Grand Prix automobile d'Afrique du Sud 1984

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grand Prix d'Afrique du Sud 1984
Tracé de la course
Données de course
Nombre de tours 75
Longueur du circuit 4,104 km
Distance de course 308,800 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur Drapeau de l'Autriche Niki Lauda,
McLaren-TAG,
h 29 min 23 s 430
(vitesse moyenne : 206,599 km/h)
Pole position Drapeau du Brésil Nelson Piquet,
Brabham-BMW,
min 4 s 871
(vitesse moyenne : 227,750 km/h)
Record du tour en course Drapeau de la France Patrick Tambay,
Renault,
min 8 s 877
(vitesse moyenne : 214,504 km/h)

Résultats du Grand Prix automobile d'Afrique du Sud de Formule 1 1984 qui a eu lieu sur le circuit de Kyalami près de Johannesburg le .

Classement[modifier | modifier le code]

Pos. No  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 8 Drapeau de l'Autriche Niki Lauda McLaren-TAG 75 1 h 29 min 23 s 430
(206,599 km/h)
8 9
2 7 Drapeau de la France Alain Prost McLaren-TAG 75 + 1 min 05 s 950 5 6
3 16 Drapeau du Royaume-Uni Derek Warwick Renault 74 + 1 tour 9 4
4 22 Drapeau de l'Italie Riccardo Patrese Alfa Romeo 73 + 2 tours 18 3
5 26 Drapeau de l'Italie Andrea de Cesaris Ligier-Renault 73 + 2 tours 14 2
6 19 Drapeau du Brésil Ayrton Senna Toleman-Hart 72 + 3 tours 13 1
7 11 Drapeau de l'Italie Elio De Angelis Lotus-Renault 71 + 4 tours 7
8 21 Drapeau de l'Italie Mauro Baldi Spirit-Hart 71 + 4 tours 20
9 17 Drapeau de la Suisse Marc Surer Arrows-Ford 71 + 4 tours 23
10 25 Drapeau de la France François Hesnault Ligier-Renault 71 + 4 tours 17
Dsq. 3 Drapeau du Royaume-Uni Martin Brundle Tyrrell-Ford 71 Disqualifié 25
11 27 Drapeau de l'Italie Michele Alboreto Ferrari 70 Alimentation 10
12 18 Drapeau de la Belgique Thierry Boutsen Arrows-Ford 70 + 5 tours 26
Abd. 15 Drapeau de la France Patrick Tambay Renault 66 Panne d'essence 4
Abd. 5 Drapeau de la France Jacques Laffite Williams-Honda 60 Perte d'une roue 11
Dsq. 4 Drapeau de l'Allemagne Stefan Bellof Tyrrell-Ford 60 Disqualifié 24
Abd. 14 Drapeau de l'Allemagne Manfred Winkelhock ATS-BMW 53 Soupape 12
Abd. 6 Drapeau de la Finlande Keke Rosberg Williams-Honda 51 Transmission 2
Abd. 12 Drapeau du Royaume-Uni Nigel Mansell Lotus-Renault 51 Alimentation 3
Abd. 28 Drapeau de la France René Arnoux Ferrari 40 Allumage 15
Abd. 1 Drapeau du Brésil Nelson Piquet Brabham-BMW 29 Turbo 1
Abd. 20 Drapeau du Venezuela Johnny Cecotto Toleman-Hart 26 Crevaison 19
Abd. 9 Drapeau de la France Philippe Alliot RAM-Hart 24 Pompe à eau 22
Abd. 10 Drapeau du Royaume-Uni Jonathan Palmer RAM-Hart 22 Boîte de vitesses 21
Abd. 2 Drapeau de l'Italie Teo Fabi Brabham-BMW 18 Turbo 6
Abd. 23 Drapeau des États-Unis Eddie Cheever Alfa Romeo 4 Radiateur 16
Np. 24 Drapeau de l'Italie Piercarlo Ghinzani Osella-Alfa Romeo Accident
  • À la suite du forfait de Piercarlo Ghinzani, victime d'un accident durant le warm up, initialement qualifié à la vingtième place, tous les concurrents qualifiés derrière lui bénéficient d'une position avancée d'une place sur la grille de départ[1].
  • Initialement non qualifié, Thierry Boutsen est autorisé à prendre le départ depuis la vingt-sixième et dernière place sur la grille à la suite du forfait de Ghinzani qui libère une place.

Pole position et record du tour[modifier | modifier le code]

  • Pole position : Nelson Piquet en 1 min 04 s 871 (vitesse moyenne : 227,750 km/h).
  • Meilleur tour en course : Patrick Tambay en 1 min 08 s 877 au 64e tour (vitesse moyenne : 214,504 km/h).

Tours en tête[modifier | modifier le code]

À noter[modifier | modifier le code]

  • 20e victoire pour Niki Lauda.
  • 32e victoire pour McLaren en tant que constructeur.
  • 2e victoire pour TAG-Porsche en tant que motoriste.
  • 1er podium pour Derek Warwick.
  • 1er point pour Ayrton Senna.
  • Thierry Boutsen est victime d'une erreur de classement : il est classé 12e à cinq tours alors qu'il est arrivé 9e à quatre tours.
  • Piercarlo Ghinzani, non qualifié pour cette course, a été victime lors du warm up d'un grave accident au cours duquel sa monoplace est sortie violemment de la piste et s'est embrasée.
  • Alain Prost a été contraint de partir de la ligne des stands à bord de sa voiture de réserve en dernière position après avoir été victime d'un problème de pompe à essence pendant le tour de formation.
  • Les deux pilotes de l'écurie Tyrrell-Ford, Martin Brundle (qui fut classé 11e de la course) et Stefan Bellof (qui lui dut abandonner), seront plus tard disqualifiés de toutes les courses de la saison à la suite de la révélation de la tricherie de l'écurie britannique qui faisait partir ses voitures en dessous du poids légal, puis les lestait en fin de course avec des billes de plomb injectées dans le réservoir lors d'un simulacre de ravitaillement en eau du système de freinage, les monoplaces passaient ainsi avec succès le contrôle technique d'après course.


Notes et références[modifier | modifier le code]