Guide touristique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour le métier de guide, voir Guide culturel.
Voyage pittoresque de Paris - 1752

Un guide touristique ou guide de voyage est un type de livre contenant des informations sur un lieu donné, qui peuvent être d'ordre pratique autant que culturel et historique, à l'usage des touristes.

Éditions papier[modifier | modifier le code]

Les premiers guides touristiques, tels que nous les connaissons aujourd'hui, sont apparus au début du XIXe siècle, en Angleterre et en Allemagne : guide Reichard à partir de 1784, guide Rheinreise en 1828 de Karl Baedeker (1801-1859), guides Murray de 1836 à 1901. Un colloque universitaire, en 1998, a entrepris une recension de la production des guides imprimés du XVIe au XXe siècle[1].

En France, la première grande collection de guides touristiques fut les Guides Joanne, qui devinrent après la première guerre mondiale les Guides bleus publiés chez Hachette, collection toujours existante.

En 1902 Claudius Madrolle publia un guide Indo-Chine, Indes, Siam premier guide de la Collection des Guides Madrolle (1902-1939)[2].

Le développement du tourisme automobile incita Michelin à devenir éditeur de cartes et de guides touristiques. Ses Guides verts, apparus après la Première Guerre mondiale, sont toujours édités. Les Guides Verts ont beaucoup évolué : format moins allongé, illustration en couleurs plus importante, rédaction plus vivante, type « magazine ». Ils comportent une importante cartographie, particulièrement lisible, et de très nombreux plans. Il s'agit de la collection de guides français la plus ancienne, car née dans les années 30, qui aujourd'hui reste très vivante, avec un catalogue très étoffé qui semble en mesure de relever le défi d'internet et défend au début du XXIe siècle la formule du guide de voyage "papier" français, avec un notable succès à l'international, comme en témoigne le nombre des éditions en langues étrangères.

Avec le développement du tourisme à partir des années 50 naquirent de très nombreuses collections de guides, qui connurent un grand développement, mais qui n'ont pas survécu, telles que : Guides Odé, Guides Nagel, guides du livre de poche.

D'autres guides faisant plus ou moins place à des sélections d'hôtels et de restaurants, sont apparus depuis les années 1970. Certains accueillent de la publicité, sollicitée éventuellement auprès des institutionnels (comités de tourisme, offices de tourisme), ce qui ne pousse pas à la critique. Plusieurs collections de guides ont eu une place importante sur les rayons voyages des librairies; certains concurrençant plus ou moins les guides bleus, tels les Guides Fodor, d'autres jouant précocement l'illustration, au début des années 1970, comme les Guides Aujourd'hui du groupe Jeune Afrique-éditions du Jaguar, traduits pour la plupart en plusieurs langues (régions de France, pays d'Europe, Afrique).

Le Guide du routard des Editions Hachette Tourisme , lancé la même année que l'australien Lonely Planet s'adapte à l'évolution de sa clientèle, en principe jeune, pas très fortunée et curieuse, garde une place importante : cette collection connaît un succès durable et notoire.

Les Guides du Livre de Poche, lancés par Bernard de Fallois, dirigés par Jacques-Louis Delpal, en collaboration avec les Guides Bleus, firent l'objet de gros tirages au cours des années 1970. La difficulté de mettre à jour ces ouvrages copieux, vendus à bas prix, et le prix de revient d'ouvrages inédits a entraîné l'arrêt de la collection vers 1980.

Pierre Marchand, qui avait fondé le département Jeunesse de Gallimard et lancé la collection Découvertes, s'est intéressé aux guides touristiques, en s'inspirant quelque peu d'exemples américains. Actuellement Gallimard Loisirs est très présent avec Géoguide, Géoguide Coups de coeur , Carto, Cartoville, Encyclopédie du Voyage, Bibliothèque du Voyageur.

Nathan, avant de se recentrer sur le scolaire, joua la carte de guides culturels très illustrés (Guides couleurs Delpal), dont certains furent réédités sous label Minerva. De nombreux éditeurs régionaux ont publié des guides, à l'exemple d'Alsatia, d'Aubanel et d'Édisud. Les ouvrages paraissant sous label Ouest-France ont depuis longtemps dépassé les limites de l'ouest de la France. DNA, Le Dauphiné et Sud-Ouest se sont également lancé.

Les guides Lonely Planet sont lancés en 1973. Autrefois réservés aux Anglophones, ils sont de plus en plus souvent traduits, de même que les guides Let's Go (Dakota éditions) écrits à l'origine par l'Agence des étudiants d'Harvard. Ces deux guides indiquent les prix courants des hôtels et restaurants.

Le coût des mises à jour est considérable. Il explique l'échec final de collections dont les titres se vendaient bien, mais dont le succès ne permettait pas de financer des actualisations sérieuses. Un guide bien conçu et documenté peut « tenir » plusieurs années, sauf grands bouleversements politiques dans les pays décrits, mais les variations des prix imprudemment signalés avec précision, les changements de numéros d'appel téléphonique, de libellés de sites électroniques, etc., les font vite vieillir — et la navigation sur le net permet des vérifications avant même d'être sur place.

Par ailleurs, les lecteurs actuels peinent davantage que les touristes d'autrefois à lire des ouvrages copieux. Ils veulent des illustrations, des encadrés et des hors-textes permettant de « zapper ». Les Guides bleus, érudits, souvent austères et bien documentés, du milieu du XXe siècle, ne correspondent plus à l'attente du touriste pressé. En s'adaptant, au sein d'Hachette Tourisme, ils ont su relever, pour le moment, le défi.

On peut, par ailleurs, discuter de la compétence de beaucoup d'enquêteurs-rédacteurs, souvent pigistes, pas forcément grands connaisseurs des pays qu'ils décrivent. Ainsi que d'une éventuelle « vénalité » (en fait : des renvois d'ascenseur), expliquée en grande partie par l'impossibilité de se faire rembourser les frais qui devraient normalement être engagés. Le travail de correction, bien fait dans le cas des Guides Verts, est souvent bâclé.

À l'heure actuelle, compte tenu du coût de l'impression, des droits photo et du prix d'une bonne cartographie, il est difficile de concevoir des collections sérieuses qui ne soient pas amorties par des éditions en plusieurs langues. Si possible quasi simultanées, pour éviter que la traduction paraisse quand des choses ont déjà changé. Cela oblige parfois à adaptation : les intérêts des touristes sont plus ou moins dissemblables en fonction de leur culture d'origine, la longueur du texte varie (il sera beaucoup plus long en allemand qu'en français, par exemple), ce qui pose des problèmes d'adéquation avec la mise en page initiale, notamment quand l'ouvrage est abondamment illustré.

Éditions électroniques

De nouvelles formes de guides de voyage entièrement numériques voient aussi le jour, sous forme de guides collaboratifs en ligne construit sur le principe du Web 2.0, d'audioguides ou de guides pour appareils mobiles ou GPS. L'apparition des guides de voyage électroniques a engendré deux courants en termes de contenu: le contenu provenant "d'experts" (éditions en ligne des guides papier traditionnels ou spécialistes du voyage) et le contenu généré par les utilisateurs (notes, avis, articles). On peut penser entre autres à TripAdvisor ou encore à Lonely Planet.

Éditeurs de guides touristiques[modifier | modifier le code]

Éditions papier[modifier | modifier le code]

  • Guides bleus et Carnets des Guides Bleus (Hachette)
  • Guides Joanne
  • Guides Madrolle (1902-1939)
  • Guides Michelin Voyager Pratique, Escapade à, En un coup d'œil , Carnets, Patrimoine de France
  • Guides Balado (Michelin)
  • Guides Jonglez (Michelin)
  • Guides Odé
  • Guides Nagel
  • Guides Verts et Week-End ( Michelin)
  • Guides Évasion (Hachette)
  • Guides Voir (Hachette)
  • Guides Top 10 (Hachette)
  • Guides Un Grand Week-End (Hachette)
  • Guides Gallimard Loisirs : Carto, Cartoville, Spiral, Aller-Retour, Géoguides, Géoguides Coup de Cœur, Mode d'Emploi, Encyclopédies du Voyage, Bibliothèque du Voyageur
  • Guides du Routard et Routard Express (Hachette)
  • Guides du Petit Futé Country Guide Le Guide qui va à l'Essentiel Carnets de Voyage City Trip
  • Guides du Petit Paumé
  • Guides Lonely Planet et En Quelques Jours
  • Guides Mondéos et BaLaDO
  • Guides Dakota
  • Guides National Géographic
  • Guides Berlitz
  • Guides Let's Go
  • Guides du Reader's Digest
  • Guides Géobook
  • Guides Autrement
  • Guides Ulysse
  • Guides Peuples du Monde
  • Guides Vigot
  • Guides Tao
  • Guides Graines de Voyageurs
  • Guides Les Pintades
  • Guides Place des Victoires
  • Guides Marcus
  • Guides Parigramme et Les Beaux Jours
  • Guides Glénat
  • Guides Bonneton
  • Guides Liana Levi L'Autre Guide
  • Guides Librio
  • Guides Phaidon
  • Guides JPM
  • Guides Olizane
  • Guides Cérès
  • Guides Minerva
  • Guides Lanoo
  • Guides First
  • Guides Gremese Last Minute
  • Guides Ouest-France
  • Guides Le Press Book
  • Guides Sud-Ouest
  • Guides DNA
  • Guides Le Dauphiné
  • Guides Chti
  • Guides Itinéraires des Editions du Patrimoine
  • Guides Parcours du Patrimoine de Lieux Dits Editions
  • Guides de Charme Rivages
  • Guides Départ Immédiat
  • Guides Objectif Nature Arthaud
  • Guides du Touring Club Italiano
  • Guides Bonechi
  • Guides De Agostini
  • Guides Condé-Nast
  • Guides Nelles
  • Guides DK
  • Guides Rough
  • Guides Bradt
  • Guides Insight Guides
  • Guides Footprint Handbooks
  • Guides Fodor's
  • Guides Moon Travel Guides
  • Guides Frommer's
  • Guides Murray
  • Guides Little Book Room
  • Guides Baedeker

Éditions électroniques[modifier | modifier le code]

  • Lonely Planet
  • Insight Guides
  • Tripadvisor
  • Wikitravel
  • Wikivoyage
  • Guide Vert Michelin
  • So! Michelin
  • Guide du Routard
  • Petit Futé
  • Chti
  • Smartcitys de Gallimard Loisirs
  • Le Press Book
  • Guide Evasion
  • Second Guide
  • Desticity
  • Holiday International
  • Tao
  • Graines de Voyageurs
  • Les Pintades

En France[modifier | modifier le code]

L'édition touristique : ce sont 1 150 ouvrages publiés en 2000 par l'édition francophone, principalement des guides de voyages[réf. nécessaire].

Le marché français est concentré, dominé par le trio HachetteTourisme - Michelin Travel Partner - Gallimard Loisirs, qui à eux seuls représentent environ 60 % du marché - mais des éditeurs de taille plus modeste se taillent de plus en plus des parts considérables, par exemple Lonely Planet ou Petit Futé, avec en 2000 une production de 300 titres; d'autres éditeurs anglo-saxons ont des éditions francophones, comme National Geographic, AA Travel Guides, Sélection du Reader's Digest et Berlitz; sans oublier les petits, moyens ou grands éditeurs francophones, comme Mondéos, Dakota, Bonneton, Marcus, Editions du Patrimoine, First, Flammarion, Géo, JPM, Minerva, Place des Victoires, etc. Certains guides accueillent de la publicité, présentée clairement en tant que telle.

L'édition touristique se caractérise également par une production de niche :

  • Rivages : avec les destinations de charme (un profil de clientèle);
  • Autrement : approche littéraire des destinations, à travers le regard d'écrivains, (un profil d'écriture);
  • Parigramme : plus de 100 titres consacrés exclusivement à Paris, notamment avec la collection Le Guide du promeneur (une destination unique);
  • Éditions du Plaisancier : consacré exclusivement à la navigation de plaisance, (une activité unique pour une clientèle très ciblée);
  • Guides CitySpeaker : une collection de guides culturels et pratiques à télécharger sous la forme de fichiers audio, lisibles sur un baladeur numérique;
  • Rando Éditions : spécialisé sur les ouvrages de randonnées dans les Pyrénées, (une destination unique et une activité unique);
  • ou encore Solilang dont Repères de vie quotidienne proposent aux voyageur de faire des expériences de voyage, en partageant leur vie de tous les jours.

De plus, contrairement à d'autres domaines éditoriaux, les éditeurs provinciaux, parfois liés à des groupes de presse importants, ce qui favorise leur diffusion locale, sont très bien représentés (Ouest-France, Le Dauphiné libéré, Sud-Ouest, DNA , etc.). Dans plusieurs grandes villes de France, on observe également des éditions à courts où moyens tirages de dépliants touristiques thématiques. Ceux-ci proposent de découvrir de manière synthétique la ville qu'ils représentent. C'est notamment le cas avec le magazine Le Petit Zappeur à Vannes, "Le Chti" à Lille ou encore "Le monde provincial" à Perpignan, ainsi que "Les 15 lieux incontournables" à Angers et Nantes, créé par Étienne Merlo, en lien avec le groupe des Office Locaux de Publicité[réf. nécessaire].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chabaud G., Cohen É., Coquery N., Penez J, Les guides imprimés du XVIe au XXe siècle: villes, paysages, voyages, Paris : Belin, 2000. 703 p.
  • Morlier H., Les Guides-Joanne : genèse des Guides-bleus : itinéraire bibliographique, historique et descriptif de la collection de guides de voyage, 1840-1920, Paris : les Sentiers débattus, 2007, 639 p.
  • Malochet J., Les Guides Madrolle 1902-1939, des guides français pour l'Extrême-Orient. Bibliographie commentée et illustrée. Librairie les routes du globe. Paris. 2018. ISBN 9782956155607
  • Le patrimoine des guides : lectures de l'espace urbain européen, In Situ, n° 15, 2011. URL : https://insitu.revues.org/111 Libre accès
  • Géographie des guides et récits de voyage, Belgeo, Revue belge de géographie, 2012-3. URL : https://belgeo.revues.org/7132 Libre accès
  • Devanthéry A., Itinéraires: guides de voyage et tourisme alpin, 1780-1920, Paris, France : PUPS, 2016, 351 p.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les Guides imprimés du XVIe au XXe siècle. Villes, paysages, voyages, Paris, BELIN, (ISBN 978-2-7011-2738-5)
  2. Jean Malochet, Les Guides Madrolle 1902-1939, des guides français pour l'Extrême-Orient. Bibliographie commentée et illustrée. Librairie les routes du globe. Paris. 2018., Paris, Librairie les routes du globe, , 144 p. (ISBN 9782956155607)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Wikivoyage, le guide de voyage libre