Gilbert Chénier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gilbert Chénier
Naissance
Ottawa,
Drapeau de l'Ontario Ontario, Drapeau du Canada Canada
Nationalité Drapeau du Canada
Décès (à 39 ans)
Montréal,
Drapeau : Québec Québec, Drapeau du Canada Canada
Profession Acteur, scripteur, auteur et chanteur

Gilbert Chénier (né le à Ottawa, mort le à Montréal) est un acteur, scripteur, auteur et chanteur canadien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gilbert Chénier est pour bien des gens l'inoubliable Monsieur Polpon de leur enfance, mais quand il se joint à l'équipe de Patofville en 1973, il n'en est pas à ses premières armes dans le métier.

Il commence sa carrière en 1957-1958 à la radio, comme animateur d'une émission fantaisiste sur les ondes de CKCH à Hull. Il se dirige quelques années plus tard vers la comédie en joignant la troupe du P'tit théâtre d'Ottawa. Il anime ensuite chaque samedi matin une émission pour enfants, ce qui lui permet de constater qu'il a le talent de les intéresser.

En 1960, il incarne entre autres l'ours Paillasse dans la série télévisée La Boîte à Surprise. Il participe ensuite aux émissions Jeunes visages, Le Bonheur des autres, Bidule de Tarmacadam, Les Belles Histoires des pays d'en haut et Le Paradis terrestre. On le voit dans le téléthéâtre C'est toujours la même histoire de Claude Jasmin et André Boucher.

C'est dans le cadre de la série télévisée Vaudeville que Jacques Desrosiers et Gilbert Chénier sont appelés à travailler ensemble pour la première fois. Tout de suite la chimie s'installe. Ce « gros bonhomme sympathique », comme l'écrit Jacques Desrosiers dans son autobiographie, devient un collaborateur indispensable. Un peu plus tard on leur confie l'animation d'une nouvelle série : Café Terrasse.

C'est donc avec des talents reconnus de comédien, de scripteur, de chanteur et de compositeur que Chénier est recommandé par Jacques Desrosiers pour écrire les textes de Patofville. C'est d'ailleurs Chénier qui lui avait suggéré d'accepter le rôle de Patof pour la série télévisée Le cirque du Capitaine. Desrosiers qui avait été approché par un réalisateur de Télé-Métropole avait tout d'abord reçu l'offre comme une insulte. « Cout'donc, y veulent-tu rire de moi? Après dix-sept ans de métier! Y peuvent prendre n'importe quel jeune comédien, le maquiller puis lui faire faire le clown[1]! », raconte Desrosiers. Chénier l'avait alors encouragé à accepter : « T'es comédien, tu dois être capable de faire le clown, qui dans le fond est un rôle comme un autre[1]. »

Chénier, en plus d'incarner le sympathique Monsieur Polpon, écrit les textes des émissions, se mêle à la composition et même à l'enregistrement des chansons puis, enfin, à l'élaboration d'une bande dessinée ayant Patof pour héros.

Et puis un peu plus de deux ans après la mise en onde de Patofville, alors que Patof est en pleine gloire et qu'il est devenu une véritable industrie, Gilbert Chénier meurt à la suite de troubles hépatiques. Il n'est alors âgé que de 39 ans. Chénier qui était le cerveau de l'émission laisse un bien grand vide.

Pour Desrosiers c'est un choc terrible. Il vient de perdre son meilleur ami, son confident, son conseiller, la personne en qui il avait le plus confiance. Au salon funéraire, c'est Monsieur Polpon qu'on vient voir pendant la journée. Jacques Desrosiers raconte : « J'aurais préféré que les enfants ne voient pas Polpon dans cet état! (...) Pour les enfants, c'était bizarre. Polpon leur policier bonbon, comme disait si bien une de ses chansons, était parti quelque part au ciel[1].. »

Gilbert Chénier a tenu plusieurs rôles au théâtre, notamment dans Le petit bonheur de Félix Leclerc, Tu voleras moins de Dario Fo, Hier, les enfants dansaient de Gratien Gélinas ainsi que dans la comédie musicale Monica la mitraille de Michel Conte à la PdA de Montréal en 1968.

Il a chanté dans plusieurs opérettes dont La veuve joyeuse de Franz Lehar, La belle hélène d'Offenbach et dans plusieurs revues en compagnie de Clémence Desrochers et Yvon Deschamps.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Comme chanteur[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Année Album Étiquette Classement[2] Notes
1974 Polpon – Opération bonbon Campus Album de Polpon
1975 Gilbert Chénier – Polpon Campus Album de Polpon

Simples[modifier | modifier le code]

Année Simple Étiquette Classement[2] Notes
1970 Maigrir, tango-go –
Fret-net-sec
Polydor
1971 Une job pour Noël –
C'est pu pareil
Spectrum
Avec Jacques Desrosiers
1972 Da da Canada (avec Noël Talarico)–
Da da Canada (instrumental)
London
1974 Policier bonbon –
Prudence
Campus
Simple de Polpon

Collaborations et performances en tant qu'artiste invité[modifier | modifier le code]

Année Album Collaborateur Notes
1976 Patofville – Patof et ses amis Artistes variés TeeVee, Compilation

Comme auteur de contes[modifier | modifier le code]

Comme auteur de chansons[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c DESROSIERS, Jacques. Jacques Desrosiers, Millionnaire. Boucherville, Les Éditions de Mortagne, 1981.
  2. a et b Palmarès reconstitués de la chanson au Québec
  3. Patof en Russie (Campus, PA 300)
  4. Patof chez les esquimaux (Campus, PA 301)
  5. Patof chez les coupeurs de tête (Campus, PA 302)
  6. Patof dans la baleine (Campus, PA 303)
  7. Patof chez les petits hommes verts (Campus, PA 304)
  8. Patof chez les cowboys (Campus, PA 305)
  9. Patof raconte, Éditions de l'Homme (Conte; texte : Gilbert Chénier ; illustrations : Jean-Guy Lemay)
  10. Patofun, Éditions de l'Homme (Recueil de blagues; illustrations : Jean-Guy Lemay)
  11. Cuisinons avec Patof, Éditions de l'Homme (Livre de recettes; photos : Louis Beshara)
  12. Patof découvre un ovni, Éditions Mirabel (Bande dessinée; texte : Gilbert Chénier; dessins : Georges Boka)
  13. Patof en Chine, Éditions Mirabel (Bande dessinée; texte : Gilbert Chénier; dessins : Georges Boka; réédition 1974)
  14. Patof en Chine (2e édition), Éditions Mirabel