Mégafaune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Mégaphone.

La mégafaune désigne l'ensemble des espèces animales de grande taille. On définit ainsi arbitrairement l'ensemble des mammifères les plus lourds. On parlera par extension de mégafaune pour les acariens de l'ordre du millimètre vis-à-vis d'acariens de l'ordre de dizaine de micromètres. La faune de plus petite taille est classée dans la macrofaune et la microfaune. Le terme est surtout employé dans le grand public pour désigner la faune disparue au Quaternaire[réf. nécessaire].

Mégafaune des mammifères[modifier | modifier le code]

Ces animaux suivent généralement une stratégie d'évolution K, disposant d'une grande longévité et des augmentations de population lentes, un bas taux de mortalité, et surtout peu ou pas de prédateurs capables d'attaquer des adultes. Ces caractéristiques rendent la mégafaune fortement vulnérable face aux activités humaines et au changement climatique.

L'intérêt de cette notion est de mettre en évidence une réduction brutale du nombre de ces espèces durant les dernières dizaines de milliers d'années, témoignage d'une modification importante de l'environnement. La limite inférieure comme poids pour ces animaux est variable en fonction des étapes et des milieux. La limite actuelle est de 45 kg, elle était de plus d'une tonne durant l'Holocène. Les cétacés constituent toujours un exemple de mégafaune géante[réf. nécessaire].

On peut associer alors ce terme soit à la région, soit à la période, exemple : mégafaune américaine du Pléistocène. La mégafaune sud-américaine est une mégafaune actuelle. Habituellement, la mégafaune australienne désigne une mégafaune disparue entre 50 000 et 20 000 ans.

Mégafaune et fertilité des sols[modifier | modifier le code]

La disparition de la mégafaune a eu un impact important sur le cycle de redistribution de la matière organique et la fertilité des sols[1]. La redistribution de matière organique aujourd'hui serait équivalente à 8 % de ce qu'elle était à l'époque de la mégafaune[1]. Le ralentissement du recyclage des éléments par les animaux pourrait avoir des conséquences sur la fertilité générale de la planète.

Mégafaune d'Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Liste de la mégafaune disparue (non-exhaustif) :
Proboscidiens
Castors géants
Paresseux géants
Félins
Sirénien
Autre

Sites paléontologiques aux États-Unis :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]