenz-Verlag, Salzburg 2003 ISBN 3-7017-1320-0
  • Gisela von Wysocki: Peter Altenberg. Bilder und Geschichten des befreiten Lebens. Europäische Verlags-Anstalt, Hamburg 1994 ISBN 3-434-50049-9 (u. a. Ausgaben)
  • Friedell, Egon: Ecce Poeta Photomechanische Wiedergabe der Ausg. Berlin, S. Fischer, 1912 Vorw. Arthur Wolfgang Lorenz. Zürich: Diogenes, 1992 ISBN 3-257-22543-1
  • derselbe (Hg & Verf.) Das Altenbergbuch Von den Erben Altenbergs autorisierte Ausg. Leipzig; Wien; Zürich: Verlag d. Wiener Graphischen Werkstätte [Literat. Abt. von Waldheim-Eberle] 1922, 2. Aufl. 1928
  • Helga Malmberg: Widerhall des Herzens. Ein Peter Altenberg-Buch München: Langen-Müller, 1961 (Buchklub-Ausg. 1964)
  • P.A. Das Glück der verlorenen Stunden. Auswahl aus dem Werk Hg. Wolfgang Kraus. München: Kösel, 1961
  • Rößner, Christian: Der Autor als Literatur. Peter Altenberg in Texten der 'klassischen Moderne'. [Reihe: Helicon – Beiträge zur deutschen Literatur Band 32]. Frankfurt/M. 2006. ISBN 978-3-631-54965-0.
  • Miguel Couffon: Peter Altenberg, Erotisme et vie de bohème à Vienne. Perspectives critiques, Presses Universitaires de France, Paris, 1999.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :