Société de Belles-Lettres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Belles-lettres.
Carte postale de Société d'étudiants suisse de Belles-Lettres, section Lausanne, 1906

La Société de Belles-Lettres est une société suisse d'étudiants portant couleurs. Elle compte des sociétés dans plusieurs universités suisses, notamment celles de Lausanne et de Neuchâtel. La société de Lausanne est la plus ancienne corporation estudiantine de Suisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Membres de la Société d'étudiants de Belles-Lettres, section Lausanne, 1898

Fondée en 1806 par des gymnasiens lausannois (dont Charles Monnard), la société tire son nom de l'auditoire fréquenté par les futurs étudiants en philosophie. D'abord simple cercle littéraire, la société étendra son cercle d'activités. Une Société de littérature, appelée ensuite Société de Belles-Lettres, voit le jour en 1824 à Genève.

La société neuchâteloise est née en 1832 sous l'appellation de Société des étudiants neuchâtelois, et a pris le nom de Belles-Lettres le 5 septembre 1848.

D'autres sociétés ont également existé à Genève (1824), à Fribourg (1899), ou encore à l'Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich (1920).

En 2014, Belles-Lettres devient internationale par la fondation d'une section à Bruxelles.

La Société regroupe des étudiants dans la traditions des sociétés d'étudiants suisses et germaniques, avec cependant une forte empreinte latine. En effet, contrairement aux autres sociétés, Belles-Lettres ne connaît pas la hiérarchie entre « Burschen » et « Füchse » commune à ses consœurs helvétiques, et accepte les candidatures féminines à Lausanne et à Bruxelles, mais non à Neuchâtel. Le côté latin est accentué par l'absence des « Komment » chers aux sociétés d'inspiration germanique. De même, la boisson d'élection de Belles-Lettres est le vin produit en abondance par les coteaux de Lavaux et du lac de Neuchâtel, et non la bière. Ses couleurs sont depuis 1846 le vert et le rouge. La devise de la société est "Union, Etude", à laquelle s'ajoute le terme "Persévérance" à Lausanne, trace de l'incorporation au XIXe siècle de la société Mercurienne.
Enfin, Belles-Lettres se distingue par le port alternatif du béret ou de la casquette, alors que seule la seconde est le principal couvre-chef des autres société d'étudiants suisses.

Belles-Lettres célèbre la langue française et la culture romande, l'amitié fraternelle, l'organisation d'activités culturelles, la participation aux activités des autres sociétés, etc.

La Société de Belles-Lettres est bien connue dans le monde de la littérature francophone par la publication de la Revue littéraire de Belles-Lettres.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Belles-Lettres (Genève), Livre d'or, 2 vol., 1939-1950
  • Belles-Lettres (Neuchâtel), Livre d'or, 1832-1960, 2 vol., 1962-1984
  • Belles-Lettres (Lausanne), Livre d'or du 175e anniversaire, 1806-1981, 1981
  • Belles-Lettres (Lausanne), Livre d'or du 200e anniversaire, 1806-2006
  • Deux siècles en rouge et vert, Lausanne: Éditions du Revenandray, 2006
  • Wyssbrod Adrien, Belles-Lettres Neuchâtel, un acteur social en Suisse romande (1918-1957), Neuchâtel: Éditions Alphil-Presses universitaires suisses, 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]