Greenlandien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Greenlandien

Notation RGF q4a
Niveau Étage / Âge
Époque / Série
- Période / Système
-- Érathème / Ère
Holocène
Quaternaire
Cénozoïque

Stratigraphie

DébutFin
Point stratotypique mondial 0,0117 MaPoint stratotypique mondial 0,0082 Ma

Paléogéographie et climat

Contexte géodynamique

Réchauffement climatique

Le Greenlandien est le premier des trois étages de l'Holocène. Il s'étend de 9700 à [1],[2],[3],[4].

Historique[modifier | modifier le code]

La définition de cet étage, ainsi que celle des deux autres étages de l'Holocène, le Northgrippien et le Méghalayen, a été proposée en 2012[5] et ratifiée en 2018 par la Commission internationale de stratigraphie[6].

Chronologie[modifier | modifier le code]

L'Holocène a été subdivisé par la Commission internationale de stratigraphie en trois étages[1],[2],[3],[4] :

  • le Greenlandien, de 11 700 à 8 236 ans AP (avant l'an 2000) ;
  • le Northgrippien, de 8 236 à 4 250 ans AP (avant l'an 2000) ;
  • le Méghalayen, de 4 250 ans AP (avant l'an 2000) à aujourd'hui.

Stratotype[modifier | modifier le code]

Le point stratotypique mondial (PSM) définissant la base du Greenlandien et de l'Holocène (ratifié en 2018) est un échantillon du North Greenland Ice Core Project, site de forage situé près du centre du Groenland aux coordonnées de 75° 06′ N, 42° 19′ O. Le PSM marque les premières indications de réchauffement climatique à l'issue de la phase froide du Dryas récent[7],[8].

Diagramme des températures durant l'Holocène

Climat[modifier | modifier le code]

Après la remontée brutale des températures marquant la fin du Pléistocène supérieur, le réchauffement climatique se poursuit à un rythme un peu plus modéré durent le Greenlandien. Il est interrompu en fin de période par une chute relative des températures, dénommée événement climatique de 8200 BP. Cette fluctuation climatique ponctuelle a été retenue pour définir la limite entre Greenlandien et Northgrippien.

Le réchauffement climatique entraine une remontée rapide du niveau des mers, qui engloutissent de vastes régions autrefois émergées, et transforment en iles des portions de continents. C'est par exemple le cas des îles Britanniques, coupées du reste de l'Europe, de nombreuses iles d'Indonésie, coupées de l'Asie du Sud-Est continentale, de la Nouvelle-Guinée et de la Tasmanie, isolées de l'Australie, etc. Le pont terrestre de la Béringie est envahi par la mer, formant ainsi le détroit de Béring qui sépare désormais le continent américain du continent asiatique.

Paléofaune[modifier | modifier le code]

De nombreuses espèces de la mégafaune s'éteignent durant le Greenlandien, dans la continuité des extinctions de la fin du Pléistocène supérieur. Ces extinctions constituent de manière globale l'extinction du Quaternaire.

Préhistoire[modifier | modifier le code]

En Europe et dans de nombreuses régions d'Asie, le début du Greenlandien ouvre la voie au Mésolithique, qui se prolonge généralement jusqu'au début du Northgrippien. Au Proche-Orient, l'agriculture et l'élevage émergent durant le Greenlandien, marquant ainsi le début du Néolithique.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Martin G. Head, « Formal subdivision of the Quaternary System/Period: Present status and future directions », Quaternary International, vol. 500,‎ , p. 21-51 (DOI 10.1016/j.quaint.2019.05.018).
  2. a et b (en) M. Walker, M. J. Head, M. Berkelhammer, S. Björck, H. Cheng, L. Cwynar, D. Fisher, V. Gkinis, A. Long, J. Lowe, R. Newnham, S. Olander Rasmussen et H. Weiss, « Formal ratification of the subdivision of the Holocene Series/Epoch (Quaternary System/Period): two new Global Boundary Stratotype Sections and Points (GSSPs) and three new stages/subseries », Episodes, vol. 41, no 4,‎ (DOI 10.18814/epiiugs/2018/018016).
  3. a et b (en) « Subcommission on Quaternary Stratigraphy -- Major divisions », sur http://quaternary.stratigraphy.org/ (consulté le 10 août 2020).
  4. a et b (en) « Global Boundary Stratotype Section and Points », sur http://www.stratigraphy.org/.
  5. (en) M. J. C. Walker, M. Berkelhammer, S. Björck, L. C. Cwynar, D. A. Fisher, A. J. Long, J. J. Lowe, R. M. Newnham, S. O. Rasmussen et H. Weiss, « Formal subdivision of the Holocene Series/Epoch: a Discussion Paper by a Working Group of INTIMATE (Integration of ice‐core, marine and terrestrial records) and the Subcommission on Quaternary Stratigraphy (International Commission on Stratigraphy) », Journal of Quaternary Science, vol. 27, no 7,‎ (DOI 10.1002/jqs.2565).
  6. (en) « IUGS E-Bulletin No. 143 - June 2018 », sur http://iugs.org/
  7. (en) « GSSP Table - All Periods », sur http://www.stratigraphy.org/.
  8. (en) M. J. Head et P. L. Gibbard, « Formal subdivision of the Quaternary System/Period: Past, present, and future », Quaternary International, vol. 383,‎ , p. 4-35 (DOI 10.1016/j.quaint.2015.06.039).