Goon: Last of the Enforcers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Goon: Last of the Enforcers
Titre québécois Goon : Le Dernier des durs à cuire
Titre original Goon: Last of the Enforcers
Réalisation Jay Baruchel
Scénario Jay Baruchel
Jesse Chabot
Acteurs principaux
Sociétés de production No Trace Camping
Caramel Film
Pays d’origine Drapeau du Canada Canada,
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie
Durée 101 minutes
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Goon: Last of the Enforcers ou Goon : Le Dernier des durs à cuire au Québec est un film canado-américain coécrit et réalisé par Jay Baruchel, sorti en 2017.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

États-Unis : R
Canada (Colombie-Britannique) : interdit au moins de 18 ans
Canada (Québec) : interdit au moins de 13 ans

Distribution[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[3] et selon le carton du doublage français du film.
 Source et légende : version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[4]

Production[modifier | modifier le code]

Attribution des rôles[modifier | modifier le code]

En septembre 2012, Jay Baruchel est annoncé pour écrire le scénario de la suite de Fight Games (Goon), avec Jesse Chabot, Michael Dowse pour réaliser le film et Evan Goldberg, à la production[5].

En mai 2015, Jay Baruchel est annoncé comme réalisateur du film, intitulé Goon: Last of the Enforcers et qu'il reprendrait également son rôle de Pat, tandis que Seann William Scott est également annoncé pour reprendre son rôle du joueur de hockey, Doug « The Thug » Glatt[6]. Aussi, Evan Goldberg est annoncé comme producteur exécutif, tandis que David Gross, Jesse Shapira, Jeff Arkuss et André Rouleau comme producteur du film[6].

En juin 2015, Liev Schreiber et Alison Pill sont annoncés pour reprendre leur rôle lors du précédent film, alors que Elisha Cuthbert rejoint le casting[7]. Puis, la distribution complète est annoncée par Entertainment One avec entre autres : Wyatt Russell, Marc-André Grondin, Kim Coates et Callum Keith Rennie[8].

En juillet 2015, James Duthie et T. J. Miller ont obtenu un rôle dans le film[9], ainsi que le temps d'un caméo, les véritables joueurs de hockey Tyler Seguin et Michael Del Zotto[10]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le film a été tourné à partir du 22 juin 2015 à Toronto, Ontario, au Canada[8],[11],[12]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Goon: Last of the Enforcers sur l’Internet Movie Database.
  2. Goon: Last of the Enforcers sur Allociné.
  3. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage.
  4. « Fiche du doublage québécois du film », sur Doublage.qc.ca.
  5. (en) Dave Trumbore, « Jay Baruchel Tweets GOON 2 Update; Will Co-Write with Jesse Chabot and Michael Dowse Will Return to Direct; Evan Goldberg Will Produce », sur Collider.com, (consulté le 15 janvier 2018).
  6. a et b (en) Borys Kit, « Jay Baruchel to Direct Goon Sequel », sur The Hollywood Reporter.com, (consulté le 15 janvier 2018).
  7. (en) Borys Kit, « Elisha Cuthbert Joins Seann William Scott for Goon Sequel », sur The Hollywood Reporter.com, (consulté le 15 janvier 2018).
  8. a et b (en) Mike Fleming, Jr., « Hockey Brawler Pic Goon Sequel Has Wyatt Russell Squaring Off with Liev Schreiber, Seann William Scott », sur Deadline.com, (consulté le 15 janvier 2018).
  9. (en) « James Duthie stars alongside T. J. Miller in the Goon sequel! », sur Tsn.ca, (consulté le 15 janvier 2018).
  10. (en) Chris Peters, « LOOK: Tyler Seguin, Michael Del Zotto on set for Goon 2 cameos », sur Cbssports.com, (consulté le 15 janvier 2018).
  11. (en) Goon: Last of the Enforcers sur l’Internet Movie Database.
  12. (en) « On the Set for 6/22/15: Spielberg's The Bfg Wraps Along with Teenage Mutant Ninja Turtles Sequel, Woody Harrelson Starts Wilson » [archive du ], sur Ssninsider.com, (consulté le 15 janvier 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]