Grand Prix automobile d'Afrique du Sud 1980

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grand Prix d'Afrique du Sud 1980
Tracé de la course

Drapeau circuit de Kyalami

Données de la course
Nombre de tours 78
Longueur du circuit 4,104 km
Distance de course 320,112 km
Résultats
Vainqueur René Arnoux,
Renault,
h 36 min 52 s 54
(vitesse moyenne : 198,262 km/h)
Pole position Jean-Pierre Jabouille,
Renault,
min 10 s 00
(vitesse moyenne : 211,063 km/h)
Record du tour en course René Arnoux,
Renault,
min 13 s 15
(vitesse moyenne : 201,974 km/h)

Le Grand Prix d'Afrique du Sud 1980, disputé sur le circuit de Kyalami le 1er mars, est la 331e course de Formule 1 courue depuis la création du championnat du monde de Formule 1 en 1950 et la troisième épreuve du championnat du monde de Formule 1 1980. Il a été remporté sur Renault par le Français René Arnoux vainqueur de son second Grand Prix consécutif après avoir signé la première victoire de sa carrière à l'occasion du Grand Prix du Brésil 1980.

Avec la deuxième place de Jacques Laffite sur Ligier et la troisième place de Didier Pironi également sur Ligier, il a donné lieu au premier podium 100 % français de l'histoire du championnat du monde de Formule 1.

Classement[modifier | modifier le code]

Pos Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 16 Drapeau : France René Arnoux Renault 78 1 h 36 min 52 s 54 2 9
2 26 Drapeau : France Jacques Laffite Ligier-Ford 78 +34 s 07 4 6
3 25 Drapeau : France Didier Pironi Ligier-Ford 78 +52 s 49 5 4
4 5 Drapeau : Brésil Nelson Piquet Brabham-Ford 78 +1 min 01 s 02 3 3
5 28 Drapeau : Argentine Carlos Reutemann Williams-Ford 77 +1 tour 6 2
6 30 Drapeau : République fédérale d'Allemagne Jochen Mass Arrows-Ford 77 +1 tour 19 1
7 3 Drapeau : France Jean-Pierre Jarier Tyrrell-Ford 77 +1 tour 13
8 20 Drapeau : Brésil Emerson Fittipaldi Fittipaldi-Ford 77 +1 tour 18
9 14 Drapeau : Suisse Clay Regazzoni Ensign-Ford 77 +1 tour 20
10 6 Drapeau : Argentine Ricardo Zunino Brabham-Ford 77 +1 tour 17
11 7 Drapeau : Royaume-Uni John Watson McLaren-Ford 76 +2 tours 21
12 11 Drapeau : États-Unis Mario Andretti Lotus-Ford 76 +2 tours 15
13 17 Drapeau : Royaume-Uni Geoff Lees Shadow-Ford 70 Suspensions 24
Abd. 23 Drapeau : Italie Bruno Giacomelli Alfa Romeo 69 Moteur 12
Abd. 15 Drapeau : France Jean-Pierre Jabouille Renault 61 Crevaison 1
Abd. 4 Drapeau : Irlande Derek Daly Tyrrell-Ford 61 Crevaison 16
Abd. 21 Drapeau : Finlande Keke Rosberg Fittipaldi-Ford 58 Accident 23
Nc. 22 Drapeau : France Patrick Depailler Alfa Romeo 53 Non classé 7
Abd. 27 Drapeau : Australie Alan Jones Williams-Ford 34 Boîte de vitesses 8
Abd. 2 Drapeau : Canada Gilles Villeneuve Ferrari 31 Transmission 10
Abd. 1 Flag of South Africa (1928-1994).svg Jody Scheckter Ferrari 14 Moteur 9
Abd. 29 Drapeau : Italie Riccardo Patrese Arrows-Ford 10 Sortie de piste 11
Abd. 31 Drapeau : États-Unis Eddie Cheever Osella-Ford 8 Sortie de piste 22
Abd. 12 Drapeau : Italie Elio De Angelis Lotus-Ford 1 Sortie de piste 14
Np. 8 Drapeau : France Alain Prost McLaren-Ford Accident en essais qualificatifs
Np. 9 Drapeau : Suisse Marc Surer ATS-Ford Accident en essais qualificatifs
Nq. 18 Drapeau : Royaume-Uni Dave Kennedy Shadow-Ford Non qualifié
Nq. 10 Drapeau : Pays-Bas Jan Lammers ATS-Ford Non qualifié

Légende :

  • Abd.=Abandon - Nq =Non qualifié - Np.=Non partant.
  • Alain Prost a réalisé le 22e temps qualificatif mais n'a pas pris le départ à la suite d'un accident en essais qualificatifs.
  • Geoff Lees, initialement non qualifié (25e temps des qualifications) est admis au départ à la suite de l'accident d'Alain Prost libérant une place sur la grille.
  • Marc Surer, victime d'une fracture des deux jambes n'a pas pris part non plus à la course.

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

  • Pole position : Jean-Pierre Jabouille en 1 min 10 s 00 (vitesse moyenne : 211,063 km/h)
  • Meilleur tour en course : René Arnoux en 1 min 13 s 15 au 51e tour (vitesse moyenne : 201,974 km/h).

Tours en tête[modifier | modifier le code]

À noter[modifier | modifier le code]

  • 2e victoire pour René Arnoux.
  • 3e victoire pour Renault en tant que constructeur.
  • 3e victoire pour Renault en tant que motoriste.
  • 1er départ en Grand Prix d'une Osella.
  • 104e et dernier Grand Prix de l'écurie Shadow.
  • Premier podium 100 % français dans l'histoire de la Formule 1.